Publié le 8 Juin 2011

On se rappelle des luft balloons de l'an dernier, et de son joli clip... Enfin, moi, je me rappelle...

 

voici ce à quoi on aura droit cette année :

 

 

Rappelons qu'Arte, c'est aussi arte Live Web! 
Notamment pour écouter et voir un live d'AARON d'une heure en qualité HD...
PUB encore:
Ce n'est pas pire que la pub Hadopi... et c'est pour la bonne cause...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 5 Juin 2011

Matthieu, mon Huggy les bons tuyaux de Clermont (merci à lui)  m'a fait passer quelques lignes sur le livre "Rock Francais".

Je réédite donc mon article précédent (paru en novembre 2010) complété de ces mots à lui... sur le contenu du livre...

 

 

 

Emmanuelle a bravé à la fois le trafic d'une grande ville, puis,  les employés de la Fnac pour nous offrir quelques photos du livre de Philippe Manoeuvre présentant 123 albums essentiels du rock français.  Un grand merci à elle!

 

Les photos ne permettent pas de lire le contenu, mais c'est déjà ça.   Murat est présent grâce à Mustango...

 

http://culture.france2.fr/musique/actu/philippe-manoeuvre-fait-le-tour-du-rock-francais-65505932.html

 

couv-1-.jpg

 

page1.jpg

 

page2.jpg

 

 

Matthieu :

"Je suis récemment tombé, à la bibliothèque, sur un livre portant sur le rock français dirigé par Philippe Manoeuvre dont j'avais entendu parler il y a quelques mois. Comme il y est question de JLM et qu'à ma connaissance (mais je peux me tromper) tu n'en as pas encore parlé sur ton blog, je t'envoie ci-dessous une petite note au sujet de ce que j'ai pu trouver sur JLM dans ce bouquin. Si cela peut t'être utile, tu fais comme d'habitude, tu te sers, tu coupes, tu malaxes, bref, tu as carte blanche.

 Le livre Rock français est sorti il y a quelques mois chez Hoëbeke. Sous-titré "De Johnny à BB Brunes 123 albums essentiels", il survole cinquante ans de musique rock dans l'hexagone depuis Les chats sauvages des... Chats sauvages (ah bon ?) en 1961 jusqu'à Izia de... Izia (sans blague ?) en 2009. Pour chaque disque est proposée sur la page de gauche une chronique rédigée par un journaliste appartenant à la famille Rock and Folk et sur la page de droite une reproduction de la pochette originale. L'ensemble de la sélection est éclectique puisqu'on trouve à côté de quelques disques qui ont eu un gros succès beaucoup d'autres qui, selon le coordinateur du projet, Philippe Manoeuvre, n'ont pas dépassé les 5000 exemplaires vendus et surtout une grande variété de genres (rock n' roll, punk, folk, rap, électro...).Cet éclectisme s'étend-il jusqu'à l'univers muratien ? Oui, l'honneur est sauf.
     Le livre retient en effet pour l'année 1999 l'album A poil commercial d'Arno et le Mustango de JLM. Ce disque est chroniqué par Emmanuelle Debaussart qui le juge "bien dosé en tout" avec des perles discrètes et des tubes, mais aussi, ajoute-t-elle plus loin, des titres "super gonflants" comme "Belgrade". La journaliste rappelle qu'à l'époque où est sorti l'album, Internet en était à ses débuts et que JLM faisait partie avec Charlélie Couture des rares musiciens français à utiliser cet outil. Elle évoque ainsi le site sur lequel Murat parlait de l'Auvergne et se révélait un peintre "doué pour l'autoportrait". Emmanuelle Debaussart revient ensuite sur les conditions de la conception de l'album aux Etats-Unis, sur les collaborations diverses "totalement muratisées" selon elle et en déduit que "Mustango, c'est [le] road movie" de Murat. L'auteur s'arrête évidemment sur les textes, simples et opaques à la fois, entre écriture automatique, journal intime et références à l'actualité. Elle note également que JLM aime les mots "pour leur musicalité propre" et qu'il les "laisse fondre en bouche comme des sucreries". Puis après l'inévitable évocation de la richesse vocale du chanteur, l'auteur salue le retour d'un bonheur discret sur ce disque et conclut par un "Haut les coeurs, Murat revit" auquel on ne peut que souscrire.
     Au-delà de la présence de Mustango dans cette belle sélection de disques, on peut trouver deux autres traces indirectes de JLM. D'abord, avec l'album Paradize d'Indochine sur lequel figure la chanson "Un singe en hiver". Ensuite, avec l'album d'AS Dragon Va chercher la police  sur la pochette duquel on peut reconnaître les visages de Michael Garçon et David Forgione, deux musiciens qui ont accompagné JLM sur scène.

     On peut aussi, pour le plaisir, s'amuser à chercher des traces encore plus indirectes de JLM. Ainsi, on trouvera dans Rock Français des artistes que JLM a chantés (Ferré, Manset, Gainsbourg, Bashung), d'autres pour qui il a écrit (Indochine donc, mais aussi Hardy), d'autres encore dont il s'est moqué avec plus ou moins de férocité (Daho, Hallyday, Air, Katerine) et même un groupe qu'il a pillé (AS Dragon dont il a débauché au total trois musiciens). Last, but not least, on lira dans l'article consacré à Too much class for the neighbourhood des Dogs, sous la plume de Bruno Le Trividic, une belle évocation de Dominique Laboubée pour qui JLM a déjà dit toute son admiration et à qui il a même dédié une chanson. Si vous ne vous souvenez plus de laquelle il s'agit, vous demanderez à Pierrot, à qui je rends le clavier".

... C'est dans Lilith... "gel et rosée"? ... On en avait déjà parlé.....  Encore une fois merci Matthieu.

 

 

Pour mémoire, Top Bab, interview de Jean-Louis Murat par Manoeuvre :

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-en-direct--mondiovision--des-tuyaux-ouverts-6--43391233.html

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 5 Juin 2011

Bon dimanche! sous vos applaudissements (et au fait : y'a plus d'un âne qui s'appelle Martin- ultra-private joke-)!

 

Voici les livraisons des dernières semaines en petites vidéos.... j'arrive un peu tard, cela a été beaucoup vu déjà... mais certains ont la chance de ne pas être sur FB, ou d'être accro au net...

 

On commence par un  live :

 

.
.
.
et des inédits... diffusés depuis quelques siècles déjà...
.
.
période Dolores
.
.
Madame de....
.
.
.
j'aime beaucoup ces peintures... beau voyage...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #vieilleries -archives-disques

Repost0

Publié le 4 Juin 2011

Bon, c'est des tee-shirts non-officiels... mais c'est entre auvergnats, ils régleront ça...

 

 

Mr Dory Faye  vous propose  des tee-shirts originaux  (c'est peut-être un peu juste pour l'avoir vendredi, vu le délai de livraison... mais vous pourrez peut-être les admirer dans le public... puisque Dory Faye sera présent... et son premier acheteur également... ).

 

 

tunique-le-temps-murat-1-4.pnghttp://doryshirt.spreadshirt.fr/tunique-le-temps-murat-1-A15684155/customize/color/92

 

 

280.pnghttp://doryshirt.spreadshirt.fr/tunique-le-temps-murat-3-A15684178/customize/color/120

 

 

Pleins d'autres tee-shirts rigolos sont disponibles....

 

tunique-les-parisiens_design.pngPour celles qui recherchent un petit cadeau pour Ima...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 3 Juin 2011

 

.... Allez, parce qu'on attend qu'un jour, Murat nous fasse son "graceland"... on va souhaiter que "la nuit africaine" dont MARIE AUDIGIER est la directrice artistique soit un succès... Je ne sais pas s'il peut y avoir un lien... mais soit... Je préfère ça comme prétexte à faire de la pub, plutôt que de dire que je suis un vrai ami de MARIE... même si elle est adorable. Voyez son message sur son mur FB :

 

"Si vous êtes mes vrais amis, bombardez le web avec ce clip ! Pour ceux qui ne le savent pas, j'ai la chance d'être la directrice artistique de "la nuit africaine" qui est bien plus qu'un concert !! Ce projet me tient vraiment à coeur. Regardez le clip, partagez le lien, parlez-en, GO NOW !!!! Et surtout venez au Stade de France ! Tous les artistes préparent des sets spécialement, ils répètent dans toute l'Afrique"...

 

 
A part ça, TInariwen a réussi à enregistrer son nouvel album en plein désert... avec groupe électrogène qui devait être placé à plusieurs centaines de mètres afin qu'on ne les entende pas sur les bandes.... mais qu'on entende le désert.... quand on vous dit qu'on attend l'album teinté "word" de Jean-Louis.....

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 2 Juin 2011

 

ICI!  : http://www.infomagazine.com/article/sujet-20245,murat-chante-solidaire.html

 

... Et ça sera la petite coopé... Je m'attendais peut-être à la grande salle...

MERCI à CLAUDE D. pour l'article

 

 

"Murat chante solidaire


Le chanteur se produira sur la scène de la Petite Coopé le vendredi 10 juin au profit de l'association Clermauvergne Humanitaire. Un rendez-vous qu'il ne rate pas depuis une dizaine d'années…


Juillet 2012, objectif Oulan-Bator. Plusieurs milliers de kilomètres, une dizaine de vé-hicules, de nombreuses bonnes âmes, du matériel médical et agricole en route vers les dispensaires et campagnes de Mongolie.
Des abords de Koloko aux faubourgs de Bobo Dioulasso, du Burkina Faso au Mali, en passant par le Niger, l'Inde ou le Vaucluse, l'association Clermauvergne Humanitaire entraîne ses bonnes volontés autour du monde depuis 1991, en préférant le dévelop-pement durable à la simple compassion. " Nous voyons beaucoup de malheur et de misère, mais ces expériences sont inoubliables " raconte Jean-Marie Chastan, prési-dent de l'association.
Après l'Afrique, Clermauvergne Humanitaire se tourne vers la lointaine et magnifique Mongolie, où les bénévoles convoieront du matériel médical, paramédical et vétérinaire, des vêtements chauds, du matériel scolaire et agricole… jusqu'à Oulan Bator, la capi-tale, en passant par Moscou, Novossibirsk et le lac Baïkal.
Pourquoi la Mongolie ? Un hasard de la vie… " J'ai rencontré l'ambassadrice de Mongolie à Issoire. Nous avons discuté et évoqué l'idée de ce voyage humanitaire " explique le président de Clermauvergne Humanitaire, qui ne compte pas les heures passées à organiser ce convoi exceptionnel et solidaire.


Avec l'association depuis 12 ans


Depuis presque douze ans, grâce au soutien indéfectible de Jean-Louis Murat, la Coopérative de Mai et un public fidèle tendent la main à l'association des pompiers de Clermauvergne Humanitaire. Accompagné de ses fidèles musiciens, Jean-Louis Murat pourrait bien dévoiler quelques-unes des chansons de son prochain album, espéré dès la rentrée prochaine… Rendez-vous le vendredi 10 juin à 20 h 30 à la Petite Coopé. Une yourte et quelques camions seront exposés sur le parvis… La Mongolie n'est pas encore là, mais l'association pense déjà à sa prochaine expédition : ce sera vraisem-blablement la Mauritanie en 2013.
Tarif unique : 20 €. Soirée au profit de l'association Clermauvergne Humanitaire. Ren-seignements auprès de Clermauvergne Humanitaire : 04 73 79 55 04 (le soir) ou 04 73 79 57 39 Mail : isabellemorand@hotmail.com

 

Le chanteur pourrait dévoiler de nouveaux titres le vendredi 10 juin à la Petite Coopé (c) Carole Epinette

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 1 Juin 2011

Bon, Bayrou à la télé… faut mieux se recentrer sur du sérieux pour 2012:  je me remets au compte-rendu du Voyage de NOZ…  Difficile quand ce n’est pas un compte-rendu chronologique, alors, je tarde, je tarde… allez, zou… je m’y atèle… et sans télé. Veille…et je veille s’il le faut.

 

                                                                                                                         © photos Erik Bécart250288_225891327422679_100000054416729_946438_401013_n.jpg

Ça s'est bien rafraichi ce vendredi... Pas un temps à l'écossaise non plus... quoique... quelques gouttes nous cueillent devant l'entrée.  On l'attendait depuis longtemps ce concert...  6 mois au moins que j'avais acheté les tickets (pour mes invités... car moi, je suis invité pour bons et loyaux actes promotionnels...  C'est gentil !  Mais moi, ça me fait avant tout plaisir de parler du  Voyage de NOZ.... Et puis,  attention, ça ne m’empêchera pas d’émettre des critiques! J'avais raconté comme Stéphane Pétrier regrettait de ne pas avoir de presse sur le nouvel album "Bonne espérance" : "même si c'est pour dire que c'est nul"...   Tout mais pas l'indifférence, quoi...  Alors...

alors, alors... ah, oui, apparemment, j'ai une parenthèse à refermer : Je leur ferai bien une critique négative... si je pouvais... mais l'occasion ne s'est pas présentée... et d'ailleurs, j'étais tellement impatient de ce concert qu'en m'y rendant, je savais que ce ne serait pas pour aujourd'hui... Quoique... mais cette fois, je ferme la:   ")".

Pas sold out... 400 personnes (source: voyage de Noz non officiel).  C'est déjà pas mal. Plus que Florent Marchet en décembre dans le même lieu… mais pas suffisant pour rentabiliser comme l’indiquera Stéphane Pétrier…. Et pourquoi ? Et bien, vous allez le savoir….

Première surprise de la soirée: la première partie commence à l'heure.  Ralf Hartmann, allemand, qui livre un rock fm efficace avec l'aide de belles guitares électriques et d'une voix puissante... Je me dis qu'il aurait de quoi réussir à X factor Allemagne...  mais côté composition, c'est assez plan plan...  Pas de parenthèse à refermer? Alors, je change de paragraphe...

21h05... Toujours à l'heure! Ça commence...

Le groupe rentre en scène, en premier : Nathalie PETRIER, la femme de... , en robe de mariée surannée, c'est  "Thelma", l'héroïne féminine... Souvent additionnelle sur disque, elle rejoint pour la première fois sur scène le groupe sur cette "tournée" au violon, clavier et  xylophone.

Le groupe va jouer dans son intégralité et dans l'ordre le nouvel album "Bonne espérance"... Un sacré défi…  J’ai quand même quelques craintes, notamment car il est annoncé des versions plus électriques…  Craintes qui se confirment au départ… Ils envoyent,  les petits jeunes !  Et le volume est un peu trop élevé à mon goût. Le couple Pétrier semblent traqueur… alors que les guitaristes affichent de larges sourires, ravis de chevaucher leurs 6 cordes… 

Je n’ai pas pris de notes durant le concert… je suis un peu perdu dans mes impressions.

Tant pis pour la pédagogie blanche, mais  je file de suite au rayon « interrogations », on finira par les louanges :

 -  Je m’interroge sur l’élément de décors, un arbre métallique, peu utilisé et peu significatif de la lande écossaise, et qui scindait un peu la section rythmique. Pedro semblait bien seul…. Même si Stéphane lui rendait quelques fois visite.

 -  Laurent Cachard a écrit : Je dirai à des camarades, à la fin du concert, que je n’ai en fait jamais vu un meilleur show-man que Stéphane Pétrier ,  mais  ce soir là, Stéphane ne m’a pas réellement époustouflé.. si ce n'est la voix bien sûr... Il ne m’est pas apparu « hors de son commun » quoi… alors que devant 20 personnes, dans un minibar de Grenoble, tout récemment, je garde en mémoire une prestation étonnante…  Peut-être difficile de se refamiliariser avec une grande scène ?

- Pas de saxo et de cuivre pourtant présents sur le disque!  (private joke : la scène aurait pu supporter ce poids !)

- Mon questionnement principal reste peut-être autour de la difficile… ou impossible ?...  conciliation entre la volonté de raconter l’histoire de « Bonne espérance »… et celle de ne pas gâcher l’occasion de se retrouver sur scène faire ce que l’on aime : jouer du rock… et laisser libre cours à son énergie.  Un choix plus radical de « théâtralité » aurait-il pu être fait ?  Celle par exemple de jouer avec un faux whisky plutôt que du vrai « glenmorangie »… je rigole…  mais quoique, y’a peut-être un fond, ou deux doigts, de signification… ou c’est tout simplement parce que j’ai pas eu le droit d’en boire… Plus sérieusement,   les intermèdes*  auraient pu aussi être plus travaillés (on sentait parfois aussi la contrainte de l’horaire… dans des enchainements rapides. D’ailleurs, « une nuit sans étoile » , un des grands moments attendus de la soirée, et très réussi tout de même… n’est à mon goût pas assez exploité… et le public, même pas poussé par le chanteur,  a à peine le temps de chanter !).  Stéphane Pétrier l’a indiqué sur le forum non officiel, confirmant ainsi mon impression : «on était pas complètement détendus et un peu trop "appliqués" à bien faire pour laisser libre cours à l'émotion. Je pense que les bases du "spectacle" sont là mais que c'était une "première" et que le truc sera 10 fois mieux si on arrive à le rejouer dans d'autres lieux »…

*notamment l’évocation d’un orgasme collectif… alors que l’histoire que l’on va nous compter se termine par des mises à mort (oui, certes : temporaires…).

  … Les bases, parlons-en…  On retrouvait tout au long du concert, de bonnes idées de mise en scène … et de ce côté-là, l’effort reste assez phénoménal pour un concert « unique ».. . Et voilà là, la raison de l’insuccès financier de la soirée, quels efforts mis (ça reste la marque de fabrique des grands concerts des NOZ) !  

Des petites idées (la simulation de bagarre sur Poe, le jet de riz sur « nous nous marierons »)  jusqu’au plus impressionnant : la tuerie sur Eash Uisge (Stéphane achevant de son pied de micro… on ne sait pas trop quoi d’ailleurs… dans une tempête de mousse…) et puis, bien-sûr,  les vidéos noir et blanc diffusées sur l’arrière scène (selon le même dispositif que pour le concert au Transbo pour « l’homme le plus heureux du monde »)… Il s’agissait pour certaines d’images utilisées sur le site de teasers… mais aussi de vieux films, ou d’images inédites… dont celles magnifiques (oui… pas top originales non plus)  du visage de Stéphane en train de se faire recouvrir de feuilles mortes. Il n’y a pas encore de clip autour de ce Bonne Espérance… et pourtant, de quel matériel dispose Rodolphe Paulet, l’auteur de ces images, pour en réaliser un !  Dernière bonne idée : sur la dernière chanson, les visages de personnes de public (filmés à leur entrée de la salle) sont diffusés… Cela m’évoque un peu l’avant dernière tournée de Stéphane Eicher où défilait son l’écran l’ensemble du staff technique… Un autre élément m’a fait penser à Eicher mais à sa dernière tournée cette fois : le fait que les musiciens tournent un peu sur les postes (Pedro prenant la batterie pendant qu’Aldo s’occupe de la basse, et que les guitaristes pianotent chacun son tour…). Sans que cela tourne au show technique, comme pour Eicher, cela donne un peu de relief au groupe…  Amusant également le « truc » tenu par Pedro qui faisait « sthing »… ou « stong »… je ne sais plus trop… 

252543_225893050755840_100000054416729_946449_820458_n.jpg© photos Erik Bécart

 

Alors, voilà… j’essaye d’être exhaustif… et je perds un peu toute émotion… Que garde-je (les gonesses) en mémoire 5 jours après ? …   La beauté des compositions, des guitares (le solo d’Eric sur les Divorcailles),  de certains chœurs… Et quel morceau que ce Eash Uisge…  dont deux parties instrumentales dont je ne me lasse pas… et qui sonnaient parfaitement ce vendredi au KAO… J’espère qu’on pourra réentendre ce titre en live !  J’attendais aussi « Happy end » en final… et si j’ai eu des frissons… j’ai aussi regretté que le morceau ne soit pas aussi un peu plus étiré... l'oeil était un peu attiré par la mise en scène...  

 Finalement, je crois que j’avais trop d’attentes pour sauter au plafond… ou c’est que j’ai bu que deux bières… ou que j’avais des gens avec moi… Je crois définitivement que j’aime être en ma seule compagnie, ou d’autres fans plus ou moins inconnus. MAIS SOIT, CA NE M'EMPECHE PAS DE PENSER QUE C'ETAIT QUAND MEME UN CONCERT ASSEZ HORS DU COMMUN...

 ET LE PUBLIC a eu l'air de penser la même chose... ce fut un beau succès… quel tonnerre d’applaudissement…  Le passage au répertoire ancien, en rappels,  était attendu… mais je sais que certains étaient assouvis, repus, satisfaits de la prestation autour de « Bonne espérance » (comme on pause un livre sur sa table de chevet la dernière page dégustée…), et sont partis (enfin, « certains » :  au moins une personne).  Le reste du public attendait lui avec impatience un peu plus de légèreté je pense.

J’ai apprécié retrouver « manifesto », mais comme souvent dans le passé, on a droit qu’à l’intro… Avec les claviers présents ce soir, j’attendais avec joie de retrouver la version qui m’avait clouée un certain soir sur une péniche.. « les Mains sales » ensuite, un vieux titre, avec son intro classé tuerie « new wave »… me laisse un peu froid.

On a eu droit à « j’empire », égale à soi-même, « cheval punk » "attache moi" je crois…. Des titres imparables… La seule petite surprise : « le mont saint-Esther » en final… Plutôt charmant… 2h30 de concert… On s’attendait presque à plus long… et on en redemandait !.

 

 

Je compléterai ce compte-rendu sans queue ni tête,  par les vidéos de TEQUILA et d’ASTRID au fur et à mesure qu’elles apparaitront dans les tubes… mais déjà, voici quelques témoignages trouvés sur le net des acteurs de la soirée !

 

 

*D’abord celui du Chanteur :

« Le sentiment est contrasté même si le positif domine très nettement.
Le positif : je suis vraiment content que l'on ait réussi à jouer Bonne-Espérance en intégral, ce qui n'était pas évident, et j'ai l'impression qu'on s'en est pas trop mal tiré, même si on était pas complètement détendus et un peu trop "appliqués" à bien faire pour laisser libre cours à l'émotion. Je pense que les bases du "spectacle" sont là mais que c'était une "première" et que le truc sera 10 fois mieux si on arrive à le rejouer dans d'autres lieux... J'ai senti de vrais moments de grâce avec le public. J'ai parfois le sentiment que c'est peut-être ce qu'on a fait de mieux sur scène, en tout cas ça correspond vraiment à ce que doit être le Voyage de Noz sur scène, au niveau ambiance, mise en place d'un univers, "théâtralité" tout en restant "groupe de rock"...
Le négatif : il n'y avait que 400 personnes au KAO et j'avais la prétention et la naïveté de penser que nous ferions le plein. Ca change pas mal de choses. D'abord parce que financièrement on frise la catastrophe (heureusement que les noziens font bien fonctionner le bar...) et que vu le nombre de gens qui ont bossé comme des chiens et bénévolement sur le truc, je me demande comment tout ça peut un jour être viable. Faire un spectacle un tant soit peu chiadé, ça coûte de l'argent... Plus globalement, ça m'interroge sur l'avenir de la musique et du spectacle vivant. Les gens n'achètent plus de disques, ils rechignent à sortir 20 euros pour un concert - et visiblement le problème ne vient pas de nous mais touche un peu tout le monde (à part les gros blockbusters) - il y a des tonnes de groupes qui annulent des dates parce que pas assez de préventes... C'est assez désespérant. Ensuite, avec 200 personnes en plus dans la salle, je pense que le spectacle lui-même devient différent et qu'on peut encore franchir un palier, décoller un peu plus haut... L'orgasme collectif, on l'a frôlé mais... »

esther a.

 

 

 

*Quand je vais à un concert, Laurent Cachard est toujours  là.. et lui, il écrit…. Et il n’y va pas quatre chemins : « stéphane Pétrier est le meilleur showman que j’ai vu » ! :  

http://laurentcachard.hautetfort.com/archive/2011/05/28/les-noz-d-or.html

 

*Quand je vais à un concert, il y a souvent April (sûr : j’vais voir que Murat ou presque)…. Et elle aussi, y est allée de son petit article :

http://aprilblue.over-blog.com/article-le-voyage-de-noz-75211245.html

(je suis content que vous ayez été quelques-uns à connaitre ce groupe grâce à moi! Notamment de l’autre côté de l’atlantique !)

 

* Des photos hallucinantes de  beauté :  http://www.joelkuby.fr/Le_voyage_de_noz_20110527/index.html

 

*Et enfin des messages de spectateurs :

- C’était tout simplement super !!! Un des meilleurs concerts auquel j’ai eu l’occasion d’assister, et un jeu de scène incroyable. Merci pour ce voyage et pour tout ce que vous nous donnez. MERCI

- Quel plaisir de vous avoir enfin "vus" raconter cette histoire qui tourne en boucle dans la voiture depuis la sortie de l'album ! J'ADORE J'ADORE ! Je vous connais depuis peu mais j'adore et j'adhère :))

- Merci pour ce pur moment de plaisir ! Le son déchirait ! Voix parfaite, batterie/bass extra terrestre, guitares/mesa a tomber par terre, subtilité des claviers et prod : la chair de poule ! Bravo nathalie, bravo les gars pour une telle performance . Et si la magie est intacte depuis tout ce temps en votre compagnie c'est bien qu'il y a une raison : vous etes vraiment le meilleur groupe du monde !

- c'est bon les noz, c'est même très bon ! ça sonne juste, c'est intimiste c'est désinvolte et pourtant si pudique, je sais qu'aujourd’hui j'ai beaucoup de chance d'avoir croisé l'univers musical de ces garçons.

- Merci merci merci 2h30 de bonheur !!!!

- Merci pour ces petits moments d'éternité en grand format. Vous êtes toujours au top.

- Quel concert, je suis encore sous le charme !!!! Presque 3 heures d'extase ! Quel pied !!! Merci Merci Merci !!!!

 

*ET puis, vu que ce sont parfois, les images qui bougent qui en parlent le mieux (... ah, ce moment-là... pourquoi je les mets après tous ces mots, moi???...)... oui, parce que ce n'est pas mon extrait préféré!

 

 

 

LE VOYAGE DE NOZ SERA A LYON POUR LA FETE DE LA MUSIQUE, PLACE AMBROISE COURTOIS, ET CA SERA PAS DU CINEMA (devant la Maison des Frères Lumières).

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0