Vente et chroniques et demain on France inter

Publié le 1 Mai 2016

avec ce temps, il faut ressortir sa peau de bête

avec ce temps, il faut ressortir sa peau de bête

1) MORITURI est 31e du classement des ventes en 2e semaine, avec 1330 albums physiques, 79 téléchargements... Pas de surprise, hélas.

(Biolay quant à lui fait une très très belle entrée: 3e avec 11 789 (derrière l'entrée de M. POKORA), HFT est 8e avec 4374 et le disque de ce printemps à ne pas rater : les hits de GULLI entre 11e avec 3199).

2) Belle chronique du coté de Gérard Bar-david... Une vieille connaissance... de 34 ans... Gérard Bar-David invitait en effet Murat sur RFI au début des années 80, et signait une bio à l'occasion du "LP Murat". Pour une fois, je vous l'annonce: il répondra prochainement à mes questions pour une nouvelle "Inter-ViOUS ET MURAT"!

A LIRE sur le site https://gonzomusic.fr/jean-louis-murat-morituri.html

Extrait:

Le choix de ce titre forcément morbide, de la symbolique de deux cygnes sur fond noir, peut être pour dissimuler l’image du « vilain petit canard » noir qui s’y cache, en figure allégorique de JLM, l’annus horibilis vécue par notre pays des attentats de janvier à ceux de novembre, connaissant le personnage, rien de tout cela n’est innocent. « Morituri » affiche et assume son côté sombre. Pourtant, le premier titre, le presque allègre « French lynx » laisse entrevoir le contraire. Morgane Imbeaud, qui fait ici les chœurs, apporte sa douceur et sa sensualité toute féminine, tandis que Murat fait ce qu’il sait faire le mieux, s’abandonner à son influence majeure d’un certain Bryan Ferry. Mais dès le second, on comprend que la fête est finie. « Frankie », slow évanescent en piano-jazz nous fait à nouveau plonger dans cette mélancolie dont il a le secret, avec son côté hivernal et cette sensation de neige qui tombe dans une campagne figée par le froid. On retrouve le même climat dans « La pharmacienne d’Yvetot » où il est question de « chialer dans la cuisine » ; la pluie se mêle ici aux larmes pour un classique du style Murat : le slow lacrymal.

La nostalgique « Le chant du coucou » est comme un voyage dans le temps, elle sonne presque comme une comptine du Moyen Âge. Mais le titre le plus troublant est incontestablement « Interroge la jument » où il chante sur un petit air délicatement groové ces mots troublants, mais pourtant rédigés avant les attentats du13 novembre :
« Sur la terrasse, sous les cimes / où tout bien pesé on t’assassine / Sur la terrasse, sous les cimes / n’y-a-t-il plus de ciel pour nous foudroyer ces novices … ». Murat madame Irma …ou pas, en tout cas le rythme enjoué contraste avec la noirceur de ces paroles terriblement prophétiques, il n’empêche que Murat signe ici sans doute la composition la plus « tubesque » de ce sombre album. Mais n’allez surtout pas croire que la joie et l’exubérance font leur retour en force dans ce « Morituri », la preuve avec le funeste, mais néanmoins jazzy « Tous mourus », sorte de « 10 petits nègres » sur le passage de vie à trépas de notre ruralité. Autre perle de cet album, il faudra compter avec « Nuit sur l’Himalaya » à l’élégance Saville Row entre l’éternel Ferry et les Kinks, largement boosté par les chœurs féminins et –oh shocking pour l’interprète de « Johnny Frenchman »- en anglais de Morgane from Cocoon. Paradoxalement, la chanson qui offre son titre à l’album est peut-être la plus terne, malgré à nouveau la présence de Morgane Imbe
aud. la suite ici

3) Premier Echo du canada (succinct):

http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts/disques/201604/30/01-4976755-jean-louis-murat-ceux-qui-vont-mourir-.php

4) Quelques dates :

- Jean-Louis Murat sera l'invité de France inter ce lundi à 22 heures (Le nouveau rendez-vous). Je viens d'avoir la confirmation via la page fb de l'émission.

- Le lendemain, rappel: Concert de la Maroquinerie en direct sur ARTE LIVE WEB. On fera peut-être un "live" nous aussi via le blog ou facebook pour partager nos impressions en direct.

- Le 16/05 : ALCALINE L'INSTANT

http://www.france2.fr/emissions/alcaline/diffusions/16-05-2016_481653

5) On a partagé la critique de sa copine dans la précédent article (blog cuisine), ce jour, c'est son article qui sort chez Causeur... Pour Bataille, Auto-pub et rancoeur, mais bonne appréciation de l'album: http://www.causeur.fr/jean-louis-murat-morituri-38005.html

(on trouve son livre d'occasion sur amazon au fait. C'est utile le recyclage).

 

 

LE LIEN EN PLUS

 

On entend parfois que Jean-Louis Bergheaud fait dans le recyclage... mais d'autres Bergheaud eux "turbinent à l'innovation". Petit clin d'oeil... pour saluer cette belle innovation verte venue d'Issoire.. et dire qu'il n'y a pas que l'entreprise Scarlett qui fait rayonner l'Auvergne.

http://www.lamontagne.fr/economie/secteurs/high-tech/2016/04/07/lentreprise-bergheaud-turbine-a-linnovation_11857155.html

 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

benigno 02/05/2016 18:20

c'est bien triste pour le niveau des ventes...ça fait peu quand même, compte tenu de la relative bonne couverture presse. Je viens de lire les quelques mots présentant l'émission Alcaline : ils adorent. Tout le monde adore, mais résultat, 5000 albums vendus en 15 jours !...rrrrrhhhh ! Merci Pierrot pour cette photo avec la peau de bête, qui rappelle bien des souvenirs (de mémoire une couv des Inrocks pour la sortie de Dolorès). Autre temps, autres ventes...

Laurent 02/05/2016 13:26

Comme il est coutume dans l'émission "Le nouveau rendez-vous", peut-être aurons-nous droit à un ou 2 titres live de JLM. Soyons à l'écoute...

Pierre K 01/05/2016 22:09

Quel salopard ce Bataille;
Consacrer autant d'articles pour déverser sa bile envers tous ceux qui ont eu l'outrage de ne pas parler de son livre, cela me dépasse.

Pierrot 01/05/2016 22:15

sans compter que c'est suicidaire pour un auteur... Si au moins, c'était l'oeuvre d'une vie, mais un truc écrit juste un piochant à droite à gauche, et en interrogeant 5 personnes... une attitude incompréhensible.