ERYK E., nouveau coup de coeur-coup de pouce de Murat

Publié le 5 Février 2016

Je vous avais promis cette surprise lors d’un précédent article… Et voici enfin l’instant de vous la dévoiler.

 

Après Rose, Matt Low et Morgane Imbeaud (pour parler des toutes récentes collaborations), Jean-Louis Murat vient de participer à un autre projet, assez particulier.

Il s’agit du premier disque d’un musicien ERYK  E. exerçant dans le civil le métier de… médecin anesthésiste (auteur d’un livre de référence dans le domaine),  médecin pas malgré lui… mais musicien depuis toujours, auteur, compositeur et interprète (après le bac, il s’était même consacré un temps à la musique avant finalement de reprendre ses études).

 

Un jour, dans l’été 2010, il a croisé la vie d’un certain Bergheaud. Ils sont devenus amis…

 

« Il y a 3 ans environ que Jean-Louis lui-même, après que je lui ai fait écouter 2 ou 3 trucs à la maison, m'a un jour dit "il faut que tu enregistres un album, et moi je peux t'aider si tu en as envie". Comme j'étais en pleine rédaction de la seconde édition de mon livre, je n'ai pas pu me consacrer tout de suite au projet musical qui pourtant est devenu pour moi un objectif fondamental. Une fois le livre sorti en septembre 2014, Jean-Louis m'a dit "maintenant tu n'as plus de prétexte!", et alors je me suis pleinement investi dans l'écriture ».

 

En août/septembre 2015, ils se sont retrouvés dans le studio de… Denis Clavaizolle, qui a pris les manettes, fait quelques claviers. Guillaume Bongiraud, Julien Quinet des Delano Orchestra sont venus… A la section rythmique : Stéphane – la Fourme- Mikaelian, ranchero, et Clément Peyronnet, multi-instrumentiste et musicien pro, a pris la contrebasse. Une choriste à la voix surprenante intervient également sur quelques titres : Gaëlle Cotte.

 

Quant à Jean-Louis Murat, il a offert sa guitare… et 3 textes inédits écrits sur des musiques dont Eryk E. n’avait pas encore les paroles : des textes courts mais pas banals, dont JEUNE FACE, évoquant le Ferré de «20 ans» et d’ «avec le temps» , et LES LIEUX, surprenante –pour Murat- évocation parisienne (rue des blanc-manteaux, place des abesses) : « Sans toi, tous ces lieux sont à désespérer »… et quelques-uns verseront sans doute une larme sur ce titre, tant Jean-Louis s’est mis au diapason de la musique déchirante et dépouillée…

En effet, double effet surprise : même si l’une des rares images d’Eryk sur le net le montre à l’harmonica et que l’appréciation que m’a donnée Jean-Louis de la session était « on s’est bien amusé »… on est loin d’une ambiance blues rock auquel je m’étais attendu. C’est une musique essentiellement piano, qui évoquera Barbara et Sheller, «un projet ambitieux et risqué où l’on ressent fortement l’influence de la musique classique » m’a dit le patron de label Bertrand Betsch auquel j’ai fait écouter le disque.

 

L’album « Seize » (de 10 chansons) sortira en téléchargement numérique (amazon, deezer, Itunes...) à la mi-mars... peut-être le 16... 2016,  Et nous aurons l'occasion bien sûr d'y revenir!

 

En première mondiale, le 12 Février, Eryk E. jouera pour la première fois ses chansons (accompagné de plusieurs musiciens dont Guillaume Bongiraud), en première partie d'un joli nom de la pop française (c'est secret), à l’occasion du Festival du Court Métrage, dans l’espace éphémère L'EMBASSY, 39 rue des Chaussetiers à Clermont-Ferrand. Le lendemain, on retrouvera dans le même lieu... Barbara Carlotti (là, je vous le dévoile!).

 

A liker : sa page facebook ERYK E. https://www.facebook.com/Eryke-661722910636414/

 

J’ai l’honneur de vous présenter la magnifique pochette signée Esther Decluset  (qui n’est pas sans rappeler en plus ensoleillée celle du « Cours ordinaire des choses »). On retrouve le nom d'Esther sur le site jlmurat.com : elle en a fait le design!

ERYK E., nouveau coup de coeur-coup de pouce de Murat

Et j'oubliais, voici en écoute deux titres... dont  "Les lieux ", texte de Jean-Louis Bergheaud.

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #le goût de qui vous savez

Commenter cet article

Emmanuel 07/02/2016 11:12

Post-scriptum : Néanmoins, c'est toujours un plaisir de parcourir ce blog qui est vraiment une mine d'infos. Merci Pierrot et bonne continuation !

Pierrot 07/02/2016 18:01

j'étais moyennement content de ma phrase qui je le sentais pouvait prêter à confusion, mais j'ai pensé que le clin d'oeil pouvait faire passer ce que je voulais dire. C'est le "néanmoins" qui me faisait surtout sourire... Donc le fond de ce que je voulais dire, c'est que je suis content qu'il y ait des avis opposés qui s'expriment ici... c'était le but de ce blog au départ... merci Emmanuel.

Emmanuel 07/02/2016 17:33

Je me demande si tu te rends vraiment compte de ce que tu viens de dire.

pierrot 07/02/2016 15:27

un ps qui fait toujours plaisir, mais inutile de faire un compliment pour faire passer un avis "différent" ici hein! ;.)

Emmanuel 06/02/2016 21:22

Inaudible ! Le choeur féminin : exaspérant.
" Un air (très) Dominique A sur " Bleu"." ??? ça va pas non ?! C'est pas parce qu'il y a une chanson de Dominique A qui s'appelle Vers le bleu qu'il faut mélanger les torchons et les serviettes. Là, on est dans du bas de gamme. C'est mon avis et je le partage.

Florence 07/02/2016 19:04

si , si , ca va bien je vous rassure ! je trouve qu'il fait beaucoup penser Dominique A dans sa chanson Bleu. Et je parle uniquement de sa voix et de sa facon de chanter, pas du parallèle avec la chanson "vers le bleu " Maintenant cest vous qui etablissez un jugement de valeur, pas moi.

Pierrot 07/02/2016 00:42

d'autant que je trouve l'ensemble assez franc du collier, honnête et direct, un son assez "live".

Pierrot 07/02/2016 00:39

Inaudible, tu y vas un peu fort. Inécoutable serait l'adjectif plus conforme à ta pensée sans doute.

Gilles 06/02/2016 22:25

C'est ton avis et je le partage aussi! C'est pas pour moi.

solange 06/02/2016 20:08

belle photo de bel homme et belle voix, belle musique, beau choeur, beau texte pour la 1ère chanson ; je n'aime rien de la 2 ème. Solange

Florence 05/02/2016 23:04

Magnifique.
j'aime beaucoup les deux titres présentés.
Musique pénétrante , choeurs ahurissants, une mélodie très romantique sur la chanson écrite par Murat. Un air (très) Dominique A sur " Bleu". Merci pour la découverte, Pierrot.

Pierrot 05/02/2016 23:21

mais de rien... Moi, je dis Merci à Laure et JL qui ont orienté Eryk vers moi.

Armelle 05/02/2016 18:06

Que c'est beau! et cette voix de chœur féminine...

Pierre K 05/02/2016 11:25

Les deux chansons sont magnifiques ! J'adore les choeurs !

Isa 05/02/2016 10:47

Eryk E. le 12 février à Clermont, en 1ère partie, peut-être, d'un homme casqué ? ;-)
Tu vas aller voir ça, Pierrot ?

Pierrot 06/02/2016 14:20

c'était juste pour dire que je ne vais à clermont que pour Koloko... mais Fred Plainelle sera peut-être là... connaissant ses associations d'idées: Anesthesiste = médecin+ drogues= infirmières + drogues= soirée agréable...

Isa 06/02/2016 14:03

Ah, s'il y a des bouclettes et un (cryptique ?) x, c'est donc que ce n'est pas celui auquel je pensais. En revanche, je ne comprends rien à ta réponse de 22:51 : que vient faire Koloko dans cette affaire ? N'a jamais eu lieu en février ?? Si c'est l'objet de tes interrogations, je te demandais si tu allais voir Eryk.E et le mystérieux performer à bouclettes le 12 février à Clermont... Mais je crois comprendre que tu seras à La Source ;-) ? Perso, ça m'aurait bien dit d'aller y faire un tour mais absolutely impossible par les temps qui courent. (Entre parenthèses, dommage que tu n'aies pas pu venir à la dernière de la pièce de mon pote Alain !)... Pour en revenir à Eryk.E, jolie découverte, effectivement. Tout le monde a l'air emballé par les choeurs qui, moi, me laissent... un peu perplexe. Mais je vais réécouter pour voir si la perplexitude persiste ;-) !

Pierrot 05/02/2016 23:31

en plus, y a coming soon à la source... le 12...

Pierrot 05/02/2016 22:51

De quoi, c'est pour Koloko? Non... donc sauf si une mouche me pique.

pierrot 05/02/2016 11:12

un homme casqué de bouclettes et d'un x

mariemai 05/02/2016 09:58

MERCI, l'ami Pierrot, pour cette très jolie découverte ! Dommage que je n'habite plus la plus belle région du monde, j'aurais couru écouter ERYK E. le 12 février.... Euh, pourquoi cette belle pochette si l'album ne sort qu'en version dématérialisée ??

Pierrot 05/02/2016 22:50

I faut bien de toute façon une pochette... ERyk manque sans doute de temps pour s'occuper de la sortie d'un cd physique. Et une sortie ainsi lui permettra peut-être de trouver un label qui s'occupera de ça.