In the "Inrocks", la totale...

Publié le 21 Octobre 2014

La totale, la totale... C'est vite dit, mon Pierrot... t'as pas envie d'aller fouiller pour retrouver le cd "un automne 2014", où se trouve un titre de Murat...

- euh, oui... et en plus, j'n'ai pas encore mangé.... alors, je vais vite faire l'article... Après celui d'hier sur Inter, je suis donc très corporate (les deux institutions sont quand même sur le blister de Babel, hein!). Pour France Inter, j'ai encore une nouveauté à rajouter: Il y aura du Murat dans le coffret "esprit INTER n°2" (je ne pense pas cela sorte
en physique).

- On va commencer par l'essentiel: la belle chronique de Francis Dordor. Après Jim Harrison de Toboggan 2, voici Faulkner.

In the "Inrocks", la totale...
In the "Inrocks", la totale...
In the "Inrocks", la totale...

En couv de ce numéro des inrocks (N°985), on trouve notre prix Nobel Modiano.  J'aurais aimé trouver une petite citation de Murat sur lui... mais je n'ai pas trouvé (ça devrait pourtant se trouver)...  Juste un commentaire sur le site des inrocks qui pense que Murat est le Modiano de la musique ("en plus rural"). (Harrison, Faulkner, Modiano dans cet article... Mais je ne vais pas me prendre pour Pivot non plus... je reste l'Alexandra Sublet du blog muratien [gloussement].)

 

 

2)  Sur le site des inrocks, promo Murat encore :  une infographie  sur Jean-Louis Murat, qui sent bon le CD ROM Libé des années 80...   Il faut cliquer sur les titres pour avoir des infos sur ceux-ci, notamment les autres "tubes" de l'époque.

http://www.lesinrocks.com/musique/yntht/post/jean-louis-murat-en-cinq-titres/

 

3) 23 ans de  "Murat-Inrocks" à retrouver sur :

http://www.lesinrocks.com/artiste/jean-louis-murat/page/3/

A cet époque, il paraitrait que Christophe Conte était aussi hirsute que Fred Plainelle... mais je ne le crois pas.

 

 

 

LE LIEN EN PLUS:

Une chronique de BABEL sur RFI

http://www.rfimusique.com/actu-musique/chanson/album/20141020-jean-louis-murat-delano-orchestra-babel

 

"Pour ses nouvelles aventures, Jean-Louis Murat s'est entouré d'un jeune groupe auvergnat, The Delano Orchestra. Grand bien lui en a pris, Babel, est un double album qui casse la routine et donne à entendre un Murat inattendu, autrement plus aérien.

Le cours quasi ordinaire des choses... Chaque année ou presque, avec la régularité d'un métronome, Jean-Louis Murat publie un nouveau disque. Selon la lune – et il semblerait que chez lui, elle ait une influence prépondérante...-, le chanteur alterne entre une certaine routine et de belles réussites. Ce nouveau "cru", Babel, relève clairement de la seconde catégorie, puisqu'il ravira à n'en pas douter, ceux qui le suivent fidèlement et même au-delà.Dans ce double album à la longueur anachronique en ces temps de papillonnage musical, Jean-Louis Murat parle des thèmes qui lui sont chers : la vie à la campagne, ses montagnes d'Auvergne, les personnages et la nature qui l'entourent. Cultivant sa terre fertile, creusant son sillon fait de mots pas toujours très clairs et d'ironie (Camping à la ferme), le chanteur rural s'autorise même une certaine autodérision (La Chèvre alpestre). Il y a peut-être quelques creux du côté des ballades, mais globalement Babel trace.
 
Les grands espaces, les montagnes du Massif central vues comme l'Ouest américain, Babel est un disque de chanson rock à la beauté souvent aérienne (Blues du cygne, Vallée des merveilles, Chagrin violette...). Ce renouveau tient en bonne partie à la collaboration de Murat avec The Delano Orchestra, qui partage l'affiche ici. Originaire de Clermont-Ferrand, ayant poussé dans le vivier du folk rock chanté en anglais, le groupe lui donne avec ses cordes et sa trompette, une légèreté bienvenue.
 
La rencontre a été intense et cela s'entend. Jean-Louis Murat n'en reste pas moins Murat, prompt à ressortir du chapeau sa misanthropie bancale, ses concerts mi-figue mi-raisin, mais relevé par la jeune garde, il nous apparaît comme le tonton bougon certes, mais bienveillant. Disons-le tout net, ce costume lui va autrement mieux".  Bastien BRUN
 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Matthieu 23/10/2014 09:37

Heu, je l'aime bien globalement ce Jean-Louis Murat, c'est pas pour dire : je l'ai vu deux ou trois fois en concert, j'ai écouté un ou deux disques et je crois pouvoir dire que je suis sensible à son style. Mais les comparaisons à la con avec Faulkner ou McCarthy, comme on dit dans le coin, faut y arrêter, hein ! C'est grotesque et je ne suis pas sûr que ça rende service à qui que ce soit (ni à JLM, ni aux auteurs cités, ni au journaliste qui écrit ces conneries).
Autrement, c'est plutôt précieux ces vingt-trois années d'archives des "Inrocks" sur Murat. Il faudra y jeter un œil. D'habitude, leurs archives en ligne ne remontent pas aussi loin, je crois.