Rose flétrie et citations diverses, et pendant ce temps-là: à Lyon et au Texas (Brian S. Cassidy)...

Publié le 19 Décembre 2016

 

”Si votre coeur est une rose, votre bouche dira des mots parfumés.”  dit un proverbe russe, mais de la bouche de  la chanteuse Rose, des flagrances plus épicées et âpres sont émises parfois. Celle qui s'interrogeait comment faire  "Pour  être deux", et s'interroge encore et encore à ce sujet ( "Dans l'amour, il n'y a que la conquête et la rupture qui soient intéressantes ; le reste, c'est du remplissage"?), a en effet tenu quelques propos sur lesquels on peut s'interroger. C'est en ligne sur le site de la nouvelle revue musicale sur la chanson "HEXAGONE" (le numéro 2 vient de sortir, à commander vite car comme le disait ce cher Fred (non! pas notre Plainelle!) : " La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil").

 

Comment expliques-tu la difficulté du milieu aujourd’hui et qu’un album comme celui-ci ne fonctionne pas comme on aurait pu l’imaginer ?
On a du mal à expliquer. L’œuf ou la poule. Je n’arrive pas à savoir si ce sont les médias qui choisissent eux-mêmes des choses qu’ils donnent au public ou si c’est le public qui est en attente de quelque chose. Il faut qu’on vous voie beaucoup pour qu’on vous passe beaucoup, mais si on ne te passe pas, on ne te voit pas. On rentre dans des cercles vicieux. J’étais en plein là-dedans. La radio n’a pas voulu passer mon single, qui n’a pas tourné donc qui n’a pas été en télé, donc les gens ne te voient pas, donc ils n’achètent pas tes disques et ne vont pas à tes concerts. Je n’ai aucune aigreur par rapport à ça. Je sais qu’au moment où moi j’ai réussi, il y a d’autres gens qui faisaient d’autres choses qui n’ont pas été entendus. On m’a donné ma chance, c’est aussi à moi de la garder et de faire en sorte que les gens aient toujours envie d’écouter. Peut-être que je n’ai pas été assez tenace. On ne fait pas toujours les bons choix, ce n’est pas toujours le bon moment. Après il y a des choix très commerciaux. Est-ce que c’était une bonne idée de suivre cette envie de chanter avec Jean-Louis Murat, sachant qu’il n’est pas forcément très médiatisé non plus ? J’aurais pu faire un choix un peu plus judicieux en demandant à quelqu’un qui passe en radio et avec qui cela aurait aussi pu me plaire de l’enregistrer. Julien Doré par exemple. Ce n’est pas du tout dit qu’il aurait dit oui, mais ça m’a traversé l’esprit. C’était autre chose forcément de le chanter avec quelqu’un de plus jeune, de plus moderne, de plus actuel.  (interview complète à lire ici)

Ah, oui, ce duo était prometteur, promu en single... et... Rose émet ce qui ressemble à des regrets que le titre n'ait pas eu la même vie que "Regrets"...  Ah, Rose:  "qui n'attend rien évite beaucoup de déceptions!!".

"La musique adoucit les moeurs" parfois, dit-on, mais Baptiste Vignol sur fb (sur la page du rédacteur en chef d'Hexagone), avec le caractère qu'on lui connait  n'a pas apprécié du tout la remarque:  "- Plutôt qu'être fière de son duo avec Jean-Louis Murat (dont l'œuvre traversera le temps), elle regrette aujourd'hui de ne pas avoir sollicité Julien Doré. Sans blague. -Au motif qu'il est plus jeune, plus moderne, plus actuel. Sans dec.   - Mademoiselle Rose oubliant simplement que si sa chanson sonnait, c'est parce que Murat y avait apporté sa patte. Suffit juste de voir ce que ça rendait chanté avec Vianney...".

Je n'ai pas envie de blâmer (même si le camarade Nuc dirait: "Sans la liberté de blâmer il n'y a point d'éloge flatteur") notre Rose, car "Donne un cheval à celui qui dit la vérité, rappelle un proverbe afghan, il en aura besoin pour s'enfuir". Je ne suis pas certain que Murat aurait tenu un autre discours, surtout en ce moment où semble-t-il,   il se résigne à ne plus pouvoir être entendu ("L'art de se modérer  est celui du riche, l'art de se résigner celui du pauvre"... même si le moujik aux pieds crottés nous avait surtout habitué à ne pas se "modérer").

Car "à l'impossible, nul n'est tenu", je pense que je vais vous épargner une tentative de répondre à la question de savoir si le duo et l'album de Rose auraient eu une autre vie si Doré avait chanté à la place de Murat. Je me demande juste si on avait demandé à Jean-Louis de s'engager à faire de la promo avant de le faire chanter... Si non, ça mettait une bonne épine dans le pied du single, qui ne manquait pas de jolis vers (à 6 pieds) : “Lorsqu’on achète des souliers, on s’informe du pied.” En tout état de cause, la chanteuse écrit déjà son prochain album, elle...    “Ce n'est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes oeuvres.” à moins que “L’erreur soit humaine. C'est persévérer qui est diabolique”.

 

 

"Quand on a bonne conscience, c'est noël en permanence".
De Benjamin Franklin... J'avoue que je ne mets pas des boules au sapin tous les jours.

Allez, on écoute encore cette bonne chanson:

 

LE LIEN EN PLUS NUMERO SPECIAL NOEL

Baptiste Vignol, (son inter-ViOUS ET MURAT- à lire ici) qu'on a recroisé ci-dessus a une riche actualité ( A force d'écrire sur tout, il va bien finir par pouvoir nous l'écrire son "Murat")...

En effet, il a signé quatre livres qu'on trouve sur les étales des marchands en ce moment:

Un Bécaud sorti en mars, Un sur Téléphone ("3400 nuits") chez GRUND, un autre (à nouveau) sur Renaud  et le plus récent: "Les Tubes, ça s'écrivait comme ça" (des entretiens avec 15 paroliers célèbres: Bergman, Barouh, Duval et Mac Neil...et son pote Baguian... parce qu'il n'est pas le dernier pour rendre hommage à ses amis...).

On le retrouve bien sur sur son blog: http://delafenetredenhaut.blogspot.fr/ . Dernièrement, il parlait de Patricia Kaas et pose la question: "Que devient une chanteuse populaire quand elle n'a plus de chansons?". Il ne cite pas Murat que Patricia avait sollicité sans que cela débouche...  

Autre article récent : sur le disque de Marjolaine Piemont qui avait si bien chanté Murat avec Antonin Lasseur lors de la soirée "Livre Unplugged". J'avais oublié d'en parler... C'est fait!

 

LE LIEN EN PLUS CROWFOUNDING DU JOUR

Sly Apollinaire nous parlait de ses négociations avec des maisons de disque lors d'une interview croisée avec Mathis et Stéphane Pétrier du Voyage de NOZ.(à lire ici). C'était en début d'année... et... cela n'a pas abouti. Il a donc lancé sa campagne sur Kiss Kiss bang bang.... et à ce jour, il a atteint 93% de l'objectif!   Encore un petit effort, il faut pousser pour faire sortir ce petit bébé qui attend depuis si longtemps de voir le jour!

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/sly-apollinaire-nouvel-album

 

Dernière news lyonnaise:

LE VOYAGE DE NOZ a enfin annoncé son grand retour en disque!! Pour le mois de mai et... un concert est programmé au Radiant. LE 4 MAI 2017.

J'imagine qu'on en reparlera.  Ca s'appelle : "le  début... la fin... le début".  Un titre   qui va bien à nos Peter Pan du rock lyonnais - pas encore morts!!-.

 

 

LE LIEN EN PLUS POUR NE PAS SE QUITTER COMME CA A LA VEILLE DE NOEL PARCE QUE.


Allez, pour se quitter sur des choses plus joyeuses, et parce que les NOZ ont aussi chanté "Arcadia", je vous fais écouter : Brian S. Cassady.

L'album "alpine seas" est sorti chez Microculture en novembre, et ça fait du bien par où ça passe. Les amateurs du "cours ordinaire des choses" et des Delano orchestra peuvent aimer...  Un américain d'Austin qui chante les lacs alpins, ça peut faire peur (ah, du folk indie barbant!!)... mais  c'est un petit bijou, avec une très jolie voix, et des orchestrations et des ambiances assez variées. Excellent pour le moment.

A écouter aussi le très beau: "the south" (et son banjo et son final avec choeur d'enfants, cordes)

Et le "make believen" et ses cuivres... et sa rupture de ton en milieu de chanson. Magnifique.

 

Facebook de Brian   et l'album sur bandcamp

Sur ce... Joyeux noël sincèrement. Peace and love.

 

Ps: J'ai eu 7 ans début décembre... il faut que je me colle à "ma profession de foi" annuelle (c'est pour moi contractuel avec vous).

Rédigé par Pierrot

Commenter cet article

ArmElle 19/12/2016 18:07

C'est abusé de la part de Rose! Sa chanson-duo je l'ai entendu en radio presque tous les jours pendant plusieurs semaines et je suis rarement à l'écoute de la radio pendant mon boulot (uniquement sur mes trajets) alors que je n'ai entendu qu'une seule diffusion d'un dernier titre de JLM et c'était la semaine dernière sur FIP... C'est vraiment pas cool de sa part ce genre de discours et même décevant, d'autant que sa tournée a bien marché, qu'elle a eu du public et des ventes (il y a 1 an jour pour jour, au nombre de 10000).
Allez, on attend une bonne nouvelle pour la nouvelle année, de la part de Jean-Louis!
Bonnes fêtes à toi Pierrot et à tous...