L'actualité du chanteur nommé Murat... en 6 points

Publié le 13 Janvier 2015

L'actualité du chanteur nommé Murat... en 6 points

Dur de revenir à la vie normale... la vie d'avant?  non.  J'espère qu'on est devenu un peu meilleur... Et que les français vont aussi arrêter de se dénigrer. 

Voici un texte (qui n'a pas eu beaucoup de succès sur mon mur mais soit...) de  Philippe Laloux, cuisinier-écrivain-musicien, un ami fb du Québec  (dont il faut souligner le courage des journaux le lendemain de l'attentat contre Charlie) pour faire echo au regard que le monde a porté sur nous depuis quelques jours:

France, tu es la plus belle, la plus belle du monde, si Goethe nous dit que tout homme a deux patries, la sienne et toi, c'est que nous portons, chacun de nous sur cette planète, une marque de ton génie, et ton génie c'est l'inutile. L'inutile parfum qui s'insinue dans la peau d'un amour, l'inutile saveur qui jaillit de la communion des biens de la terre, l'inutile littérature qui perle les yeux de plaisir, l'inutile poésie qui s'écrit au creux même d'un désastre et en révèle les absurdités avec l'espoir dans le chargeur, l'inutile musique qui ravive les parterres de violettes piétinées par les bottes de l'oppression, l'inutile génie des hommes quand ils inventent l'idée de liberté. Vive la France.

Nous avons plus que jamais le devoir de porter cette histoire, et l'esprit de "je suis Charlie"... Et cela passe par ne pas rester indifférent devant ce qui se passe au Nigéria et en Syrie... ou devant la condamnation d'un blogueur en Arabie Saoudite à des années de prison et 1000 coups de fouets, ou toutes agressions envers les musulmans, les juifs en France.  50 actes antimusulmans en France depuis jeudi... Ce chiffre est une douche froide après le petit  sentiment d'exaltation qui aurait pû naitre de dimanche.

NEPAL

 

Enfin soit, j'en arrête là, je suis sans doute meilleur pour la déconn...  et mon taf, c'est sur Murat, Jean-Louis, artiste... alors, revenons-en à lui...

 

1) RAPPELS:

- Les concerts de MURAT sont sold out en Belgique (Bruxelles et Mons). Réservez!

- Showcase samedi à CLERMONT: http://www.surjeanlouismurat.com/2015/01/de-la-culture-de-la-culture-de-la-culture.html

- Et j'vais quand même rappeler l'inter-ViOUS et MURAT- de Pierre Krause... J'n'ai pas choisi la bonne fenêtre de tir pour la publication.... quelques minutes avant le ball trap tragique... Ca a donc pû vous échapper si jamais vous pensez qu'il y a des choses plus importantes que Murat dans la vie, ce dont je doute bien-sûr (faut que je défende mon buziness!!):

http://www.surjeanlouismurat.com/2015/01/interview-pierre-krause-soiree-livre-unplugged-murat.html

A écouter en fin d'article ci-dessous, une petite chanson de circonstance de Bertrand Louis... signé Muray,  même si celui-ci fuit sans doute l'unanimisme.

 

De Muray, on peut passer à Causeur...

 

2) CHRONIQUE DANS CAUSEUR

 

Bataille nous y parle de BABEL... 

A lire sur le site de Causeur:

http://www.causeur.fr/charlelie-couture-murat-30881.html

De son côté, comme s’il n’était jamais satisfait d’une chose créée, Jean-Louis Murat passe à une autre compulsivement. L’argumentaire de son nouveau double album, Babel, repose sur son implantation locale intégrale : un disque du cru, enregistré et emballé avec des figures du coin, sans délocalisations dénaturantes. Le résultat donne à entendre un soft rock topographique, aux allures de carte de Tendre franchissant le Rubicon de la Mer dangereuse vers les Terres inconnues de l’identité d’une Auvergne jordanienne : « La ville de Murat contient un château, jadis, tenu par des Arabes. Murat vient de ”Maures”. L’idée que des Arabes aient pu être présents en Auvergne dès le Haut Moyen-âge me séduit. Cela questionne les origines […] L’Auvergnat est un mélange de Vikings et d’Arabes. » soulignait Jean-Louis à la sortie de Babel. Avec un tel pedigree, on comprend mieux la phrase d’un spécialiste des Auvergnats qui déclara jadis à leur sujet : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. » (en même temps, un seul Murat suffit pour qu’il y ait des problèmes, demandez à ses confrères de la chanson française ce qu’ils en pensent).

Hormis une mécanique des chœurs poussive qui vient gâcher le plaisir sur « Chacun vendrait des grives » et un « Chant Soviet » un peu léger, l’objet commence véritablement à partir du troisième titre, « J’ai fréquenté la beauté ». Dans cette ballade gracile comme un vol d’hirondelles, l’auteur nous conte – au passé – un pan de sa vie de dauphin dans les eaux d’un quotidien au grand air, dans le coin de La Bourboule. Dommage que seule la flûte ne prenne pas son envol… Puis l’album déroule son charme caravanier avec une facilité déconcertante. « Dans la direction du Crest » sonne même comme du Charlélie Couture, c’est dire si le taux d’apesanteur est élevé.  Des parfums de désert où souffle une tension toute morriconienne concluent le CD1 admirablement (« Mujade Ribe »), avant la Lewis Carrollerie « Vallée des merveilles ». Et bis repetita avec le second CD, onctueux comme du Saint-Nectaire humecté d’une goutte de Jurançon doux, avec un zeste de bluegrass. Côté paroles : les chansons résonnent comme des Chroniques champêtres – Volume 1 – Dylaniennes de par leur dimension autobiographique de père de famille, mais aussi par l’évocation des souvenirs de tout ordre dans une prose environnementale limpide. Murat nous convie dans une géographie toute personnelle, arpentant les paysages de son passé qui surplombent son quotidien d’autochtone de la vallée du Vendeix.

Babel scelle – trente-cinq ans après les débuts déjà chaotiques du chanteur – la victoire à la Pyrrhus de Jean-Louis Murat sur le champ de bataille dévasté de la chanson française. Alors, après Babel, l’Olympe (auvergnat, bien sûr) ?

 

 

3)  VICTOIRES DE LA MUSIQUE:

Babel était dans la short-list... mais pas à l'arrivée. La liste des nommés sur le blog de VIGNOL qui râle bien-sûr sur ces choix...

http://delafenetredenhaut.blogspot.de/2015/01/et-les-nomines-sont.html

 

 

4) SEQUENCE RADIOPHONIQUE:

Cela nous avait échappé... Une petite séquence sur France CULTURE:

http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-en-musique-murat-delano-beau-babel-2014-10-16

 

5) UNE INFO ESSENTIELLE:

ROBI en promo nous informe qu'elle a pris le petit déjeuner avec Jean-Louis.

http://www.playlistsociety.fr/2015/01/2014-vu-par-robi/121194/

 

6)  UNE CHOUETTE COVER PAS DEGUEU:

 

 

 

LE LIEN EN PLUS

Par delà le dégoût et par-delà les pleurs
Nous aurons des journées comme avant le malheur
Par-delà le dégoût et par delà ta peur
Nous aurons des journées pour faire battre ton cœur

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Commenter cet article

Annecy discothèque 16/01/2015 14:10

Pas mal le cover!

Muse 14/01/2015 20:53

Bon ben, le Causeur il peut aller se rhabiller côté gastronomie car le Saint-Nectaire, comme tous les produits auvergnats, ne supporte que des accompagnements du même terroir.
Le jurançon doux, c'est bien meilleur avec du foie gras, du magret de canard ou avec un ananas rôti qu'avec du Saint Nectaire. C'est beaucoup trop sucré comme vin, le jurançon, ça violente et écrase le raffinement du Saint-Nectaire.
Par contre le Saint Nectaire avec un Saint-Pourçain blanc...ça peut le faire.
Maintenant, je trouve personnellement que le Saint-Nectaire se suffit à lui-même. C'est comme ça qu'il est le meilleur. Eventuellement avec une bonne tranche de pain de campagne croustillant et tout est dit...

De façon rigolote, JLM, c'est le contraire. Il lui faut de la compagnie pour donner son meilleur.
Comme quoi, d'un auvergnat à l'autre, c'est différent ;-))

Matthieu 14/01/2015 15:18

!!!!! AUX CLERMONTOIS ET À LEURS VOISINS DE TOUS HORIZONS !!!!!

Le site de la librairie Les Volcans fournit les précisions suivantes :

"Samedi 17 Janvier rencontre musicale exceptionnelle à partir de 17h avec Jean Louis Murat et une partie des musiciens du Delano Orchestra. Cet évènement sera précédé de lectures à 2 voix à 15h et 16h autour de la poésie de Chantal Dupuy- Dunier et une dédicace de l'auteure pour son livre "Des villes parfois" publié aux Éditions Henry."

pierrot 14/01/2015 15:31

Barbara aurait annoncé sa venue dans vos contrées.

Matthieu 14/01/2015 10:06

Tout à fait, Laurent, on s'est suffisamment moqué de Bruel et de sa reprise de Bowie pour pouvoir reconnaître que son duo avec Ringer était une réussite.
Il paraît que "Le Canard" a reçu des menaces. Prochaine étape : défiler en criant "Je suis coin-coin".

june wilde 18/01/2015 21:08

Oui et toutes les semaines...

Cédric 15/01/2015 17:12

"défiler en criant "Je suis coin-coin" "

j'ai ris, merci Mathieu pour ce trait d'humour.... mais... je suis étonné que Pierrot n'ait pas encore fait une analogie avec le pas de l'oie!

Laurent 14/01/2015 09:54

Il n'y avait plus de Charlie Hebdo ce matin dans les kiosques alors, j'ai acheté Le Canard enchaîné... Catherine Ringer et Patrick Bruel en duo dimanche soir sur France 2 ont fait une magnifique reprise très émouvante de la chanson "Les loups sont entrés dans Paris" de Serge Reggianni...