Jean-Louis Murat en juillet 1969

Publié le 25 Août 2019

Biscuit Production a mis en ligne cet été un pilote d'une série web au titre "muratien" dont l'objectif était de faire raconter  à des personnalités ses souvenirs du 20/07/1969... les premiers pas de l'homme sur la lune.

et ils se sont tournés vers l'ami Jean-Louis pour l'essai... et c'est très intéressant!

D'abord, parce que Murat parle de cette année 69, et c'est des éléments biographiques rares. "J'étais encore plus dépressif que maintenant" et de citer sa famille en dislocation, d'une période de "zonage"... qui fait qu'il vit le moment devant la radio, avec Albert Ducrocq (Scientifique et journaliste sur Europe 1, il a eu un prix pour ses chroniques sur apollo).  "Il présupposait que l'humanité allait changer de mentalité dès l'instant qu'on avait posé le pied sur la lue... Hélas, mon cher albert Ducrocq, ça ne s'est pas passé ainsi, ça n'a pas amené une humilité aux terriens, ça a plutôt été l'inverse".

L'interview prend une tournure plus philosophique ensuite. "la nouvelle ne m'a pas redonné du peps, même si j'aurais bien voulu comme tous les enfants être cosmonaute".

"je ne vois plus la lune de la même façon, c'était comme si la lune était devenue une..." et Murat de citer sa chanson "dis le le" ou "presque"...

"l'appartement lunaire n'est plus fait pour les imaginatifs mais pour les hommes de guerre, c'est profondément désenchantant. Ils se sont permis de sodomiser notre femme imaginaire à tous".

Et de conclure: "on peut rester fasciner par le débarquement sur la lune, et puis maintenant, être profondément dégoutté parce que partout où l'homme met son pied, ça devient un enfer".

 

 

merci à Patrice, l'info m'avait échappé.

 

Rédigé par Pierrot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article