Une résidence annoncée... et la chronique dans Magic

Publié le 24 Septembre 2018

- Une petite info sur INFOMAG, le journal clermontois:

Après un petit essai cet été à la maison (instagram l'a montré), le trio Murat/Fred/Stéphane va prendre ses quartiers à la smac de Beaumont (Le tremplin) pour une résidence afin de préparer la tournée...et peut-être quelques prestations promo (sur France inter).

http://www.info-mag-annonce.com/journal/blog/puy-de-dome/pdd-loisirs-et-culture/la-partition-bien-remplie-du-tremplin/224225

Pour retrouver les dates de la tournée:   http://www.jlmurat.com/concerts/

 

- Dans Magic, énormément de disques chroniqués... mais souvent en 5 phrases... C'est donc souvent plus que succinct et décevant.

 

Une résidence annoncée... et la chronique dans Magic

A noter dans ce numéro de Magic :

- la chronique du disque d'un autre auvergnat (australo-auvergnat) Jim Yamouridis. "The other side" chez Microculture est un disque âpre, avec une voix râpeuse comme du papier de verre. L'architecte de profession s'est inspiré du Rebetiko (forme de musique populaire grecque née dans les années 20). Etonnant.https://jimyamouridis.com/

 

- Deux artistes découverts lors des "Belles journées" à Bourgoin: Grand Blanc qui peine selon Magic pour leur deuxième album, et Pauline Drand, elle, dont "les faits bleus" est noté 5/6 (comme le Dominique A).   https://www.facebook.com/paulinedrandmusic/

- Francois Atlas, je l'ai vu au Vercors Music Festival, et j'apprends qu'il a consacré un album aux Fleurs du mal. Murat est bien-sûr cité.. mais pas l'ami Bertrand Louis... qui lui aussi s'est consacré à ce projet! Le disque de ce dernier s'appelle "Baudelaire" et sort le 5/10 (chez Epm-Universal!). Après avoir mis en musique Muray, le dérangeant Bertrand réussit une nouvelle fois cette mise en musique.  Un seul poème est commun avec "Charles et Léo": L'héautontimorouménos mais les chansons sont bien différentes.

 "avec tout le respect que je lui dois, je ne suis pas fan de ses interprétations de Baudelaire. Ferré se sert de Baudelaire pour faire du Ferré. Ce n'est pas du tout ce que je voulais faire. Je n’ai donc pas eu de mal à partir dans d'autres directions. J'avais envie de froideur, de distance, d'électricité. Envie d'aller flirter avec la personnalité de Baudelaire, de mettre en valeur certains de ses côtés moins connus : son côté vampire par exemple... Je voulais une vraie communion entre la musique, le poème, la voix et les arrangements. Il y a même un titre « Harmonie du soir » où j'ai synchronisé le texte avec des notes et des sons pour en extirper la musique, ce qui fait qu'il n'a même plus besoin d'apparaître. Je me suis quand même fait rattraper sur un ou deux titres que j'ai dû écarter, mais que je chanterai peut-être sur scène… Et qui sont vraiment très Ferré, je trouve". interview de Bertrand chez 7/7

- le disque d'Elysian Fields est indiqué comme décevant.

 

LE LIEN EN PLUS

Chloé MONS était chez Varrod, elle parle du duo avec Murat "le chanteur de toutes les possibilités et de toutes les électricités" selon le maître de la maison.

http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16169-21.09.2018-ITEMA_21820127-0.mp3?track=false

à partir de 1h40 (après la diffusion du duo)           Merci Rooran

 

LA CHRONIQUE EN PLUS

"Je me souviens", la chanson dont on se souviendra: 

https://lamouetterouge.blogspot.com/2018/09/murat-nouvel-opus.html 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #il francese

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article