Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet

Publié le 13 Juillet 2016

 

Dans l'épisode précédent, nous vous contions la première partie de la soirée, avec Alex Beaupain... Sage show façon grande variété... Nous étions tous assis calmement, sauf une trentaine de personnes sur les côtés. C'était surprenant de trouver des chaises alors que pour Raphaèle Lannadère la veille en première partie de Thiéfaine, ce n'était pas le cas. Je me demande si ce n'est pas le contrat d'Alex qui prévoit que le public soit bien installé.

Je me disais donc que pour Dionysos, les choses allaient rester ainsi. Je ne sais plus qui me disait que Mathias Malzieu s'était un peu calmé depuis sa maladie.

En tout cas, bien assis, je profite à fond des 5/6 titres de Neil Young qui passent pendant l'entre-acte.

Et puis, retentit une vieille chanson blues folk que je n'identifie pas, et les musiciens s’installent. Babet joue du violon, fait des choeurs, et retentit un harmonica, le public applaudit, s'arrête, reprend... et d'un coup, on entend du bruit de l'arrière:

Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet

Mathias arrive en traversant l'allée centrale... avec un porte-voix lumineux du plus bel effet... et tout le monde se lève... Certains rejoignent du coup les tribunes en fond de salle.

Crédit : J Brunet

Crédit : J Brunet

Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet
Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet
Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet

Voici donc ci-dessus la set-liste de la soirée. 4 titres du dernier album pour débuter, j'ai dû entendre Skateboarding quelque part, j'ai l'impression de la connaitre. Mathias part dans un petite délire oratoire en fin de titre... avant de dire "bonsoir tout le monde". Il raconte ensuite que cela lui fait tout drôle de revenir faire un concert là où il faisait du ski enfant. Valence n'est pas loin. Et parle de sa peur du téléski à l'époque... puis invite le public à faire le plus grand cri du festival en guise "d'ascenseur ascensionnel".

Hospital blues en anglais a un chouette refrain, les choeurs de Babet me plaisent bien: oh oh oh oh oh.... Le public est chaud et tape dans les mains sur tous les titres. La thérémine a servi pendant le morceau... et Mathias commence "le vampire de l'amour" (la mécanique du coeur) en s'amusant avec (notamment en mettant la tête vers l'appareil puis en invitant le public à tenter d'imiter les curieux bruits de la machine). Bonne ambiance...et ça part plus dans un délire que dans une grande orchestration: le petit fauve est lâché... Mathias reste le même...

Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet

Encore un titre en anglais... qui m'ennuie un peu. La batterie domine. D'ailleurs, le public cesse d'applaudir il me semble... J'en profite donc pour faire une pause en extérieur...

Je reviens pour entendre un coucou suisse... C'est "le jour le plus froid du monde (oh Madeleine)" de la Mécanique du coeur (j'ai le CD, que j'ai dû écouter 3 ou 4 fois mais avec plaisir, en faisant la cuisine, ça passe bien). Encore une fois, j'apprécie beaucoup la voix de Babet.

Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet

Ci-dessous, elle vient de jouer un peu de synthé sur son téléphone portable(ou bien ?).

pas moyen de remettre d'aplomb cette photo de jeune communiante (désolé)

pas moyen de remettre d'aplomb cette photo de jeune communiante (désolé)

Petite prise de parole.... mais le mieux, c'est d'écouter... et c'est l'introduction de... The TITRE.... "Songs for JEDI".

On a un peu l'impression que ça part dans tous les sens... et on n'a bien sûr pas l'intensité de la fameuse version des victoires de la Musique 2004. (7 minutes)

Je fais un peu ma mauvaise tête: en fait, je suis un peu fatigué de ma courte nuit et de ma sortie vélo, et je pense à la route que je dois faire pour rentrer... Je suis un peu "sorti" du concert.

3e titre en anglais. Après le JEDI, c'est un peu dure... mais le titre finit presque a capela et c'est plutôt joli.

Je ne sais plus ce qui s'est passé ensuite...

Il me semble que c'est sur l'un des titres suivants qu'on a droit au body surfing traditionnel -il me semble- du chanteur. La foule étant un peu clairsemée jusqu'à la console, il est porté par quelques uns jusqu' à là, où il joue un peu d'harmonica, avant d'être ramené sur scène par le régisseur (qui le porte sur l'épaule). On a la totalité du programme Dionysos (les petits sauts du berger autricho-drômois y compris bien sûr), on n'est pas venu pour rien!

Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet
Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet
Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet

Petite innovation: Mathias a proposé un grand clapping à l'islandaise pour soutenir les bleus... et cela introduit : HEROES. C'est plutôt sympathique, notamment le violon, et c'est un titre qui va bien à Mathias, qui racontait quelques minutes auparavant ses rêves d'être un jedi ou encore avant une rock star livrant des solos de guitare :

ll manque en fait plus de la moitié du titre... notamment le final plutôt calme où le leader fait chanter les uns à la suite des autres aux membres du groupe "we can be heroes", Mathias assurant le bis. Tiens, je n'avais pas vu le soir même qu'il y avait deux batteurs sur ce titre... je comprends mieux pourquoi ça déménageait (Deux batteurs, ça m'évoque toujours Higelin live à Mogador: "mais pourquoi -j'ai pris- deux batteurs? -parce qu'il y en a toujours un qui arrive en retard).

Le final est plus doux : le groupe s'installe assis sur le devant de la scène... et je crois qu'ils chantent sans amplification. Je quitte le chapiteau pour m'avancer un peu... et j'entends la toute fin du concert de l'autre côté de la toile. Ça vibre. Le public n'est pas déçu du voyage.

Et je prends la route pour descendre dans le samedi soir caniculaire de la plaine... Bon sang, quel beau séjour à Autrans... Découvrir sur scène coup sur coup Thiéfaine et Dionysos! C'était une sacré chance... et en terme de prestation scénique, je n'ai pas été déçu. Cela fait du bien parfois de faire autre chose qu'un concert intimiste à la Murat... et de voir les gens danser, de ressentir la vibration de la foule!

Dionysos au Vercors Music Festival, 10 Juillet
Crédit : J Brunet

Crédit : J Brunet

Crédit : J Brunet

Crédit : J Brunet

- Désolé, on n'en a pas encore fini avec le VERCORS MUSIC FESTIVAL.. mais ça occupe en ce temps de disette muratienne (mais je vous promets de belles choses dans les prochaines semaines pour en revenir à nos moutons habituels)!!

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Commenter cet article

Yseult 25/07/2016 19:24

Pas mal non plus à Perpignan (Live au Campo Santo) pour leur dernier concert de cette partie de tournée où ils passaient en fin de soirée après Gindre et Philippe Katherine ... En relisant le compte rendu ce fut assez similaire sans lapping mais avec une montée Et une descente de gradins sur les bas tendus du public. Et un superbe final sur HEROES avec en guest, Katherine et Dana (sa pianiste - choriste) et ... Cali, à qui, à Perpignan, on n'échappe jamais !!! Les deux derniers morceaux en acoustique avaient quelques chose d'un moment magique. Belle découverte pour nous aussi, donc. La prise de plaisir est évidente tant sur la scène que dans les gradins, si on devait donner un seul mot pour définir Dyonisos, et surtout Mathias Malzieu c'est vraiment la générosité.