Ci-git Le Bras

Publié le 6 Août 2018

Curieux que je sois en Bretagne pour vous l'annoncer... mais je romps la trêve estivale que je m'avais accordée pour vous l'annoncer (sans regarder toute autre actualité muratienne),   celui que j'appelais, parfois jalousement, parfois conquérant,parfois moqueur, parfois amicalement, et toujours avec recul,   mon "concurrent",  est décédé cette semaine: Didier Le Bras.

Je me rappelle que je  l'avais accueilli il y a quelques années sur le net alors qu'il me disait ne rien connaitre aux réseaux, aux forums, à l'internet. Je lui avais donné quelques aiguillages. Sa soif de découverte muratienne était énorme, et il a vite rattrapé son retard en profitant de sa retraite... hélas pour ses proches ou les jeunes qu'il formait au foot (stade rennais pendant très longtemps)  et une bonne partie des fans muratiens,  trop courte.

Il m'avait donc rejoint sur le marché muratien... surtout en se mettant à lire l'ensemble des archives fournis par certains anciens et en produisant un travail thématique important très utile sur le net.  Je suis loin d'avoir réalisé tout ce travail et je m'en sers régulièrement.  

Il a agacé beaucoup certains anciens, par son style, ses manières, des suspicions sur la façon de retrouver certains inédits et leur utilisation, son utilisation des discussions de la DOLO LISTE (tout relire, quelle folie!):   Même s'il avait du mal avec ce terme,  il était vraiment fan de Murat, et son blog reflète sa représentation de Murat. J'ai souvent essayé de m'en distinguer en affirmant sans cesse que "non, je ne connais pas le vrai Jean-Louis Bergheaud", qu'il reste pour moi une énigme et que c'est ses contradictions qui me passionnent.  Ainsi, il avait parfois un peu de mal avec les témoignages un peu négatifs qu'il pouvait recevoir, et j'ai imaginé qu'il a  digéré avec difficulté que Murat lui refuse d'éditer son travail (il lui avait demandé l'autorisation alors que ce n'était pas nécessaire, mais il avait eu des mots durs sur la biographie de Murat signée  Bataille). C'est le moment où il a cessé d'alimenter son blog, mais cela  coïncidait avec le début de ses problèmes de santé.  Le fait est qu'il a pu néanmoins voir sa prose éditée au moins une fois avec son livre sur le football et je pense qu'il en a été très fier : https://www.letelegramme.fr/finistere/scaer/portrait-didier-le-bras-du-foot-aux-livres-09-06-2017-11547823.php

Bonne route, Didier! J'espère de tout coeur que tu as suivi la bonne, et je suis sûr que, à côté de Murat, tu as aussi profité de la vie (je dis ça pour ceux qui penseraient qu'on est de grands malades qui ne pensons qu'à ça).

 

PS: Je ne suis pas le mieux placé pour  parler  de Didier (alors n'hésitez pas à commenter, et ça sera sans doute passionnant pour moi: cela me rappellera les discussions avec Matthieu que l'on avait à propos de Didier - je gardais sous le coude  la  parodie signée  M. de la prose du "manchot" comme il l'appelait de manière amicale, lui qui rêvait d'une united nation of Muratiens).

PS 1:  Didier, tu me reprochais à distance mon jemenfoutisme et mes fautes d'orthographe, alors que je revendiquais moi mon côté "ranchero"  de la force... Et bien.. je suis incurable...

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bruno R 20/03/2020 21:30

A l'occasion de la sortie de Baby love, je ne peux m'empêcher de me dire : qu'en aurait pensé Didier ?

Je suis sûr que là où il est, il prête l'oreille à chaque nouvel album de JLM.

Je pense souvent à lui, il manque ce Didier !

Line 05/01/2019 15:40

J'ai appris avec beaucoup de retard, seulement maintenant. Je suis une fan de Murat par intermittence. Tout ce que j'ai pu lire sur lui confirme que c'était un homme de cœur.

Patrice 26/08/2018 15:16

J'ai appris la mort de Didier,il y a 2 jours,en rentrant de vacances.Je le savais malade,son blog arrêté à Morituri,plus de réponse aux mails personnels.
Je ne connaissais Didier que par ces échanges de mails,j'appréciais sa générosité,sa sincérité,son caractère entier,de profil,sur certaines photos d'éducateur sportif,il avait un p'tit air de John Mac Enroe qui lui allait bien!
Dans un message ancien,il m'avait surpris en révélant qu'il ne connaissait pas l'Auvergne(lui qui a tant parlé de ces lieux muratiens),alors qu'il avait fait des séjours en Thailande,...son fils,je crois.
Une autre chose m'a étonné,dans la dernière page de son blog (158) où il avait expliqué la non publication des 2 livres de la bio de JLM,il dit ceci:
"Ces manuscrits verront le jour vous disais- je?Oui!Quand? Lorsque le moment sera venu."
et cette phrase plus sibylline:
"Ce s'ra demain,lorsque nous ne serons plus."
Didier ,uns belle personne !

Muse 21/08/2018 10:05

Je suis bouleversée d'apprendre le décès de Didier à mon retour d'Auvergne.
Ca faisait un moment qu'il ne me donnait plus de nouvelles, alors que nous nous envoyions régulièrement des petits mots, que nous collaborions sur quelques enquêtes muratiennes.
J'avais été désolée d'apprendre ses problèmes de santé. J'espérais vivement que ces soucis ne seraient que passagers et guettais régulièrement des mises à jour sur son blog.
J'aimais beaucoup son honnêteté, sa rigueur, sa discrétion, son côté distancé d'avec le microcosme des fans et du show-biz, tout en étant fan lui même. Et puis, nous partagions ensemble cette envie de transmission,de partage, de passion, de culture aussi.
Didier, merci pour tout ce que nous avons partagé ensemble, pour ces quêtes et enquêtes, pour les confidences, pour ce blog sincère en quête de réalité, d'authenticité...
De là où tu es et avec ton compagnon à quatre pattes parti avant toi, tu as dû sans doute déjà dû explorer tous les lieux auvergnats dont nous parlions ensemble et me suivre dans mes paysages du Livradois et mes expéditions picturales, interviewer le père de l'artiste et ses proches et rire à pas mal de découvertes désopilantes, faire le tour des bars du paradis avec Matthieu et quelques autres...
Veille bien sur nous et sur JLM. Si tu peux l'empêcher de faire quelques bêtises, comme tu le faisais avec les mômes que tu entraînais...ce serait pas mal!
On se retrouve là-haut à l'heure qui sera la nôtre et que personne ne connaît et par le coeur et l'âme pour l'éternité désormais! Je t'embrasse très très fort, Didier. Avec toute l'amitié que tu sais...
Soutien à ta compagne, enfants et intimes dans ces moments douloureux.

ArmElle 07/08/2018 18:04

Nous ne sommes bien sûr que de passage mais Didier aura marqué le sien par des témoignages sincères et beaucoup d'écrits sur ses deux grandes passions, le foot et JLM.
Son silence des derniers mois était difficile à comprendre tant il avait coutume de partager avec nous ses recherches, son ressenti sur tel ou tel texte (il disait aimer le lire plus encore que l'écouter), à nous montrer ses acquisitions d'objets pour sa collection muratienne; de fait, une présence quasi quotidienne et puis plus rien ou presque... mais on n'y pense souvent, un peu moins et malheureusement le temps passe et c'est le silence définitif.
Il était tellement discret qu'il lui avait fallu des années avant de se rendre à un concert de Jean-Louis, avant d'oser le saluer et il n'avait retiré aucune fierté d'avoir entendu un jour son nom cité sur France-Inter ni de pouvoir échanger avec Mmes Bergheaud... Il a appris qu'il risquait de perdre le contenu de son blog et qu'il fallait tout mettre par écrit autrement que virtuellement alors il s'est mis à la tâche (je pensais que c'était cela qui le rendait plus silencieux, parce qu'il fallait que le travail soit bien fait) mais hélas il y avait aussi la maladie... il n'arrivait pas à obtenir l'accord de proches de l'artiste pour sa préface, puis il y eu le refus de publication de la biographie et moralement ce fut LE coup dur, silence radio... jusqu'à l'annonce fatidique de ce dimanche 5 août.
Je garde précieusement nos dernières conversation via la messagerie privée de facebook depuis l'automne 2016 jusqu'en juin 2017 tout en regrettant de ne pas avoir conservé les précédentes ni celles par mail. Il m'a offert des inédits, je n'ai pu lui apporter que mon témoignage qu'il a bien voulu retranscrire sur son blog et quelques photos...