Pas de trève avec les brèves: Nagui, Julien Mignot, Classements...

Publié le 22 Décembre 2016

 

1) Murat a été évoqué deux fois sur "La bande originale" (chez Nagui sur France inter) mercredi 21 décembre lors de l'invitation d'Isabelle Huppert.

En première heure, Huppert choisit d'écouter Cohen, julien Clerc, Sanson et Camille... et entre temps, petit extrait de Mme Deshoulières.. et un petit commentaire (sans grand intérêt).

En deuxième,  la diffusion d'un extrait de  "Cartier-Bresson" pour introduce to her une question sur la photographie.

Intégralité de l'interview

 

 

Isabelle Huppert

Avez-vous aimé chanter, comme vous l'aviez déjà fait dans 8 femmes,de François Ozon ?
Isabelle Huppert. Oui, bien sûr, ça faisait aussi partie du désir de faire le film. J'ai travaillé très tôt avec Thomas Lauderdale, le leader de Pink Martini, ça m'a beaucoup plu. Il a adapté ses musiques à ma voix. J'ai tout de suite senti que les thèmes musicaux se reprenaient facilement autour de moi. Le « Je dis oui » de la fin du film entraîne tout le monde à sa suite.

Seriez-vous tentée d'enregistrer un disque un jour ?
Isabelle Huppert. Une actrice qui chante, c'est toujours délicat. Il faut trouver la bonne personne, celui ou celle qui compose un univers pour vous. Ce fut déjà le cas avec Jean-Louis Murat sur son album Madame Deshoulières, même si la plupart du temps c'était du parlé-chanté. Mais cela reste à faire. Tous les acteurs veulent chanter et tous les chanteurs veulent jouer. L'acteur pense souvent, et à juste titre, que le chant, enfin disons l'art lyrique, et la musique permettent d'exprimer des choses que l'art dramatique limite. La musique est au-delà du sens des mots, elle libère quelque chose d'infini dans les émotions et leur expression. Le chant apparaît alors pour l'acteur comme un territoire immense, un continent, et on envie les chanteurs qui ont la chance de pouvoir atteindre ces hauteurs-là.

3)  Dans Libération, c'est Julien MIGNOT le photographe qui est mis à l'honneur pour un travail artistique avec Camille Rousseau.

«Jean-Louis Murat», mai 2014. «C'était lors d'une séance photo pour faire la pochette de son avant-dernier album. La prise de vue a eu lieu, dans la brume, au Col de Diane, au fin fond de l'Auvergne, ma région. Ce n'était peut-être pas l'image de lui qu'il souhaitait, mais j'étais content.»   Photo Julien Mignot & Camille Rousseau

 

Photo Julien Mignot & Camille Rousseau

Photo Julien Mignot & Camille Rousseau

D'autres photos: http://next.liberation.fr/arts/2016/12/24/julien-mignot-john-cale-la-seance-photo-la-plus-courte-de-mon-histoire_1536925

 

4) On trouve "Morituri" dans quelques classements des meilleurs albums de l'année... dans quelques. (et également dans quelques listes en conseil de cadeaux de Noël).

Par exemple,

https://comptoir.org/2016/12/21/quelques-disques-de-2016-a-se-faire-offrir-pour-noel/

Ou chez Alain de Repentigny (top 10): http://www.lapresse.ca/arts/musique/disques/201612/23/01-5054208-top-10-des-albums-de-2016-les-choix-dalain-de-repentigny.php

5) On se quitte par un peu de musique:

Tiens, cela est tombé:

 

Et on va se dire "joyeux noël" avec Florent Marchet et Murat... L'occasion de dire que "Frère animal 2" est dans les bacs (chronique de Télérama). Il faut que je m'achète un billet pour la tournée...

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article