KOLOKO Très bientôt...

Publié le 9 Juin 2016

Et bien désolé, chers lecteurs, l'information était visible depuis le 7... mais mes alertes n'ont rien donné et l'information n'a circulé sur fb qu'aujourd'hui: Jean-Louis était l'invité de France bleue Auvergne ce jour à 17 heures pour parler du concert pour Clermauvergne notamment, en présence de Miss Morgane Imbeaud et de Matt Low.

Pour l'instant, pas de podcast... Pas grand chose sur le contenu de l'interview sur les réseaux... Si vous avez écouté, merci de nous faire partager vos impressions!

Photo Christophe Noiseux

Photo Christophe Noiseux

KOLOKO Très bientôt...

- IL reste des places pour le concert, apparemment assez peu! Il est temps d'en profiter!

Nous nous retrouverons entre agréables muratiens, polis et accueillants, pour un "buffet espagnol" devant la salle à partir de 18 heures. N'hésitez pas à vous joindre à nous...

ERYK e. sera dans la salle ce soir-là. Pour tout ceux qui n'auraient pas encore leur "BLEU", son CD, avec les 3 titres signés Jean-Louis Bergheaud, il pourra vous le livrer en main propre. Ne ratez pas ce collector, avec au moins deux textes de Murat qu'il faut absolument posséder (le reste n'est pas mal non plus, mais on en a déjà bien parlé et là en interview par M... qui va nous manquer) ou encore ici.

Pour vous organiser ça : contactez-le sur sa page facebook.

Pour les retardataires: La nouvelle interview du blog est celle de Franck Courtès... qui nous a livré tant de jolies choses... de son coeur et de ses archives.

http://www.surjeanlouismurat.com/2016/06/inter-vious-et-murat-n-21-franck-courtes.html

 

 

 

LE LIEN EN MOINS

Ca l'embête que j'en fasse des tonnes...Alors, juste un petit mot en lien en moins...

 

Il me l'annonçait depuis un moment sans que je ne veuille y croire. Faut dire qu'il me menaçait souvent de faire jouer le mercato et d'aller à la concurrence. Mais il ne s'agissait - enfin, j'espère- que d'une espièglerie. Enfin soit, M. comme il signait ses articles, Matthieu alias le journaliste multipoche Fred Plainelle, a annoncé qu'il cessait sa collaboration avec le blog.

Certes, il ne faut pas en faire une tragédie, un drame personnel et s'en réjouir pour lui: il a sans doute beaucoup mieux à faire, et à donner au monde, que de passer des heures dans les archives à nous dégotter des informations inédites. J'avais parfois des scrupules à le voir travailler autant, à le voir se démener pour vérifier une information en contactant le monde entier si besoin, quitte à se fâcher pour défendre notre travail ou notre liberté. Pour autant, il n'aimait pas les gueguerres entre clans muratiens et rêvait sans doute d'un grand site où les archives seraient mis en pot commun, muratiens united, un peu de la façon dont il invitait tout le monde à partager nos piques-niques devant la coopérative de mai du mois de juin.

J'aimais pouvoir compter sur lui pour prendre conseil et veiller au principe d'indépendance de ce blog. D'ailleurs, il aura toujours refusé les petits avantages que j'aurais pu lui offrir (invitations). Intégrité qu'il conservait dans ses comptes rendus de concert, œil toujours critique mais avec le regard bienveillant sur les artistes que l'on veut avant tout défendre. Je lui avais filé un peu les clefs, lui permettant de soumettre ses articles et d'accéder au blog. Et je me disais que quand je serai fatigué, la maison serait à lui... Il s'est fatigué avant moi. J'avais le rêve d'un accomplissement de notre aventure commune avec une interview, celle de Jean-Louis, et enfin l'occasion d'avoir des réponses .... ou du moins de poser les questions qui nous trottent dans la tête depuis des années.

Je me rappelle de la première fois où je l'ai rencontré: il avait posé à Murat une question courageuse et philosophique sur le thème de la posture et l'imposture, suscitant une réaction un peu vive de Jean-Louis. Un beau moment. C'est par les mails que notre relation a ensuite véritablement démarré. Et c'est ce qui va me manquer sans doute le plus: les dizaines de mails que je pouvais recevoir, dont un grand nombre qui me faisait mdr, pdtr , et tant d'autres, qui me forçaient à étoffer mes connaissances.

Il aura fallu le concert en 2010 quelques temps plus tard pour qu'on se rencontre vraiment... et la discussion n'en finissait plus depuis...même si lui travaillait de son côté. C'est un petit regret que nous n'ayons pas signé réellement un article ensemble, même si pour soigner mon égo, il me laissait le soin de réaliser des introductions.

Son travail se diffusera encore un moment sur le blog (et j'ai un peu de stock). J'en ai la garde, et c'est de la responsabilité, la responsabilité de continuer, mais y aura-t-il encore quelqu'un pour me secouer dans mes périodes d'apathie et de doute?

 

Considération matérielle: nous perdons notre correspondant permanent à Clermont. Je fais donc un appel aux volontaires locaux... au moins pour être vigilant de l'actualité, surveiller les mentions de Jean-Louis Murat dans ZAP, ou Sept jours du Puy-de-Dôme . Et plus si affinités...  Je suis bien sûr preneur de toute bonne volonté ailleurs (notamment sur Paris).

 

Pour le plaisir: M écrivait

http://www.surjeanlouismurat.com/article-muratiens-ou-qu-est-ce-106222509.html

http://www.surjeanlouismurat.com/article-envoye-special-a-st-jean-de-vedas-fred-plainelle-deuxieme-partie-117119495.html

 

et son dernier article sur les concerts caritatifs que Jean-Louis a donné... avant les KOLOKO:

http://www.surjeanlouismurat.com/2016/05/article-concerts-caritatifs-en-cours.html

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Commenter cet article

Rhiannon 10/06/2016 10:41

Il va nous manquer le bougre.....un puits de savoir sur la musique et autre....ta meilleure source Pierre....déçue de ne pas l'avoir remercié et fêté dignement son départ à Koloko...cela aurait pu être sympa....il ne nous fera plus goûter ses bières et ses produits du terroir...tristounet quand même mais heureuse qu'il ait trouvé d'autres sources d'inspiration et faire partager son talent ailleurs...l' interview avec Mr Jean Louis Murat aurait pu clore cette colaboration avec brio....

Pierrot 11/06/2016 09:56

Il sera peut-être là l'an prochain...