Interview dans Toutelaculture.com, l'avis du Nouvel Obs et le lait bio

Publié le 30 Septembre 2018

Bon, je prends mon temps et vous proposerait, dans le désordre certes, l'ensemble de la promo. Dont worry, be happy.

 - Obs, Nouvel Observateur, conbservateur, ça a changé de nom récemment... Bon, oui, "le nouvel obs" donc. Et bien Miss Sophie n'a pas aimé du tout... C'est clair qu'on est loin de Julien... Clerc.  Est-ce que ça a débattu sévère avec Valérie L. ? On ne le sait pas.  #bougeonsaveclaposte (Est-ce que la journaliste s'est rappelée que Murat était en bande-son de la dernière campagne de la Poste?). 

 

Interview dans Toutelaculture.com, l'avis du Nouvel Obs et le lait bio

-  Interview dans Toute la Culture.Com : C'est du rapide, et on n'en apprend pas grand chose: le rythme de sortie d'albums, ça devrait être deux par an, le retour à des chansons sur l'album

A lire en suivant le lien svp:  http://toutelaculture.com/musique/chansons/jean-louis-murat-il-faut-experimenter-de-nouvelles-voies-et-renouveler-le-format-contraignant-de-la-chanson/

"La tonalité de votre nouvel album « Il Francese », sorti le 28 septembre dernier, est très différente du précédent, « Travaux sur la N89 ». Comment le situez-vous ?

L’album « Il Francese »  est une réponse au précédent, qui était beaucoup plus expérimental. Je suis revenu à une conception plus raisonnable, avec des chansons composées principalement au piano, de format plus court avec des mélodies. Les chansons comme «  Je me souviens »  et «  Rendre l’âme »  sont simples et relaxantes, de forme plus traditionnelle.

Quel est votre rapport à la chanson française ?

Je ne suis pas sûr que la forme de la chanson actuelle, un peu désuète, puisse encore porter quelque chose d’efficace dans notre vie ultramoderne du 21ème siècle. La forme d’expression chanson doit bouger, se renouveler. Ma façon à moi d’exploser les formes très contraignantes de la chanson, c’est de ne pas avoir de limitation dans l’espace et dans le temps pour que se développe l’imagination. J’aime traverser le mille feuille de l’histoire culturelle. Je me sers beaucoup de l’histoire et de la géographie et je prends appui sur des personnages un peu intemporels, comme dans cet album.

Vous êtes un artiste prolixe, qui réalise un album par an. Est-ce que cela répond à une nécessité créative ?

Oui sûrement. Je ne vois pas comment faire autrement. Un album par an, c’est un minimum. Si je pouvais, j’en ferai deux, tout en étant en tournée. Les Beatles en faisaient un tous les 9 mois. Avant, le vrai rythme c’était cela, deux albums par an. Maintenant c’est le business qui veut ça, il faudrait faire un break, mais pourquoi faudrait-ils attendre tous les trois ans pour faire 11 chansons ?

Dans l’écriture, vous avez un secret de fabrication ?

J’écris et je compose en même temps. Je n’ai pas d’idée préconçue pour une chanson. Quand j’écris « je me souviens d’une terre brulée alentour », je ne sais pas d’où cela vient. Cela me surprend moi-même. Il n’y a pas d’explication particulière, si ce n’est l’envie et le désir de faire quelque chose. J’écris dès que je n’en peux plus. Je prends la guitare, j’écris, et je relis le lendemain. Quand la chanson est terminée, je me dis après : «  Non, tu as fait ça, c’est cela que tu voulais dire » .

Que représente la scène pour vous ?

La scène quand ça marche ce sont les meilleurs moments de la vie. Sur certains concerts, si je me sens bien en voix, c’est un oubli de soi. Ces moments sur scène sont comme quand j’écris, je ne sais plus où je suis. Je vais recommencer bientôt une nouvelle tournée. Ne pas faire de scène me manque".

 

- Lait-bio ou Biolay ou les deux ?(Burger quizz): 

"Il me déteste et adore se faire passer pour un sale con (c'est plus simple) mais quelle merveille! Du grand Murat! (émoticone d'applaudissement)".

C'est bien-sûr BB qui le dit. Et ça, c'est sans doute une très bonne promo! (merci Barbara)

On sait qu'ils ont des amis communs, je pense que le lyonnais apprécierait d'être adoubé par l'ainé, tout comme Dominique A., mais pour Murat... pas question pour l'instant.On apprécie en tout cas de suivre ces petits feuilletons de "clash" ou de citations (tant avec BB que Dom)... qui ne termineront jamais en bataille rangée à l'aéroport. Zétropdommage.

Sur ce, bon dimanche! Je vais acheter le Monde (Murat en page 1 [edit: euh, apparemment c'était celui de jeudi!) ... et peut-être à ce soir!

Rédigé par Pierrot

Publié dans #il francese

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article