Albin de la Simone, "Un homme"

Publié le 3 Juin 2015

 

... Bon sang, Février 2013! L'album "Un homme" d'Albin de la Simone est sortie début 2013... Mais vous savez quoi? IL N'EST JAMAIS TROP TARD! Alors, je vais vous en causer...

 

- Ce soir, je profite d'un soir un rien nuageux, et refroidi, sur ma terrasse, dans le soleil qui se couche, pour finaliser mes notes... et c'est délicieux d'écouter ça, comme ci. -

 

 

 

Albin, il est dans mon petit baladeur et dès que je tombe dessus, difficile de m'en détacher... et à chaque fois, j'écoute en me racontant ce qu'il faut que je vous en dise! Alors, il faut que ça s'arrête! J'ai envie de l'écouter sans penser à vous!

 

Et pourtant, le baladeur, je l'utilise surtout pendant le jogging et a priori, on pourrait imaginer plus excitant qu'Albin... Et c'est vrai que c'est un album qui pourrait s'avérer discret, à l'image du clavier lo fi utilisé, le peu de batterie et de basse, et une première écoute distraite avait failli me faire passer à côté. Cette simplicité, Albin a d'ailleurs tenu à la reproduire sur scène, comme vous le verrez ci-dessous. Sous des allures de "petite musique", c'est juste un coffre à bijoux...

Juste beau... et les cordes... ah, les cordes! J'aime bien l'adjectif "Magnifique"... alors disons "si émotionnant". Tout cela est si "musical" à l'image du single "Mes épaules", et ses jolies voix additionnelles... Du travail d'orfèvre sur des chansons souvent très courtes... Ah, mais que c'est beau...

Fragilité revendiquée : "si ça tient, tu m'épouses". Oui, je crois que le personnage de quadra, sensible, hésitant mais ironique, me touche particulièrement (mais pourquoi donc bon sang?)... qu'il soit face au décès d'un frère militaire (Mort en plein air) ou simplement face à des choix de vie, de couple (ICI HIER par exemple). Sur "la fuite", ses "j'ai déconné, ne me demandez pas" sur un air de piano, ah, c'est si bon la mélancolie.... Malgré le texte amusant de ma crise, la musique m'émeut hautement, et j'adore le petit solo de guitare, le petit crescendo... 4e titre et c'est toujours aussi bien, et l'univers s'est imposé.

La petite musique se poursuit : je craque, je fonds, j'accélère et trouve mon deuxième souffle sur la longue partie musicale (près de 3 minutes) qui conclut Moi moi... commençant par un peu de piano et guitare, et les cordes (violoncelle, violon) les rejoignent... Je pourrais écouter ça en boucle... sans parler du délicieux accent de la jeune femme qui chante avec Albin... encore mieux que Jenny (dans a bird on a poire).

Ici hier est plus discret... mais quel refrain, et quel texte... sur une séparation expliqué à un enfant... même si le "pour m'aimer à mon tour" donne envie de discuter des heures.

 

Petite musique? La première femme de ma vie débute sur de "la grande"... mais on repart sur des choses plus down tempo... et la composition est d'une grande richesse... avec un vrai art de la chanson, et de l'alternance couplet/refrain. On est à la limite du talk over au niveau interprétation au départ, puis on passe au chant délicat. L'interprète Albin est parfait. Et là, encore, les cordes sont magnifiques (quelques notes de harpe il me semble)...

Elle arrive au bon moment sans doute: TU VAS RIRE a un côté pop et sautillant... notamment avec des excellents chœurs, sur un texte bien troussé, et là encore quel refrain... mais ça me distille là encore une émotion certaine ("tout va bien, ma chérie") sans doute à cause des cordes encore. Ah, qu'est-ce que j'aime ça, ça me rend heureux et triste... La fin est juste trop brutale.

"Elle s'endort"... piano et cordes... Sublime (peut-être peut-on se dire qu'on aimerait entendre des parties de corde un peu plus originales?... mais laissons-nous aller).

"UN HOMME" oublie le piano... Très minimaliste, mais là encore c'est une composition surprenante. Et que dire du texte plein de trouvailles? ' Une chanson parfaite, en guise de confession ultime d'un magnifique album.

Souvent je me fâche je sais pas pleurer
Je braise et découpe, grille au tourne-broche
Préside à la soupe les mains dans le poch
es

Je suis un homme c'est vrai
Je suis un homme, et tu m'aimai
s

 

 

Merci Albin, merci beaucoup. Il m'a fallu du temps.. mais maintenant...

---------------------

Sasso, youtubeur qui avait capté Murat, a filmé l'intégralité du concert aux bouffes du nord. Je vous le partage : Albin de LA SIMONE l'a fait sur son fb, ravi du résultat. Petite mise en garde: On y retrouve les petits airs mélancoliques de l'album, ses cordes, mais pas la richesse de ses orchestrations. Il faut aussi écouter l'album.

NOTA BENE: Albin a accompagné Murat sur quelques dates en 2004.

PS :

J'aime de plus en plus Eskelina... Alors, retournez-là voir là:

http://www.surjeanlouismurat.com/2015/07/eskelina-blue-sued-shoot-dans-le-vercors.html

Ce n'est pas parce que la canicule, le barbe-cul, le mobil-home... qu'il faut passer à côté! Et son album ne date que de février 2015, elle...

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article