Du Son... et de l'écrit de Radio France: "bravo Didier Varrod"

Publié le 20 Octobre 2014

Allez, un lien en plus pour démarrer, soyons fou, soyons youyou tralala, et on reviendra à ce qu'annonce ce titre, si prometteur, si accrocheur qu'on prendrait une Une de Libé pour Le Journal Officiel.

La minute Qobuz donc (site où pour les acharnés du son et donc possesseur de bon matos, on peut télécharger une version studio master 24 bits de Babel, me demandez pas ce que c'est..). C'est très court, mais c'est bien écrit (La référence à Léon Bloy en G.O.), et un bel homme, entourée de Belles enceintes....

1) On n'a pas encore entendu Didier Varrod qui a pourtant été cité de nombreuses fois dans cette promo... en tant qu'instigateur de la collaboration Murat/Delano. Il signe une petite note sur Babel sur le site :

http://www.franceinter.fr/evenement-jean-louis-murat-nouvel-album

Le samedi 7 décembre dernier, France Inter fêtait son 50ème anniversaire dans le cadre de la Coopérative de Mai à Clermont Ferrand. Une émission matinale mais néanmoins survoltée, menée par Colin & Mauduit qui s’achevait par un concert exceptionnel du régional de l’étape, Jean Louis Murat. Pour cette occasion exceptionnelle, je demandai à Jean Louis d’imaginer une création, un moment unique, pour nos auditeurs et le public présent très nombreux ce jour-là dès le petit matin. Il s’entoure alors du groupe The Delano Orchestra pour revisiter quelques-unes de ses chansons. Pas de doute, ensemble Murat et l’ensemble folk électrique fréquentent la beauté. Huit mois plus tard, Murat publie un magistral double album à la tonalité « cantonale » et directement inspiré de cette création. 20 chansons originales qui hissent le troubadour moderne au sommet de son art. Murat en altitude, nous fait respirer le grand air de ses chansons uniques. Il y a des anniversaires qui méritent donc d’être fêtés.

Didier Varrod, Directeur de la Musique - France Inter

2) Ci-joint une petite chronique radiodiffusée sur l'antenne de France inter:

 

 

3) Jean-Louis Murat était l'invité du soir sur France Bleu, le 16 octobre. Le journaliste Olivier Daudé est élogieux (il adore Chamablanc... et en fait presque des tonnes!!).. et l'entretien est du coup très réussi... Voilà comment il faut prendre Murat!

http://www.francebleu.fr/infos/l-invite-du-soir/invitedusoir-jean-louis-murat-pour-babel-son-nouvel-album-en-concert-le-24-novembre-au-new-morning

Murat dit "bravo à Didier" en disant que c'est lui qui a parlé de cet album, qui a dit qu'il leur trouverait des dates de concert cet été... 

Murat confirme qu'il fréquentait la Beauté, le lieu-dit (les commentatrices du blog nous ont révélé ce double sens il y a quelques temps). Jean-Louis indique même qu'il a vécu à St-Babel, avec une fille de paysan.

Une longue séquence sur "Marie-Jeanne", "la chanson qui m'a le plus influencé" (ah, il a trouvé une influence française).

Autre info considérable: sur la pochette, il dit que c'est la même voiture que l'on voit sur les photos de Jordanie, et celles prise en Auvergne... Et c'est une "Jaguar"...

 

 

 

 

 

4) Murat était également sur France Info ce vendredi... mais pas de podcast à ce jour.  Enfin, Didier, père des miracles, faut faire quelque chose!

 

 

 

LE TWEET du JOUR:

On a parlé ici de la récupération par l'extrême-droite du discours de Murat depuis quelques années... et ce qui m'a apparu comme la volonté de celui-ci de s'en démarquer cette année. Mais voir sur Twitter, le nom Murat accolé au hashtag #luttedesclasses... sous prétexte de l'interview à l'Humanité, ça m'a fait quand même fait sourire...

‏@Protestation 23 hil y a 23 heures

"Jean-Louis Murat : "La chanson contribue à imposer une démagogie, à vaseliner le réel "#luttedesclasses"

 

On ne lui a pas dit que le peuple était mort semble-t-il. Rappel: article de Marianne déjà cité cette semaine.

 

La fine fleur de ce blog disant "merci Monsieur Varrod, et file ton 06 s'teup" l'autre matin à Clermont

La fine fleur de ce blog disant "merci Monsieur Varrod, et file ton 06 s'teup" l'autre matin à Clermont

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

Matthieu 23/10/2014 09:25

Et j'oubliais : bravo Muse pour la Beauté, il fallait le trouver...

Matthieu 23/10/2014 09:24

Alors là... Je crois qu'il faut l'enregistrer et la garder précieusement celle-là : je n'ai jamais entendu un animateur faire autant de compliments en si peu de temps ! Et pas du petit compliment : de l'éloge en fût de cinquante (comme aurait dit Thomas Fersen) portant aussi bien sur les chansons que sur leur auteur, le label ou la Jaguar... En plus, le type a une voix chaude et sensuelle, on imagine la pénombre dans le studio, une main qui se pose délicatement sur la cuisse de Jean-Louis, le pot de vaseline dans un coin...
D'ailleurs Muse, puisque tu es dans les parages, je voulais te dire que c'est toujours un bonheur de te lire et que tes commentaires, à mes yeux, c'est du "grand merveilleux" et du "pur magnifique". Et Pierrot, ton blog, c'est de l'immense grandiose, sincèrement. Oui, du magnifique génial.

Dans un tout autre genre, l'animateur de la minute Qobuz a employé la même formule que celle que m'adresse ma mère quand elle passe à la maison : Oui, regarde-toi Matthieu : avec tes cheveux partout, on dirait "une sorte d'ermite misanthrope et teigneux à faire passer Léon Bloy pour un GO du Club Med" ! Le pire, c'est qu'elle n'a pas tout à fait tort...

Et à propos de cheveux partout, si le grand couillon qui se trouve à droite sur la photo de Pierrot pouvait écarter sa mèche qui pendouille et dissimule en partie Marie Audigier, ce serait gentil. À bon entendeur...

Muse 23/10/2014 10:14

C'est ce qu'on appelle du graissage de patte.
Tu dois connaître le conte, je pense:

http://www.regardsetviedauvergne.fr/2013_05_01_archive.html

Muse 21/10/2014 09:23

Bon, ben je suis contente d'avoir trouvé la clé avant que JLM n'en parle publiquement. JLM est toujours plus détendu en radio qu'en télé, définitivement. Faut dire aussi que côté vaseline-compliments, le présentateur a mis la dose...Comme quoi, la vaseline n'a pas que des mauvais côtés, n'est-ce pas? ;-)