Retour de la Maroquinerie sur SFR LIVE

Publié le 11 Septembre 2014

Retour de la Maroquinerie sur SFR LIVE

Déjà pas mal d'infos sur l'article précédent sur la soirée d'hier avec des retours quasi-unanimes, même de personnes qui avaient des réserves lors des derniers concerts parisiens. Sur twitter, TimChaine dit "ça donne envie de réécouter tout Jean-Louis Murat", arnaud B. "Magnifique concert de Jean Louis Murat ce soir !!! Ambiance sombre mais magnifique !!!", Sarah L: "c'était intense! Du grand Murat! merci pour tout".

Même concrètement, on peut donner des éléments sur le caractère unique de la soirée : 2 heures de concert (c'est plutôt rare), le single joué... et ça sera peut-être la seule fois, "la vallée des merveilles" sur la set-liste (première fois que ce titre apparait... et la seule?), la présence de Morgane Imbeaud (bon, elle était déjà à Koloko en juin)... Et c'était forcement unique, car c'est un concert de Murat, qui ne ressemblait pas au précédent (beaucoup plus rock, avec des versions plus longues)... Que nous réserve le suivant?

Voici un premier retour média: sur SFRLIVE

Le taiseux et pourtant très prolifique Jean-Louis Murat sortira Babel, un double album enregistré avec un groupe Clermontois, The Delano Orchestra, le 13 octobre prochain.

Après leur prestation aux Francofolies de La Rochelle en juillet dernier, Une poignée de petits veinards a pu assister au concert de Jean-Louis Murat et du Delano Orchestra ce mercredi 10 septembre, dans l’écrin cosy mais petit de la Maroquinerie (Paris 20ème). Le chanteur auvergnat à la productivité impressionnante (le très beau Toboggan est sorti il y a à peine plus d’un an) venait défendre les titres de Babel, son prochain album (double, s’il vous plait) à paraître chez PIAS le 13 octobre prochain.

Et Babel a ceci de particulier qu’il a été enregistré avec un groupe de « post rock indie folk » (appelez ça comme vous voulez) originaire de Clermont-Ferrand et nommé The Delano Orchestra, qui utilise aussi bien les guitares que la trompette ou le violoncelle. Le résultat est tout simplement saisissant, sur disque comme en live. Les envolées poétiques de Murat (notamment le single « J’ai fréquenté la beauté » entrent en douce collision avec le phrasé musical western rock du Delano Orchestra. Dans la salle de concert, on se prend à penser à Calexico, mais aussi à Mercury Rev, rien que ça. Cette alchimie débouche finalement sur une musique sombre et brillante, dense et puissante.En plus de se procurer Babel en disque à la mi octobre, il faudra impérativement aller suivre Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra sur scène, où ces nouveaux titres prennent toute leur ampleur. Ils joueront à Marciac le 22 novembre, à Pontchateau le 27 février 2015 ou encore à La Petite Forêt le 21 mars. D’autres dates seront annoncées prochainement..."
Arnaud de Vaubicourt

-Un compte-rendu avec beaucoup de photos sur un blog ici

Egalement live report sur TOUTELACULTURE par Bérénice Clerc

L’été prend ses quartiers à Paris, la Maroquinerie est pleine, un sous sol où la musique respire, les spectateurs debout, attendent un verre à la main le rare Jean-Louis Murat. Comme un loup en forêt il faut guetter sa venue, ne pas le rater et puiser dans son regard bleu vif, aux profondeurs abyssales, la beauté à fréquenter en musique et en verbe puissant.

Des cris sortent déjà de la foule, les fumigènes habillent l’espace de mystère. The Delano Orchestra s’installe, chanteur au centre, Jean-Louis Murat entre à jardin. Comme un enfant en chemise sifflant sur ses terres promises, il fait naître la musique et libère les mots en ombre et lumière de l’aube à la nuit il n’y a qu’un pas, un exil éphémère à partager avec les spectateurs comme un festin.

Jean-Louis Murat pourrait rentrer d’une traversée en mer, descendre d’un tracteur, arriver d’Auvergne à pied, il est là debout, s’amuse, prend plaisir et donne toute son énergie comme si c’était la dernière fois, une urgence rare à vivre la mélancolie, verser des larmes de joie et crier son chagrin à bout de souffle.

Hors du temps, ses mélodies résonnent sur des accords de superbes guitares, un rock hard à la batterie caressé par le violoncelle, les murmures féminins, le piano, les trilles de la trompette. Un tout se forme, se sépare, se croise, se superpose, s’encastre, s’éloigne, se retrouve avec simplicité et sobriété.

Pas de faux blabla de chanteur à succès, les chansons filent comme des frelons en quête de miel, les rythmiques s’emportent, universel électron libre, Jean-Louis Murat emporte la foule sautillante.

Une odeur de praline flotte dans l’air, embruns de cigarette électronique, les cheveux collent aux fronts des spectateurs et des musiciens, la nuit voit le jour et donne naissance à Babel.

Gravé dans les cerveaux des spectateurs chanceux, il sortira en double disque et triple vinyle le 13 octobre. Depuis quelques jours il est possible d’entendre le romantique et mélancolique « J’ai fréquenté la beauté » gratuitement en ligne.

Jean-louis Murat parle de « Babel » « Il y a un disque de chansons pour danser et rigoler et un disque de chansons tristes. Je suis une chanson triste à moi tout seul » !

La musique reprend, parfois The Delano Orchestra chante accompagné par Jean-Louis Murat, tout est cohérent, rien ne suinte, pas de débordement, la sécheresse essentielle du son et des mots choisis sans hasard, l’amour et la tendresse brûlés par la vie, le visage rongé par l’existence, sculpté par les rires et les larmes.

Le monde est fou et pourtant il reste Jean-Louis Murat, le troupeau s’agrandît et pourtant certains loups sortent pour lécher l’humain, soigner ses plaies et semer leur poésie même si elle semble parfois vaine.

Sur scène les chansons font danser les filles et les garçons, chaque mot donne envie d’être écouté, disséqué et vécu comme un conte de paysan à la voix unique. « Chant soviet », « Frelons d’Asie », « J’ai fréquenté la beauté », « Long John » « Chacun vendrait des grives » et « Chagrin Violette » tournent déjà dans nos têtes chanceuses.

Un beau concert, volcanique, équilibré, un beau moment scénique et musical un emportement sobre, une performance comme devrait être tous les concerts.

Jean-Louis Murat est un pays, il ne connaît pas la sécheresse créative, son franc parler et sa musique roulent et voyagent pour le plaisir de ses fans et de ceux qui le découvriront bientôt.

ET on le sait depuis quelques jours... MURAT sera à BRUXELLES fin janvier pour le BOTA... http://www.upconcert.fr/concert/jean-louis-murat/bruxelles

Et j'ai oublié de vous dire que le single était dans le disque offert par les Inrocks la semaine dernière. Il fait partie des "claques à venir".

Et il devait donc y avoir une grosse journée promo sur Paris... La preuve : photo de tournage pour France 5 sur twitter:

Retour de la Maroquinerie sur SFR LIVE

Rédigé par Pierrot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dufour 12/09/2014 08:02

Bonjour, mon live report est à lire ici : http://culturepopculture.com/2014/09/11/je-suis-une-chanson-triste-a-moi-tout-seul-jl-murat-the-delano-orchestra-live-report-la-maroquinerie-10-septembre-2014/

pierrot 07/10/2014 16:18

on vient de me filer un mp3: beaucoup de chances les parisiens, avec 3 titres jamais joués encore il me semble; long john, vallée des merveilles, tendre violette...

Matthieu 18/09/2014 18:43

Heu non, Pierrot, je ne suis pour rien ici. Mon article est plus loin. Mais c'est gentil quand même de me féliciter. Je suis bien le seul Matthieu dans ta vie, n'est-ce pas ?
Tiens, tu as remarqué que JLM porte le même t-shirt que Pie à Uriage ?

Dufour 12/09/2014 08:43

De rien ! Merci ;)

pierrot 12/09/2014 08:09

merci Matthieu, excellent!