Du JT de France 3 à France Culture

Publié le 21 Novembre 2014

- Murat, dans le JT de F3 PARIS de 12h le 20/11:

On a parlé de toi, hier soir c'est dingue Au JT de France 3,[ ... ]histoire de [....] Pourquoi t'es revenu ? J'y crois pas, ça décoiffe [pas]

Ah, c'est juste un clin d'oeil: pas si mal cette interview... Le journaliste a l'air d'avoir travaillé le sujet, mais c'est trop court pour qu'un réel échange s'installe. Encore une fois, dommage qu'on fasse une promo d'un concert qui est complet.

Replay durant 6 jours:

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_13h.html

En espérant que la vidéo sera autorisée, voici l'extrait captée pour archives:

-  A 19 heures, c'était France Culture...

http://www.franceculture.fr/emission-le-rendez-vous-le-rdv-du-201114-avec-jean-louis-murat-laeticia-masson-et-la-chronique-de-xa

http://www.franceculture.fr/podcast/4897402

 

Comme d'habitude, tentative de vous noter "en live" les moments les plus marquants (mais cela ne se veut en rien exhaustif).

 

Ca débute par un extrait rare de Murat... la BO de Mlle Personne.

L'interview débute à la 11e minute par  une occasion de tacler  Calogéro mais Murat est soft (un texte de Murat aurait pû figurer sur son dernier album, mais Calo a demandé une modif, ce que Murat n'a pas accepté).

 

Du Murat et Masson ensemble, on a déjà eu l'occasion d'entendre  (cf article sur leurs collaborations)... mais c'est plutôt agréable.  Le journaliste démarre avec quelques approximations, peu aidé par un Murat taquin  ("Clermont, c'est Saint-Petersbourg", Bourboule bashing sur une minute), et le début n'est pas très pertinent ("vous n'avez jamais pensé vous engager localement politiquement?"). 

Le débat s'élève enfin ensuite et je ne me risquerai pas à résumer le propos de Murat ("la couleur de l'impuissance vient se greffer malgré nous sur tout ce qu'on peut faire")... préférant même   souligner  l'information people que Murat nous dévoile: il a ramené chez elle Madame Walter rencontré chez Taddéi.  A posse ad esse non valet consequentia -).

Propos intéressants pour poursuivre sur l'enregistrement du Cours ordinaire : Murat évoque la grande surprise qu'il a eu quand les musiciens US essayaient de chalouper son français à la mexicaine pour trouver le bon tempo : "ils acceptaient que je chante en français par le Mexique". "Vous vous souvenez?" dit-il à Laetitia Masson.

Il dit qu'il cherche dans ses collaborations "une sensibilité, une façon de faire, différente qui peut venir se porter sur ce que je fais"... et Murat d'évoquer ses projets avortés en Inde, et en Afrique, et même en Chine.  Une nouvelle fois, "vous vous souvenez" à Laetitia.  Quand on écoute ces propos, je comprends pourquoi au bout du compte, j'ai raison de ne pas considérer Babel comme majeur, comme si TDO n'avait pas assez bousculé Murat (ou si Murat n'avait pas accepté de se faire bousculer par ces jeunes clermontois).

 

- A la 26e minute, on entend un "Benoit" pour interpeler Murat sur sa pratique actuelle du saxophone.

- Evocation d'Aimerigot Marchès. http://www.surjeanlouismurat.com/article-pseudo-histoire-66491413.html

 

La deuxième partie de l'émission est plus consacrée au film de Laetitita Masson (avec ELODIE BOUCHEZ, qui reste une fidèle de Murat -il a raconté qu'elle était à la Maroquinerie).   A la 41e minute, on interroge tout de même Jean-Louis sur le cinéma de Laetitia,  et Murat indique que ce qui l'intéresse "c'est elle,  la regarder faire  du cinéma, on se connait tellement". "on s'entend comme cochon, comme frère et soeur, on s'autoalimente"...

A la 47e minute, "le son" choisi par L. Masson est la version live de Nu dans la crevasse (court extrait)  (Murat lui a choisi de nous faire écouter des vaches). C'est un beau final qui lève un peu de  voile sur la relation Bergheaud/Masson, une tentative d'expliquer un   "parce que c'était moi, parce que c'était lui".  Cela nous permet  une nouvelle fois de dire que l'image du Murat solitaire, renfermé dans ses alpages, est aussi une fiction.  Dans son monde gravite des Bayon, des Laetitia Masson, des Angot, des Stuart Staples, des Marie Audigier, des Erik Reinhardt... 

 

 

PS: Aurons-nous la joie de découvrir un jour les images de Laetitia sur l'enregistrement de GRAND LIEVRE?

 

Du JT de France 3 à France Culture

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Commenter cet article