Un petit peu de Murat: ventes, article et Manset

Publié le 25 Juillet 2016

C'est le calme plat du côté de Murat... mais voilà quand même quelques informations:

 

1) Bilan des ventes MORITURI : ventes en sortie de caisse (classement gfk officiel) pour la FRANCE.

Bon, j'aurais dû faire un tableau récapitulatif avec tous les disques depuis le temps que je me fais chier pour retrouver les infos... mais je ne l'ai pas fait... Donc, ça sera encore de bric et de broc au niveau présentation:

MORITURI est donc resté 10 semaines dans le classement, ce qui me permet de connaitre les ventes sur cette période:   7300  seulement. Par comparaison, on avait compté sur le même classement : plus de 17 500 ventes pour Babel (sans la Belgique et la Suisse donc, ni les ventes de Jocelyne). 

2455 la première semaine (18e)/955/707/488/341/ 340 (10 téléchargement cette semaine là en sus)/235/214/261 (semaine  du 17 au 23 juin). Sur les téléchargements, sur 5 semaines de présence dans les meilleures ventes dans cette catégorie, j'ai un chiffre de 487 ventes.

On constate que les albums de Murat se maintiennent toujours dans le classement entre 7 et 10 semaines (c'est peu quand on voit ce qui l'y traine depuis des mois et des mois).

Tout cela est bien sûr bien décevant...  et  on pouvait s'attendre à un nouveau single pour relancer un peu de promo, mais on ne le voit pas venir.... Dommage pour un si bel album... qui pouvait de plus "raisonner" de manière particulière...

 

  1ere semaine 2e semaine 3e semaine
CODC 15e 32e 97, 100,  (9 sem dans les 200)
Grand Lievre 11e 39e 50, puis 74, et 92   (7 sem. dans les 200)
Tob 18e  (4716) 45e  (2061) 61 (1329 v+533 téléch.)

 Tristan                           24°                                                                                         (8 semaines dans les 200)

 Babel                     8e (6414)            23e

Un petit peu de Murat: ventes, article et Manset

2) Baptiste Vignol vient de signer un billet sur son blog sur MORITURI

"Impossible, si l'on veut être sérieux, d'échapper au nouveau Murat quand le gars sort un disque. JLM fait partie des rares artistes qui survolent, d'un simple bond, le poulailler de la chanson française. La force de Murat, c'est que, même sans l'adorer, on ne peut qu'admirer son parcours, son opiniâtre détresse, et tomber sous le charme de sa voix. La plus belle du pays. Pensante. Et voluptueuse. Alors bien sûr certaines chansons de MORITURI s'égouttent, comme d'autres, quelque peu malmenées par un batteur tchouc tchouc tchouc qui semble tourner la mayonnaise. Mais écoutez La pharmacienne d'Yvetot ! «Sont-ce bien là raison ma mie… / Pour chialer dans la cuisine?» Partez en balade avec Le chant du coucou : «Je marchais vers les bruyères / Au loin guettait le taureau / Cornes prises dans la lumière...» C'est du Murat! Hors série. Plongez en France profonde maintenant, ouvrez les yeux, vous y verrez Tous mourus". la suite à lire ici

3) Un petit clin d'oeil à Murat dans le 24 Heures suisse (on connait ses classiques là-bas) dans un article sur Arkangelk:

http://www.24heures.ch/savoirs/environnement/rechauffement-culturel-ville-arkhangelsk/story/31597208

"L’ambiance est marrante à défaut d’être très chaude. «Vous parlerez des spectacles et pas des trous dans les routes!» intime Victor Panov. Promis… Sans aller jusqu’à entonner avec Jean-Louis Murat: «Si tu retournes à Arkhangelsk, moi je me casse sous Périclès», on ne va peut-être pas y revenir tout de suite en vacances. Mais dans quelques années? (24 heures)"

4) Sur un blog à vocation littéraire sous forme de journal, JL Bitton nous parle d'une petite anecdote qui me ravit, moi qui compile les petites infos concernant Murat et Manset.

"ACTE 1

Depuis quelques années, Guillaume D. organise des dîners dans la grande tradition dix-neuviémiste du salon littéraire et artistique. On y croise musiciens, écrivains, connus ou méconnus, mais également des lecteurs, collectionneurs et passionnés. Je ne suis pas très friand de ce qu'on appelle les dîners en ville, qui sont la plupart du temps ennuyeux et prétentieux, mais chez Guillaume D., la simplicité est de rigueur, ses dîners sont sans chichi ni falbala. Il y a quelques invités récurrents comme le voyageur solitaire Gérard Manset : "- Que pensez-vous de Jean-Louis Murat, Gérard? - Nos univers sont proches, mais lui est vraiment triste."

http://rigaut.blogspot.fr/2016/07/belles-vacances_12.html

Jean-Luc Bitton, note du 12/07/2016

Gégé se prendrait-il pour un guignol? Cela me rappelle quand il parlait dans Paris-Match de Murat : Le seul qui m'ait donné une sensation d'auteur-compositeur ces trentes dernières années, c'est Renaud. Lui au moins apportait quelque chose, il était neuf. Tous les matins, il avait une idée, une chanson, un truc. Dans le même genre, il y a Jean-Louis Murat, mais qui peut le suivre dans son repli problématique et volontaire".

Quand Manset parle de Murat, il a peut-être tendance à parler de lui-même?

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Commenter cet article

Pierre-Emmanuel Herbain 27/07/2016 22:27

Je confirme pour "Interroge la jument", entendu également sur France Inter un après-midi la semaine dernière. On ne va aller bien loin avec une seule diffusion.
Stéphane Reynaud "un batteur tchouc tchouc tchouc" ? Pour la peine, je n'irai pas lire la suite de l'article de ce Baptiste Vignol qui a dit du mal de Stéphane qui est un batteur stylé et élégant.

Pierrot 27/07/2016 22:56

ah, oui, c'est vrai... ceci dit : c'est Murat qui parlait de mayonnaise ou de chantilly à Koloko à propos des fouets de Stéphane! ;.)

Hubert 26/07/2016 00:01

Petite consolation ; il semblerait que ça marche bien pour le streaming légal : pas de chiffres ni de statistiques mais ,par exemple , une croissance reguliere de 7 fans supplementaires par jour sur deezer ,le cap des 20 000 fans devrait donc etre depassé à la fin de l' année.
Je n'ai aucune idée de ce qu'une discographie (quasi)complète en écoute sur de telles plateformes legales peuvent générer en termes de droits d'auteurs.

Pierrot 27/07/2016 08:33

Petit rappel: je répète encore qu'il s'agit des ventes en sortie de caisse des magasins en France. Les disques d'or se calculent en sortie de la maison de disques vers les magasins, ce qui fait des chiffres plus importants. Par contre, pas de Morituri dispo à la FNAC rue de la ré à lyon la semaine dernière! Pias distribue prudemment (ils doivent reprendre les invendus si c'est eux qui demandent une mise en avant -je crois avoir lu ça). AU fait PIAS fait une promo en ce moment sur le téléchargement des MURAT...

Pierrot 26/07/2016 18:49

pas grand chose...

Yseult 26/07/2016 10:28

Des éléments de réponse ici ... Par un artiste peu médiatisé lui aussi et pourtant talentueux : Kent.
http://kent-artiste.com/journal.php?arti_id=152 Après ça reste à faire quelques calculs avec le nombre d'écoutes par titres pour avoir un élément de réponse ... Mais je crains que ce soit pas folichon ...

Isa 25/07/2016 21:54

Oui, évidemment, les ventes pouvaient difficilement atteindre celles de Babel, avec le peu de promo qu'il y a eu... relayé par le peu de passages en radio (me semble-t-il par rapport aux albums précédents). Inter se pose là, je trouve, en l'occurrence : artiste Inter, artiste Inter... Ah bon, ben, sur ce coup-là, ça ne s'est pas beaucoup entendu. Et, d'accord avec toi, Pierre K, quand sort ce frickin' second single ?? C'est peut-être "Interroge la Jument" qu'Yseult a entendu... En tous cas, belle chronique de Baptiste Vignol, Pierre V ... La ferai peut-être un peu tourner, histoire de tenter de battre le fer tant qu'il est... euh... tiède ? Mais quel dommage que cet album n'ait pas davantage sa chance !

Yseult 25/07/2016 19:25

Entendu "Interroge la jument" sur Inter la semaine dernière en plein après midi... Nouveau single ????

Pierre K 25/07/2016 17:02

C'est les tristes qui sont tristes... Quelle foutue époque !

Mais pourquoi ils ne sortent pas de frickin' second single ????