Le Top et bientôt MARCIAC : annonce et interview...

Publié le 19 Novembre 2014

... et hop, quelques jours sans article, et j'ai l'impression d' être nu dans la crevasse, dans un trou... seul au monde... avec la frénésie du mois dernier déjà oublié, et découragé par le nouveau travail, du vrai, du sérieux, à réaliser... Du lourd...

L'absence de chauffage, le rhume qui va avec, et le brouillard à l'externe comme en interne, a dû faire son petit effet... mais j'entends désormais le doux ronronnement de la chaudière, mes doigts vont se dégourdir... et j'ôte le bonnet pour revêtir le chapeau de paille! Ya-hiii! C'est reparti!     Comme un cow boy...  un cow boy... un cow boy.... à l'âme encore un rien embrouillé.

---------------------------------------

 

1) TOP, TOP, pas TOP, mais pas si BOF

1105 albums physiques vendus en 5e semaine, et BABEL reste dans le top 100, à la 78e place.

Classements :

 

  1ere semaine 2e semaine 3e semaine...
CODC 15 32 97, 100,  (9 sem dans les 200)
Grand Lievre 11 39 50, puis 74, et 92   (7 sem. dans les 200)
Tob 18  (4716) 45  (2061)

61 (1329 v+533 téléch.), 80e     

(10sem dans le top 200)

Babel 8e (6414 v +670 téléch.) 23e 41e, 61e (1372+69 téléch.), 78e (1105 v +41 téléch.)

 Tristan                           24                                                             (8 semaines dans les 200)

Infos complètes et sur le site charts in france

 

2) PROCHAIN CONCERT

Dans la Dépêche, un article et une interview

- http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/19/1994444-jean-louis-murat-nous-offre-une-pepite.html

"Murat possède le talent rare de se renouveler. Il le prouve avec «Babel», son dernier album enregistré en Auvergne, qu'il présentera samedi soir à l'Astrada.

Plus Murat vieillit et plus il rajeunit, plus il surprend. La fraîcheur de son nouvel album est saisissante. Les textes, du grand Murat où l'on retrouve ses qualités d'orfèvre, de berger de l'âme, mais il nous amène aussi dans une nouvelle forme d'écriture plus accessible, voir facétieuse.

Côté musique, on découvre une nouvelle facette de Murat, la musique de ses racines, Otis Redding, Gladys Knight & The Pips, ou les Tindersticks.

Cuivres chauds (le premier instrument de Murat était le sax), basses groovy, mais aussi des ballades lumineuses dans cet album enregistré en Auvergne, qui a inspiré une grande partie des thématiques. Les musiciens sont tous auvergnats, la rencontre avec The Delano Orchestra a eu lieu lors d'un concert création à la Coopérative de Mai de Clermont-Ferrand pour l'anniversaire de «France-Inter» en novembre 2013. Ce fut une telle réussite que ce projet a trouvé tout naturellement son prolongement lors des festivals d'été et dans ce magnifique album, «Babel», dans les bacs depuis le 13 octobre. Un album encensé par la critique. «Télérama» le considère comme «la plus belle production française de cette rentrée» alors que «Le Monde» le classe «parmi les sommets de sa discographie». C'est dire que c'est une vraie pépite que Murat et ses acolytes auvergnats offriront samedi soir au public de l'Astrada. On court à Marciac, bien sûr !

Infos pratiques

Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra, samedi 22 novembre, à 21 heures, salle de l'Astrada à Marciac.

Jean-Louis Murat (voix, guitare). The Delano Orchestra réunit Alex Rochon (voix, guitare), Mathieu Lopez (basse), Julien Quinet (trompette), Guillaume Bongiraud (violoncelle), Morgane Imbeaud (claviers) et Christophe Pie (batterie).

Tarif : adultes 30 €, enfants 12 €. Renseignements et réservations au 0 892 690 277 (0,34 € la minute). www.jazzinmarciac.com"

 

- http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/19/1994509-quand-murat-voyage-au-long-cours.html

"Avec son nouveau disque, il double le plaisir en 20 chansons et s'offre même le grand orchestre Delano (de Clermont-Ferrand). On retrouve Jean-Louis Murat tel qu'on l'aime : intransigeant et tendrement émouvant.

Toujours aussi productif, Jean-Louis Murat sortirait bien deux albums par an. Quand sa maison de disques refrène son enthousiasme, le chanteur contourne la difficulté en offrant un double album, en l'occurrence «Babel», excellent comme d'habitude, subtil et mélancolique bien évidemment, atmosphérique forcément. Explications de l'intéressé au retour d'un footing sous la pluie dans sa chère campagne auvergnate. Le «temps de chien», ça lui va bien.

Est-ce différent de sortir un double album ?

Cela ne change pas tellement. J'en ai l'habitude. Les albums des Beatles duraient 32 minutes, les miens font 1 h 40.

Cette durée vous permet-elle d'installer une certaine atmosphère ?

J'aime prendre mon temps, m'embarquer (et embarquer les autres) dans un voyage au long cours. Je sollicite l'attention des auditeurs.

Un discours pas évident à une époque où l'on morcelle si facilement la musique…

J'ai des enfants assez jeunes à élever. Et je constate que les problèmes d'attention touchent de plus en plus de gens. On parle de zapping, de tout faire très vite. Or, les choses importantes dans la vie ne s'apprécient pas en 30 secondes. Ce problème on le retrouve beaucoup dans le milieu de l'éducation, ce que me racontent souvent des instituteurs ou des profs.

Comment luttez-vous contre ça chez vous ?

J'essaie de donner le bon exemple, de manifester de l'attention à l'égard de mes proches. C'est plus facile à la campagne et c'est pour cela que j'ai choisi d'y habiter. En ville, on survole beaucoup les choses. Tout est approximatif : les couleurs, les lectures, les rencontres. Cela fait de nous de parfaits consommateurs du XXIe siècle. Plus on est déconcentré, plus on remplit le caddie au supermarché.

Vous considérez-vous comme une sorte de résistant ?

Le combat, je m'en fous. Je cherche juste à ne pas tomber tout le temps dans le panneau. J'essaye de fuir les choses faciles pour ne pas rejoindre le troupeau.

Vos chansons sont pleines de vent, de soleil, de pluie… C'est rare…

C'est un des avantages d'habiter à la campagne. On vit en accord avec la nature, on se règle sur le chaud, le froid, la brume, la neige. La chanson française est très citadine, centralisée. Elle est faite par des Parisiens pour les Parisiens. J'ai un sentiment d'étrangeté par rapport à ça ; notre pays est toujours désespérément jacobin.

«Babel», CD Scarlett/Pias. Tournée dans la région au printemps 2015


Souvenirs de Toulouse

«Mon dernier concert au Connexion fut l'un des meilleurs de la cinquantaine que j'ai fait lors de la tournée 2013. On s'est sentis bien dans cette salle. La petite équipe s'occupe de tout, de la technique à la cuisine. C'est du travail à l'ancienne, loin de ces salles archi-subventionnées où les loges et les cantines sont toutes les mêmes.»

Propos recueillis par Jean-Marc Le Scouarnec

 

 

Le Top et bientôt MARCIAC : annonce et interview...

3) Dans la press'lib:

http://presselib.com/blog/lauvergnat-babel-entrent-en-gascogne/

 

 

LE LIEN EN PLUS :

 

Comme je vous l'annoncais, de nouveau de l'actualité média cette semaine!

Et ça commence demain... Jean-Louis Murat, il mériterait, il mériterait d'être dans le Journal de... France 3 PARIS ILE DE FRANCE, là, là, là, là! là! là! 

Et c'est demain... On peut trouver les différentes antennes de France 3 dans votre box (sfr au moins),  sinon visionnable en replay

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Commenter cet article

serrurier paris 15/02/2015 10:30

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement