Un premier titre de MATT LOW en écoute: BLOW

Publié le 7 Septembre 2015

Ca va vite, ça va vite: voilà en écoute un premier titre du EP "BANZAI" de Matt LOW (alias Matthieu LOPEZ du Delano Orchestra)... sur un texte de Murat... bien énigmatique.

C'est une chanson bien agréable, avec un joli son de guitares, qui m'évoque Bertrand Belin, même si on est peut-être dans un plus grand classicisme ici (notamment avec la voix féminine). Je ne m'attendais pas du tout en tout cas à ce que notre bassiste-guitariste si discret ait cette voix-là.


Composé par Matt Low
Ecrit par Jean-Louis Murat
Basse, guitare, chant : Matthieu Lopez
Batterie : Olivier Perez
Chœurs : Julie Lopez

Réalisé par Matt Low
Mixé par Peter Deimel au studio Blackbox (49)

retranscription à l'oreille (sous réserve donc) pour aider Alain de Murattextes:

BLOW

Pourquoi soudain ce triple galop Blow away

Pourquoi crever tes plus beaux chevaux Blow away

as-tu besoin d'apprendre à défaire

t'aurais besoin mais le coeur est gros Blow it away

e

Pas besoin de tirer cette gueule

Pas besoin de remonter Death Row

T'as besoin d'apprendre à défaire

t'aurais besoin mais le coeur est gros

 

Quand le jour se lève sur les collines

la nuit vient se coucher sur la rivière

Vont deux mille-pattes sous ce grésil

a-t-on jamais su qui va s'en tirer?

e

Pas besoin de tirer cette gueule

Pas besoin de remonter Death Row

T'as besoin d'apprendre à défaire

t'aurais besoin mais le coeur est gros

e

Quand le jour se lève sur les collines

la nuit vient se coucher sur la rivière

Vont deux mille-pattes sous ce grésil

a-t-on jamais su qui va s'en tirer?

e

Quand le jour se lève sur les collines

la nuit vient se coucher sur la rivière

Vont deux mille-pattes sous ce grésil

a-ton jamais su comment l'affaire finit?

LE LIEN EN PLUS

 

Fred SIGNAC lance sa campagne de crowfounding du côté de MICROCULTURES pour que son dernier album "la preuve du contraire"  fasse l'objet d'une distribution.

Celui qui chantait "en attendant Bergheaud" est notamment apprécié par Richard Robert de "l'oreille absolue", Jean-Louis Bergère ou Jean-François Jacq...

http://www.microcultures.fr/fr/project/view/la-preuve-du-contraire

 

Pour la peine, avant d'écouter un titre de "la preuve du contraire" ici,  on se remet un peu de :

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Commenter cet article

Rhiannon 08/09/2015 12:53

Jolie voix...une voix grave comme je les aime...très sensible à la voix....texte énigmatique....écriture automatique...tiens çà rime ;)

Emmanuel 07/09/2015 22:49

Pas mal Blow !