Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des explications sur le VISUEL de "TRAVAUX SUR La N89"

Publié le 25 Novembre 2017

Des explications sur le VISUEL de "TRAVAUX SUR La N89"

Dans les nouveautés de cet album, il y a notamment le visuel (au revoir et à bientôt à Frank Loriou, et adieu à M / M). C'est cet angle que Libération a choisi de traiter... Et on voit le rôle et l'influence de Madame B., même si Monsieur  B. a semble-t-il choisi au final. Celle-ci ne fait pas l'unanimité, mais elle va bien à l'album. On peut regretter l'absence d'un véritable livret, mais la taille des textes (on n'est plus sur un album du musicien que du poète?), il ne s'imposait pas.

On peut tout de même  signaler la qualité graphique des albums de Murat à travers les âges... même si j'ai peut-être un faible pour les visuels plus personnalisés (notamment le décrié Mockka ou le Cours Ordinaire des Choses). 

 

http://next.liberation.fr/musique/2017/11/24/avec-murat-rien-ne-s-est-passe-comme-d-habitude_1612329

Avec Murat, «rien ne s’est passé comme d’habitude»

Par Alexis Bernier

Il fallait un visuel de rupture pour un album radical. Rachel Cazadamont, qui a contribué à créer l’esthétique de la French Touch, a cassé les codes habituels de Jean-Louis Murat.

 

La ligne graphique «J’ai d’abord proposé de travailler à partir de photos découpées, qui se seraient inscrites à leur manière dans la continuité de l’esthétique des disques de Murat, mais on m’a répondu que ce n’était pas du tout ce qu’on attendait de moi. Il souhaitait une proposition "graphique et radicale". Je me suis alors retrouvée entièrement dans mon élément. C’était drôle de voir revenir les problématiques que nous avions connu dans les années 90 avec les artistes techno, qui ne voulaient pas apparaître sur les pochettes, mais cette fois pour un chanteur dont le travail a, au contraire, toujours été très incarné et qui ne connaissait pas forcément cette culture électronique.»

La commande «Normalement, je travaille en relation avec l’artiste, qui me fait écouter son album avant que je ne commence à réfléchir au visuel. Cette fois, rien ne s’est passé comme d’habitude. Je n’ai pas pu entendre un seul morceau et je n’ai jamais rencontré Jean-Louis Murat. C’est sa manager, qui est aussi sa femme, qui m’a fait une forme de commande en utilisant des mots comme rupture, collage, coupure, cassure, montage…» Les panneaux stylisés «A cause du titre, j’ai vite pensé à des éléments routiers, au code de la circulation, d’abord avec des images de marquage au sol. Puis, cet été, sur la route des vacances en Auvergne [la région de Murat, ndlr] - une pure coïncidence - j’ai eu cette vision des panneaux, avec leurs formes, leurs couleurs, que j’ai synthétisées au maximum. La pochette a été réalisée très rapidement. J’ai envoyé cette proposition, ainsi que deux autres plus sombres et psychédéliques. La réponse a été immédiate : "Jean-Louis veut celle-là."»

Les titres coupés «La N89 est une route qui traverse l’Auvergne en passant par Clermont-Ferrand. Il semble qu’elle soit toujours en travaux et empoisonne la vie de la région. J’ai coupé les lettres et les mots en songeant aux termes utilisés pour me parler de l’album. Quand enfin j’ai pu l’écouter, bien après que la pochette a été finalisée, j’ai retrouvé cette sensation de mash-up ou de cut up musical, qui me semble aussi être présente dans ce visuel.»

Pour aller plus loin:

http://typomanie.fr/ludovic-houplain-rachel-cazadamont-h5-a-typeparis/

https://www.typeparis.com/people/ludovic-houplain-rachel-cazadamont/

LE LIEN EN PLUS

Un petit post du chanteur Bertrand Betsch

 15 hrs

Murat va vers son risque. Et son pari est réussi. Travaux sur la N89 est son meilleur album depuis Mustango. Ça nous change drôlement de "Camping à la ferme"...

Murat adapte le free jazz à la chanson française. Rien que ça.

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Travaux sur la N89

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Frank 26/11/2017 17:47

C’est très sévère non, Denis? Elle se trouve où, l’âme de Murat? Chez les voleurs de prairies? Nue dans la crevasse?, Dans Le mujade qui ribe?, en errance dans ses anciennes chansons? Il a le cafard, Murat? Pourquoi chant de cygne? Une âme a beaucoup d’aspects, tout comme Murat (muragostang, ses concerts, Le trouvère de Tristan, Le funk de Johnny Frenchman...). Mais, je suis content qu’il quitte la veine Neil Young. Son âme nous livre un drôle de voyage, Inattendu, surprenant, ludique, insondable.
À écouter comme un voyage dans le son, la couleur, les mots, les images, comme une histoire de 39 minutes. Avec des germes de chansons á venir?

Emmanuel 26/11/2017 17:21

Nombreux commentaires intéressants sur Amazon dont celui de ponpon12 qui compare Travaux sur la N29 à Autobahn de Kraftwerk :
https://www.amazon.fr/product-reviews/B076DQZ3Y9

Denis MATHIEU 26/11/2017 08:51

Cet album est une CATASTROPHE,sans âme,bourré de parties instrumentale au synthé et donnant la priorité à d'autres voix comme pour s'effacer lui-même.Un album champ du cygne.Neil Young avait fait la même chose avec "Trans" mais,heureusement pour nous,le canadien renaissait de ces cendres.

Emmanuel 25/11/2017 22:25

Très intéressant l'article sur le visuel de "Travaux sur la N29" (que je trouve très réussi, même si je n'ai pas encore écouté l'album)
Pour ma part j'avais bien aimé les visuels de l'album "Lilith" et des cd associés
(CD single hors commerce "L’absence de vraie vie", EP/DVD "Le cri du papillon", "Le cri du papillon" 2 titres (même pochette que "Lilith" en bleu)

pierrot 25/11/2017 23:34

bien-sûr!! Lilith, autre album "personnalisé" par la représentation du chanteur