Inter-ViOUS ET MURAT- n°23: Erik Arnaud, Matthieu Malon et Orso Jesenska

Publié le 21 Février 2017

J'ai découvert Erik Arnaud aux côtés de Florent Marchet (du temps de Rio Baril), partageant la scène avec Murat le 7/7/2007 du côté de Cluses (c'est la seule date de concert dont je me souviens)... Ensuite, son disque "L'armure" est sorti et n'a pas  quitté mon mp3.  Il avait accepté de répondre à mes questions en 2010 (à lire ici). Depuis... peu de nouvelles. Régulièrement, sur facebook,  des messages lui étaient adressés pour lui dire qu'il nous manquait... mais il se faisait discret: un titre présent sur une compil ou une prestation live pour l'expo du photographe Stéphane Merveille... Pratiquement rien. C'est donc avec une joie réelle que nous avons apprenions la sortie d'un EP dans le cadre d'un projet de la maison MONOPSONE, regroupant Erik, mais aussi Matthieu Malon et Orso Jesenska.  L'idée du "TRYPTIQUE 2017- 3 EP": sortir 3 disques regroupant 6 chansons, dont deux reprises, illustrés par des photos de S.Merveille prises à la Dune du Pilat. Et les titres d'Erik ne m'ont pas déçu... J'ai écouté des centaines de fois  ses "Golden femme" et "Golden homme".  Et si ses premiers disques sont souvent jugés comme marquants, voire cultes, j'avoue préféré le quadra qui assume ses références, et surtout sa voix, au jeune adulte qui joue au sale gosse, même s'il cite Manset... (démo "ma chanson française" présente également sur le disque). On attend donc la suite avec impatience!

Je vous propose donc de prendre des nouvelles d'Erik Arnaud... et j'ai posé ensuite mes questions rituelles à Orso Jesenska et Matthieu Malon... car eux aussi apprécient particulièrement Murat.                                                                   

Inter-ViOUS ET MURAT- n°23: Erik Arnaud, Matthieu Malon et Orso Jesenska

Erik ARNAUD:

- Vrai come back?

Erik Arnaud: Oui j'espère. L'idée avec cet EP est de relancer la machine (à écrire). Album à composer/enregistrer/sortir cette année

 

 

- Monopsome?

Erik Arnaud: Monopsone m'a aidé à sortir l'Armure en 2010. Denis est un grand fan de mes albums précédents. Ils sont très branchés indé US/UK mais ils aiment aussi certains chanteurs français. La preuve avec ce tryptique 3EP.

- Stéphane Merveille ?

Erik Arnaud: Je connais Stéphane depuis presque 10 ans. C'est lui qui me relance régulièrement pour sortir des disques. L'idée du 3EP, c'est lui. Il a toujours plein d'idées. Il est arrivé chez Monopsone en même temps que moi (il est responsable de l'Armure sorti en 2010). Depuis il s'est fait une belle place en réalisant beaucoup de pochettes et portant beaucoup de projets avec les autres gars de Monopsone

- Malon et Jesenska?

Erik Arnaud: Je connais Matthieu Malon depuis quelques années déjà mais on ne se voit pas souvent malheureusement. Je crois pouvoir dire qu'on s'apprécie. Orso Jesenska, je l'ai rencontré une fois (lors d'un vernissage d'une expo de Stéphane Merveille). On s'est bien entendu et je suis content de le revoir prochainement lors des 2 concerts que l'on va faire tous les 3. J'espère qu'il y en aura d'autres.

- Balavoine que tu as choisi de reprendre (après ta reprise de Manset sur le dernier album)?

 Erik Arnaud: Une madeleine de ma jeunesse (ce titre et l'album Sauver l'amour). Pas vraiment fan de sa discographie en général mais j'adore ce morceau qui n'est pas vraiment loin de Manset sans que je sache vraiment pourquoi.

- Mon Facebook m'a rappelé hier qu'on avait eu des nouvelles de toi il y a tout juste deux ans à l'occasion de la parution du titre "mécaniques" sur une compil Monopsome. On nous annonçait à l'époque un EP Dans les prochains mois. Qu'Est-ce qui s'est passé?


Erik Arnaud: Le temps passe trop vite. Mon activité professionnelle me prend du temps. J'accumule beaucoup de musique mais malheureusement je suis beaucoup moins prolifique au niveau des textes. Il me faut du temps, du recul, certes, mais j'avoue ne pas suffisamment me mettre en 'situation d'écriture', si tant est que que concept existe. il faut vraiment que je crée ces conditions pour que les 'choses' avancent.

- Parle nous un peu plus de ses deux sublimes titres GOLDEN HOMME/FEMME qui quittent très peu mon autoradio.


Erik Arnaud: Golden homme est venu il y a un an environ, j'ai commencé à l'enregistrer version guitare puis j'ai peu à peu introduit des éléments plus synthétiques jusqu'à presque gommer la guitare. Golden femme est très guitare par contraste. Aucun de ces 2 morceaux n'est particulièrement annonciateurs des chansons à venir. J'aime les claviers, les sons synthétiques et les guitares. L'évolution est peut-être à chercher du côté non pas de la variété de l'instrumentation mais plutôt du nombre d'instruments utilisés dans un morceau. S'en tenir aux mélodies fortes en les mettant en valeur avec le chant et un ou 2 instruments seulement est une option possible pour le futur.

- Tu nous avais dis envisagé de te tourner un peu vers la langue anglaise il me semble pour l'avenir après l'armure.  Est-ce que ça n'a pas été concluant?

Erik Arnaud: J'avoue ne pas avoir essayé finalement. Je ne dis pas que je ne le ferai pas: j'irais plus vite car j'évacuerais en grande partie la question du sens mais je perdrais inévitablement ce rapport à la chanson et l'importance du texte. Comme une impression de tricher et de céder à la facilité, impression très personnelle car je respecte les français qui chantent en anglais. Il n'y a pas à mes yeux/oreilles de mérite/honneur ou valeur ajoutée à chanter dans sa langue maternelle. Seules comptent l'émotion de celui qui donne et celle de celui qui reçoit. Les outils, les sujets abordés, la langue, la forme, le fond, peu importe.

 

 

Merci Erik, et on espère à très vite !

 

---------------------------------------------------------

 
LES QUESTIONS RITUELLES de l'INTER-ViOUS ET MURAT- 
à  Orso Jesenska et Matthieu Malon
 
 
Orso JESENSKA:
 

© Julien Bourgeois   

 
- Murat- et vous? 
 
La première fois que je l'ai entendu c'est vraisemblablement quand j'étais gamin et que passait beaucoup son duo avec Mylène Farmer et les "tubes" du début des années 90 qui me marquait beaucoup étant enfant, cette mélancolie de résistance au cynisme, la sensualité de la voix. Après, la véritable découverte c'est avec Dolorès. J'avais 16 ans et j'ai entendu Dieu n'a pas trouvé mieux à la radio. Puis tout l'album, puis toute sa discographie. Je crois que j'ai tous ses albums mais ceux que j'aime moins. Il reste celui  qui a écrit parmi les plus belles chansons que je connaisse même si j'ai parfois eu du mal à tout suivre, à tout aimer dans sa prolifique production.
 
- Votre album préféré?
 
J'hésiterais entre cheyenne automne parce qu'il me bouleverse absolument, le live à Dolorès et Mustango... .Mais je crois que ce j'écoute le plus chez lui c'est ce qu'il ne met pas forcément sur les albums
et 3 chansons? et pourquoi? D'où mes 3 chansons préférées: la chanson de Dolorès, Le coup de Jarnac, Royal Cadet. Bon en vrai je pourrais en citer plein d'autres qui sont sur ses albums mais le fait qu'elles soient sur des lives, des compils ou des faces B me les rendent plus précieuses encore. On sent que Murat sur ces morceaux "secondaires"est au sommet de ce qu'il sait faire, poétiquement et mélodiquement, comme si l'enjeu n'était pas aussi plombant que sur les albums.
 
- Un souvenir de concerts?
 
J'ai dû voir Murat 3 ou 4 fois en concert. Ca condense pas mal de choses, sublime comme personne par moments et agaçant dans certaines de ses interventions (me souviens d'une chanson un peu nulle sur José Bové). La tournée du Moujik est peut être celle que j'ai préférée.
 
 
- Y'a-t-il dans votre répertoire une chanson qui vous évoque Murat, ou une chanson dont il aurait participé à l'inspiration? 
 
Quand j'ai commencé à faire des concerts je reprenais Le troupeau. Je crois que Murat a compté dans beaucoup de mes chansons, peut être "les vrilles de la vigne" est celle où j'ai le plus pensé à lui.
 
 
 

 

- Matthieu MALON:

-  Murat- et vous?
 

C'est un ami qui m'a fait découvrir Murat en 1991. C'était un samedi après midi pluvieux dans sa chambre. On s'échangeait plein d'albums et il avait entendu quelques titres à la radio et venait de s'acheter les 2 derniers disques. Il m'avait fait une cassette, que j'ai toujours d'ailleurs.
Depuis je ne rate pas une sortie.


 

-  Votre album préféré?
 

Cheyenne Autumn et Babel

 - Et 3 chansons?

1- L'ange déchu
2- Le lien défait
3- Tout est dit
Pourquoi celles là : parce qu'il faut faire un choix et en même temps il y en a tellement...


- Un souvenir de concerts? une anecdote d'un live?


J'ai vu JL Murat plusieurs fois mais je retiendrai les extrêmes : un concert touché par la grâce, très calme et très "aérien" à Orléans il y a une dizaine d'années. Et le concert avec Trash Palace à la Route du rock en 2002 ! JL haranguait la foule et était très bavard ce soir là, il m'a fait beaucoup rire !

- Y'a-t-il dans votre répertoire une chanson qui vous évoque Murat, ou une chanson dont il aurait participé à l'inspiration?


Mon style d'écriture est finalement assez éloigné de JLM mais j'ai repris Le Lien Défait il y a quelques temps pour un concert, j'aurais beaucoup aimé avoir écrit cette chanson, comme un bon paquet d'autres d'ailleurs. Et j'écoute régulièrement sa reprise de Cohen traduit en français. C'est une beauté. Il est d'ailleurs très bon pour cet exercice car c'est sa reprise d'Arab Strap traduite qui m'a donné envie de faire un album de reprises anglais traduites, projet que je mènerai à bien un jour ou l'autre.
 

 

 

 

Les 3 EP disponibles à l'unité en CD ou en vinyl sur MONOPSONE et dans les bonnes crémeries.

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #inter-ViOUS et MURAT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Patrice 03/03/2017 10:02

Salut,en ces temps de "dure politique",je cherche une info motivante, JEAN LOUIS assurera t il un KOLOKO pour Clermauvergne en juin 2017...!? Sur le site de la COOP de MAI ,il n'y a rien de programmé entre le 6 juin et le 29 (début d'Europavox )
Si Pierrot ou d'autres...avez des nouvelles ,merci.

pierrot 03/03/2017 11:58

Il y a eu un écho - lu sur fb- qu'il y aurait bientôt de l'actualité...