A'cchro-niques et des babioles (préparons le repas du dimanche avec Murat)

Publié le 25 Octobre 2014

1)

http://www.letelegramme.fr/musique/jean-louis-murat-26-10-2014-10401003.php

par Stéphane Guihéneuf / Jean-Louis Murat Il en a des choses à raconter Murat sur cette Auvergne qu'il affectionne tant. Suffisamment pour noircir, en deux fois dix chansons, les plages d'un bien joli double album. Son deuxième du genre (seulement), onze ans après « Lilith ». En compagnie du chanteur, tel un guide, on prend la direction du Crest, on plonge dans un quotidien, fait de montagne et de col, de « neige et de pluie au Sancy » mais aussi de séjours joyeux (avec voix d'enfants en prime) à la ferme. On y entend les tourments de l'âme, la mort, l'amour (« Noyade au Chambon »), l'histoire des hommes dans cet album qui porte en lui une mélancolie que The Delano Orchestra, formation auvergnate, colore de sonorités folk-blues à coup de trompette et cordes. C'est enlevé (« Chacun vendrait des grives »), aérien (« Vallée des Merveilles ») et espiègle (« Camping à la ferme »). Murat comme on l'aime.
© Le Télégramme

2) L'album sort au Canada... On va rester sur le grill avec la promo qui sera importante j'espère... même sans présence physique de Murat sur place.

Première chronique de Maud Cucchi dans Le Droit:

http://www.lapresse.ca/le-droit/arts-et-spectacles/disques/201410/25/01-4812657-babel-de-jean-louis-murat.php

Découvrir un nouveau disque de Jean-Louis Murat, c'est un peu la promesse de prendre la clé des champs, s'évader le temps d'un album (ici double!) en rase campagne ou en haute montagne.

Une chanson consacrée à la Chèvre alpestre, une autre au Blues du cygne... l'Auvergnat possède une voix féline qui raconte, envoûte et enchante. Son bestiaire dit aussi beaucoup de la faune humaine. Et tant pis si l'on remarque qu'un titre (Les ronces, précisément) laisse une impression de déjà-entendu (Amour n'est pas querelle de son précédent opus, Toboggan).

Épique fantaisie colorée, Babel est une histoire bizarre faite de recoupements sensibles, de songes fantastiques, de coeurs brisés, mais aussi un kaléidoscope de la vie de tous les jours, lorsque l'on se donne le droit de s'arrêter en chemin contempler le vol d'une hirondelle.

Oui, il est toujours permis de rêver en couleurs.

Chacun trouve ses ressemblances semble-t-il.

3) Comme d'habitude, Nicola Sirkis fait de la pub pour Murat: le single est dans une playlist d'INDO... sur leur tumblr. Et ce n'est peut-être pas anodin vu les retweets et la fanatitude des groupies (les fans d'INDO dépassent les fans de Mylène aux côtés de Murat j'ai l'impression désormais... sans compter que sur Regrets, il a changé de discours sur une interview cette année).

http://indochineofficiel.tumblr.com/post/100912219014/la-playlist-dindo-jean-louis-murat-jai

4) En Belgique, on écoute Jean-Louis même en faisant la cuisine... Ah, avec l'accent "jean-louis murat"...

http://www.rtbf.be/video/detail_la-musique-de-ce-vendredi?id=1965591

On l'écoute même deux fois:

http://www.rtbf.be/video/detail_la-seconde-chanson-de-ce-vendredi?id=1965594

Avec la bonne blague, sur Napoléon... que je ne connaissais pas. Faudra dire aux belges d'arrêter de rigoler avec nos grands Français!

Pour finir, une petite prestation de JLM à une autre époque, histoire de faire saliver dans les chaumières (disponible également sur la RTBF) http://www.rtbf.be/video/detail_la-tele-de-a-z-emissions-de-varietes-n-104?id=1872472

comme un dimanche matin

comme un dimanche matin

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Commenter cet article

Matthieu 12/11/2014 17:50

Il n' y a qu'à moi qu'ils font peur les deux Belges dans leur cuisine, là ? Le petit avec la chemise à carreaux, franchement, vous n'aimeriez pas vous retrouver seul(e) avec lui dans un ascenseur, n'est-ce pas ? Brrrrr...