Des liens en retard....

Publié le 16 Septembre 2014

Allez, je n'avais pas encore eu le temps de vous partager les quelques actualités tombés durant mes congés.... On commence par une curiosité....

 

1) Dans la série, "on croit rêver quand on croise un fou qui vit d'espoir" : Un autographe à vendre... Espérons qu'il le reste encore longtemps.

http://www.xpautographes.com/autographe-jean-louis-murat-25777.html

ah, j'avais pas vu quand j'avais partagé sur fb, mais il y'en a plusieurs...

 

 

2) Dans la série, reprenons notre sérieux en lisant les échos...

http://www.lesechos.fr/week-end/culture/0203736060118-rentree-rock-chanson-cest-deja-noel-1038642.php

"le stakhanovistee Jean-Louis Murat est toujours aussi brillant, plus rock peut-être cette fois en compagnie du Delano Orchestra".

 

3) Dans la série, "les inrocks ont encore palpé"... Avant que le single ne soit diffusé dans leur compil de la rentrée 2014:

http://www.lesinrocks.com/2014/09/02/musique/concerts/les-concerts-pas-manquer-paris-au-mois-septembre-11521871/

"Le prolixe Jean-Louis Murat revient à ses premières amours avec Babel, son nouvel album prévu pour le 13 octobre. Enregistré avec The Delano Orchestra, ce double format opère – à entendre le premier single J’ai fréquenté la beauté – un retour aux sources roots. On pourra le vérifier le 10 septembre à la Maroquinerie, soit un mois avant la sortie du disque".

 

4) Dans la scierie "hiver très rigoureux", chez le camarade Kemper, on avait été dur avec Murat après sa prestation dans le 4.2.... Cela n'empêche pas de revenir aux classiques:

http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2014/09/02/jean-louis-murat-et-isabelle-huppert-entre-deux-draps/

 

5) Dans la série, "je partage l'affiche avec une petite pisseuse"...

http://focus.levif.be/culture/musique/christine-and-the-queens-l-interview-de-rentree/article-normal-216803.html "mes parents écoutaient Murat".

On en profite donc pour rappeler que MURAT est en concert avec l'Olympia... Et en plus de Christine, il y aura Arnaud Fleurent-Didier... Je suis tellement vert de l'avoir raté sur sa précédente tournée.... L'annonce d'un nouveau disque pour AFD l'anti-stakhanoviste? En tout cas, une rencontre Murat/AFD serait passionnante... puisque le deux n'ont pas peur d'être antipathique!

 

6) Dans la série "Pierrot fait du remplissage"...

http://www.chartsinfrance.net/Jean-Louis-Murat/news-93360.html 

Mais ça m'a bien fait  marrer ! M. Hamard, redressez la barre! Vous faites des honorables efforts pour sortir du dossier de presse (sauf pour Otis Redding etc...)... mais votre phrase m'a tué.  Quant à la Bourboule, c'est une légende rurale...

"A 60 ans, Jean-Louis Murat a décidé qu'il était temps pour lui de revenir à ses racines, comme l'a fait Cali avec son disque "Vernet-les-Bains" (2012), qui porte le nom de la ville où le chanteur a passé sa jeunesse. Natif de La Bourboule , commune d'Auvergne, l'interprète de "Vendre les prés" a enregistré un double-album baptisé "Babel", avec The Delano Orchestra, un groupe rock-folk originaire de Clermont-Ferrand. De quoi laisser présager une évolution vers un son différent, marqué par la musique que Jean-Louis Murat apprécie mais qu'il joue trop peu, celle d'Otis Redding, de Gladys Knight and the Pips et des Tindersticks. Un premier extrait fraichement mis en ligne sur SoundCloud confirme ce virage vers un son plus roots mais toujours aussi classieux. La chanson "J'ai fréquenté la beauté" prouve également que l'artiste, malgré les années, ne perd rien de son talent de poète, même si - et c'est tant mieux -, il devient beaucoup plus accessible. ~Entièrement écrit et composé par Jean-Louis Murat, l'album "Babel" a été enregistré avec des proches collaborateurs tel que le batteur et percussionniste Christophe Pie. On retrouvera également aux crédits le nom du trompettiste Guillaume Bongiraud, vu aux côtés de Corson sur scène au printemps, ainsi que celui d'Alexandre Rochon, à la guitare électrique et aux synthés. Jean-Louis Murat lui avait d'ailleurs filé un petit coup de pouce au printemps en relayant la sortie de son "Cahier Bleu, instan(ané)s de baignades en Auvergne", un recueil d'anecdotes, récits, lieux connus et moins connus de la région. Comme toujours, la sortie d'un nouvel album de Jean-Louis Murat s'accompagne de l'annonce d'une nouvelle tournée. Le chanteur se produira en premier lieu à La Maroquinerie le 10 septembre (Paris), avant de jouer à Marciac le 22 novembre, Pontchateau le 27 février 2015 ou encore à La Petite Forêt le 21 mars. La billetterie est ouverte. Jonathan HAMARD En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Jean-Louis-Murat/news-93360.html#ZdCCV3oA8VQCulOX.99

 

7) Dans la série, je ne sais plus ce que c'est ce lien

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140826_00518681 

"Jean-Louis Murat livrera un nouvel album le 10 octobre («Babel »). En prélude, sort un premier single intitulé «J’ai rencontré la beauté ». Un beau titre où l’Auvergnat se fait accompagner des excellents musiciens du Delano Orchestra. Beau.

Murat et le Delano, c’est une histoire de respect mutuel et de proximité géographique, les deux revendiquant leurs racines en Auvergne. Ce respect, il s’est transformé en collaboration appuyée grâce à une série de concerts qui les a notamment fait passer par les Francos de La Rochelle en juillet dernier.

L’aîné donne donc un coup de projecteur sur ses cadets. Et on ne peut s’empêcher de mettre en avant cette petite phrase lâchée au magazine Moustique, l’année dernière: «Quand j’ai commencé, deux pages dans Libé, deux dans Le Monde, quatre étoiles dans Télérama et on vendait 150 000 albums. Là, mes amis de The Delano Orchestra, un groupe de Clermont, avec tous les médias à leurs pieds, ils ont fini avec 5 000 exemplaires!»

Après la scène, la collaboration va donc s’épanouir en album. Si celui-ci est à l’image du single, ça promet. C’est beau. Ample. À la croisée, du rock, du folk, du blues et de la chanson française. C’est du Murat pur jus mais avec un petit supplément d’âme. On aime. Et on en redemande".

Beau travail de recherche!

 

8) Et on termine par ... dans la série "puisque tout a une fin" ou mieux  dans la série "ce monument quand le visite-t-on?"  :     

un petit compte-rendu du concert de Pully avec 3 photos:par Lise Poupon // Photos : Julien Berberat

http://www.lordsofrock.net/pully-for-noise-4/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=pully-for-noise-4

 

Malgré une scène avec des techniques intéressantes et des bons musiciens n’est pas Jean-Louis Murat qui veut ! Alors parfois mieux vaut juste ne pas chanter en français, sinon la langue a mal !

img0165 Pully For Noise

Le vendredi sera mélancolique ou ne sera pas avec Jean-Louis Murat and the Delano Orchestra. Il est là Jean-Louis Murat fidèle à lui-même, figé dans le temps, étriqué sur son coin de scène. Le regard perdu au loin, il parle ses textes à la beauté indemne. Car c’est là que réside son talent des mots à la poésie délicate. La dépression nous guette mais dans cette ambiance, il y a quelque chose d’irréel : l’homme et son groupe au milieu de la forêt : paradis ou enfer originel. Le public est figé lui aussi, saisi. On est bien loin de l’Auvergnat de Brassens, Jean-Louis partage le lieu pas l’humeur. Si on tente une photo-portrait en gros plan, il ne faut pas compter sur un sourire. Jean-Louis Murat a invité avec lui The Delano Orchestra qui alterne avec ses propres chansons. La voix de Murat est restée intacte avec ses vibratos incontournables. Une question me quête pendant tout le concert : Mais pourquoi est-ce qu’il n’écrit pas de livres ? En tous cas, il représente encore fièrement la place d’auteur-compositeur-interprète français ayant échappé à la pop et aux paroles tout faites et rien que pour cela, il vaut le déplacement. Un monument culturel qui tient debout.

img0167 Pully For Noise

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

xlew.m 17/09/2014 11:45

Hello there !
J'ai écouté (je crois n'être pas le seul, peut-être en avez-vous déjà parlé, en ce cas toutes mes excuses) lundi soir, une émission sur Inter ou Fr. Culture où l'on demandait à l'un des invités (Ph. Dana, un ancien de Canal +) son disque du moment, il répondit "J'ai fréquenté la beauté" et confia ses raisons, j'ai trouvé ça très chouette, le titre m'a d'ailleurs fait quelque chose pour la première fois. Plus tard dans le cours des échanges c'est à Bertignac (le second invité) qu'on proposa de dire la musique qui le faisait vibrer, il préféra (on connaît tous la bête) donner l'une de ses propres compos en live, un truc bien dans le style post-folk (mais sans trompette) dont on nos rebat les orteils aujourd'hui, un titre sur le thème de l'amour-toujours ("j'ai envie de tomber à nouveau amoureux, tout de suite", ce genre de revendication, limite rebelle, limite The Voice-Kids pour les adultes encore les deux pieds dans la sainte adulescence qui fait agréablement refuser de grandir. Sur le coup il m'a semblé que je tiltais (j'étais pourtant dans ma voiture, oups), je me suis dit que Murat luttait depuis longtemps, par ses textes et ses musiques, pour la maintenance du beau sentiment d'être des femmes, des hommes, responsables, des vrais "grown-ups", en totale contradiction avec le Zeitgeist de l'époque.
Il y en a peu des comme ça dans le folk français de 2014.
Jeanne Cherhal, qui a grandi muratienne, dans sa chanson, "J'ai faim", en donne un autre bel exemple, j'admire sa magnifique ligne "Ma caresse arrêtée sur ta tempe", c'est bien de savoir qu'il est possible de quitter les berges de l'enfance, de temps en temps, hein.

Matthieu 18/09/2014 18:28

Petit rectificatif, cher Lew, Bertignac a lui aussi parlé de "la musique qui le faisait vibrer", mais c'était plus tôt dans l'émission et il a choisi un obscur morceau intitulé "Gimme quelque chose", "Gimme le shaker", un truc comme ça, enfin un morceau inconnu d'un vieux groupe de blues-rock des années 60 - je dois quand même reconnaître que l'intro du morceau sonnait pas mal.

Pour le reste, d'accord avec toi, Dana a rendu un bel hommage au travail et à la démarche de JLM. Et concernant ton développement sur ces artistes qui-ont-gardé-leur-âme-d'enfant (ou qui essayent de nous le faire croire), je suggérerais qu'on les prenne au mot en les considérant dès lors comme des mineurs et en leur interdisant l'accès à leur compte en banque en l'absence d'un adulte... Certains changeraient peut-être de discours.
Ceci dit, si l'on voulait complexifier la question, il faudrait me semble-t-il faire une distinction entre l'attachement à l'enfance et ce qu'on appelle aujourd'hui l'adulescence (avec un "u"), entre la volonté de sauver coûte que coûte une parcelle du paradis perdu (étant entendu qu'il est bel et bien perdu et que, de toute façon, ça n'a jamais été un paradis) et un comportement régressif ou infantilisant. Mais je pourrais aussi ne rien complexifier du tout et interrompre ici ce commentaire. D'ailleurs...

Yseult 17/09/2014 11:42

L'album "plus roots" et la référence Mustango c'est vrai qu'à force de nous le réchauffer, ça va brûler !
Quand aux inexactitudes et copie / collage du dossiers de presse lu en diagonale, on ne relève plus ... En même temps c'est fait pour ça le dossier de presse ! Mais à bien y réfléchir, vous trouvez pas que c'est un peu volcanique et contemplatif l'alliance Murat / Delano, vous ???

Pour les résultats, vus il y a quelques temps en effet, commentés à leur place mais personne a vu (ben oui, on voit plus sur le coté // mode autocensure on // Bon Yseult, tu fais ch... on t'as déjà dit c'est pas possible, t'es lourde maintenant ! // mode autocensure off // ... Sans grande surprise, vous n'avez quand même pas cru que les résultats d'un sondage con pouvaient mener à des résultats intelligents !!! ??? ...

Gris pluvieux sur Clermont ...
À priori, d'ici, à Vernet les Bains c'est le grand soleil ...

Matthieu 17/09/2014 10:15

Et le "trompettiste Guillaume Bongiraud", c'est pas mal non plus...
Dites-moi Yseult et Pierrot, combien de fois on nous l'a fait le coup de l'album plus "roots" ? À chaque fois, non ? En général, on nous raconte que ces derniers temps, Murat s'était un peu égaré, mais que ce coup-ci, il revient aux fondamentaux, à une musique roots et que c'est donc son meilleur disque depuis "Mustango"...

Pour compléter les infos dont tout le monde se fout et assurer la continuité de l'info (la rigueur, le gilet multipoches, tout ça...), je vous communique les résultats tant attendus du sondage organisé par France 3 pour désigner votre "chanson évoquant l'Auvergne" préférée. France 3 qui a tout de même l'honnêteté de préciser que "Notre sondage n'avait aucune valeur scientifique" et de le présenter comme une "récréation".
Donc, le grand gagnant est Bernard Oudoul avec "Mon Auvergne" qui a reçu près de 40000 votes. Les Flying Tractors de l'excellent Laurent Mathoux arrivent en deuxième position avec "Quel temps fait-il à Clermont-Ferrand ?" (aujourd'hui, c'est gris-pluvieux) qui récolte pas loin de 15000 votes. Le tube de Wazoo produit par Franck Dumas (un article hilarant y faisait référence sur ce blog voici quelques jours, il n'a peut-être d'ailleurs pas eu autant de lecteurs qu'il en méritait, hum...) termine sur le podium, mais alors loin, très loin derrière avec 857 votes.
Et "Col de la Croix-Morand" me direz-vous ? Eh bien, la chanson de notre idole obtient tout de même 182 votes, ce qui correspond grosso modo à l'effectif de la famille élargie (avec les cousins et tout et tout) de notre ami Martial qui a naguère réalisé un clip pour cette chanson. Ici : http://www.youtube.com/watch?v=AgfL9KogO2k
On pourra se consoler de ce score modeste en constatant que JLM a trois fois plus de voix que Patrick Sébastien ("Oui à l'Auvergne") et en se disant non sans une certaine mauvaise foi qu'il aurait remporté le concours haut la main si avait été sélectionné un titre auvergnat... des Rancheros ! Mais ça, sur France 3, les Rancheros... Ça ne doit pas trop leur parler...

Yseult 17/09/2014 08:37

Ah oui, le retour aux racines, moi aussi, et surtout "Vernet les Bains", ça m'a tué quand je suis tombée dessus ...
Du coup je me dis que La Bourboule c'est p'têt pour être subventionné par la chaine thermale du soleil ... et là 2 stations dans le même article c'est pactole ... Je ne vois que ça pour expliquer ce rapprochement.