interview "28 minutes", fashion paques sur insta et une chronique!

Publié le 14 Avril 2020

Bon... bonjour,

Malgré que le petit quin quin nous en fasse des tonnes en intro avec "le si rare Jean-Louis Murat dans les médias", et bien, la séquence "best of" promis par 28 minutes fut un peu décevante, comme l'autre grande prestation concurrente de 20 heures hier soir... Déjà, que dire du sous-titre à la noix: "le chantre de la poésie triste"!... Bon, c'était surtout court : 5 minutes, et il me semble que ce n'est qu'un extrait de ce qui aurait dû être diffusé avant que l'actualité médicale ne chamboule les prévisions.

 

 

bon point: 2500 vues déjà sur cette vidéo sur youtube, ça me parait beaucoup!

 

 

2) Séquence MODE avec le journal VOGUE:

Sur les réseaux, MURAT POSE pour la collection ETE/HIVER

L'été: en blouson chevignon, chapeau Maquignon, tee-shirt shopi, J-L (agence Elite du 6-3) impose son style americana destroy chic et la barbe tendance post-confifi.

Escape beautiful.
MURAT
14.04.2020

On comprend pourquoi John Galliano s'est entiché de l'Auvergne, on l'a  d'ailleurs croisé du côté d'Orcival. J-L l'apprécie particulièrement.

Côté COLLECTION HIVER:

DE L'AUDACE! Pour affronter les frimas, et être au plus près néanmoins des éléments, référence directe à Paco Rabanne qui avait fait l'amour à la Terre, tige d'or dans un glacier ici en l’occurrence, un look trashy indu chic, façon barquette de chipo. Et sacrifice à la tendance vegan avec ses chausses barfussweg-parcoursdelapeine.

Caleçon  LacPavin Klein -Plastique étirable de la Maison de haute-soudure TOUTEMBAL- Paris; Sur Neige made in Sancy-jacksonpollocknisée du plus bel effet.

 

et oui, Murat n'est parfois pas le "chantre de la poésie triste"... et il sait donner du sel aux fans... (faut bien le reconnaitre, on est un peu chèvres).

 

3) une Chronique par Christian Larrède (déjà croisé du côté des inrocks, music-story,Jazz news)... mais sur un site que je ne connaissais pas encore! note : 4/5 malgré le regret d'un petit manque de "chair" pour sublimer le tout

A lire sur le site :  http://sondumonde.fr/albums/jean-louis-murat-baby-love/

Avec une régularité désormais métronomique, l’Auvergnat écrit, compose et enregistre un album annuel, comme il respire. Cette 20ème livraison pourrait être sous-titrée : peine de cœur, et comment s’en sortir.

Il y a Denis Clavaizolle (plutôt en charge des claviers et autres programmations), et puis c’est tout : on sait que, depuis un moment, Murat considère le quatre mains comme nécessaire et suffisant à ses créations. La surprise vient donc d’ailleurs, et en particulier, grâce à un emballage fluo qui sent sa boule à facettes, et, un déhanchement de celui qui se définit aujourd’hui comme danseur frénétique, d’un amour irraisonné pour Earth, Wind & Fire (et un titre en hommage à Diana Ross & the Supremes ?), et d’une atmosphère funky rosé, plus cool qu’un outtake de Donald Fagen. Tomber sept fois se relever huit donc, pour un chanteur qui considère qu’il en a suffisamment bavé au versant de l’amour, pour envisager de « Réparer La Maison ». Le tout en convoquant son Panthéon intime, d’Alain Delon à Tony Joe White, en passant par…Jacques Anquetil. Bien évidemment, Jean-Louis Bergheaud balance ses vers comme autant de haïkus au cœur des machines de studio (chez lui), et l’on aimerait parfois se poser, tranquille pépère, avec de vraies histoires charnues à goûter. Mais le propos du garçon, en 2020, n’est manifestement pas celui-là. Pop, séducteur, parfois sarcastique, osant l’auto-tune comme les chœurs de castrats, caractériel et provocateur toujours, Murat (« j’écris des chansons sans y penser », dans un « Xanadu » que ne renierait pas Philippe Katerine) fait ici ce qu’il veut (du blues à la dance, en passant par le swing).

http://sondumonde.fr/

LE DETAIL EN PLUS

Merci à FIP qui soutient JL :  The most played tracks on FIP Nouveautés for the week of April 06 2020

06: Jean Louis Murat - Le reason why (12 plays)   (info twitter)

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article