Publié le 5 Septembre 2014

  • 23/09/2014 - Le Monde Festival - L'Olympia, PARIS (75) (France)
  • 14/11/2014 - Centre Culturel Athena, AURAY (56) (France)
  • 22/11/2014 - L'Astrada, MARCIAC (32) (France)
  • 30/01/2015 - Trianon Transatlantique, SOTTEVILLE LES ROUEN (76) (France)
  • 07/02/2015 - Auditorium Jean-Cocteau , NOISIEL (77) (France)
  • 27/02/2015 - Le Carré d'Argent, PONTCHATEAU (44) (France)
  • 06/03/2015 - Théâtre du Crochetan , MONTHEY (Suisse)
  • 07/03/2015 - Salle Jean Dasté, RIVE-DE-GIER (42) (France)
  • 20/03/2015 - Théâtre à l'Italienne, CHERBOURG (50) (France)
  • 21/03/2015 - Parc Lavoisiers - Arènes de Valenciennes, PETITE FÔRET (59) (France)

Les dates en gras sont nouvelles! Infos du site caramba.fr

Merci Jean-louis R

DE NOUVELLES DATES EN 2015!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Repost0

Publié le 4 Septembre 2014

Un petit voyage au Québec

Comme le dit Nicole Bouchard...

"Si tu veux retrouver le pays de tes ancêtres Viens donc à Québec"

A paraitre le 9 septembre chez AUDIOGRAM belle maison québecoise qui fête ses 30 ans... 30 chansons versions dénudées... livrées live, en une prise... et visibles en vidéos... de quoi passer une douce nuit... ou de verser une petite larme...

et donc de confirmer le talent des grands chanteurs canadiens dont Pierre Lapointe, Belanger, ... difficile de vous faire une sélection... Je sélectionne l'hommage à LLhasa, cela fera plaisir à certains.

Je ne vous mets pas Isabelle Boulay (puisqu'elle ne chante pas un des titres écrits par Murat!) .

http://www.audiogram.com/trente/

Daniel Belanger

Pierre Lapointe... superbe

... et spécialement pour toi, chère lectrice... oui, toi, Ian Kelly http://vimeo.com/105191068, et Peter Peter http://vimeo.com/105185387.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 4 Septembre 2014

J'avais trouvé datant du 2/09... une page publiée puis effacée par LE MONDE.FR, qui annoncait un concert de JEAN-LOUIS dans le cadre d'une petite sauterie de deux jours organisée par le journal.

Je n'avais pas publié l'info ici, mais tâté un peu le terrain sur fb.... et sur twitter où Véronique Mortaigne me répondait "il parait"....

Et ce jour... Cela a été officialisé!

MURAT JOUERA DONC A l'OLYMPIA!!

Avec CHRISTINE AND THE QUEENS... et une surprise....

Christine qui a parlé récemment en Belgique de Jean-Louis.... dans la série "coup de vieux" : "Cela dit, mes parents écoutaient aussi pas mal Christophe, Jean-Louis Murat"...

http://www.olympiahall.com/rock-electro/le-monde-festival.html

http://www.lemonde.fr/festival/article/2014/09/04/concert-a-l-olympia_4480666_4415198.html

Jean-Louis Murat

A la fois campagnard et urbain, folk et électrique, composant ses chansons depuis sa ferme du Puy-de-Dôme qu'il a transformée en lieu de vie et studio d'enregistrement, Jean-Louis Murat est une de nos grandes voix, poétique et bucolique, chaude et inimitable. L'Auvergnat au caractère tranché et au geste généreux, admirateur de Neil Young, de Bob Dylan et de Gérard Manset, a publié une bonne vingtaine d'albums. Il se transforme sur scène en rockeur unique et volcanique.

J'ai retrouvé trace d'un concert en 2000 à l'Olympia (Françoise Hardy nous a raconté qu'elle était à ce concert)... mais il me semble que ce n'est pas une salle qui apprécie particulièrement.

A L'OLYMPIA...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Repost0

Publié le 3 Septembre 2014

http://www.spectable.com/jean-louis-murat-en-concert-auray/255489/303994

Centre culturel ATHENA de la ville d'AURAY... qui propose un texte promo déjà lu ailleurs:

LE VENDREDI 14 NOVEMBRE 2014

"Chanson française
Chanteur au timbre de voix unique et excellent guitariste, Jean-Louis Murat irradie de ses textes profonds et intimistes la chanson française depuis plusieurs décennies. Sa dernière tournée avec l’album Toboggan a confirmé son immense
talent. Artiste prolifique en perpétuel renouveau, il nous revient en grande formation pour présenter ses tout nouveaux titres d’une fraîcheur et d’une jeunesse saisissantes.
Orfèvre des mots et défricheur de sons, Jean-Louis Murat nous offre la musique de ses racines : Otis Redding, Gladys Knight and the Pips ou encore les Tindersticks. Cuivres chauds (son premier instrument était le saxophone), basses groovy mais aussi des ballades lumineuses accompagneront une nouvelle forme d’écriture, plus accessible et facétieuse.
Plus Murat vieillit et plus il rajeunit. Une nouvelle des plus réjouissantes qui promet un concert contemplatif et volcanique, à l'occasion de la sortie de son nouvel album : Babel (Scarlett Productions / PIAS le Label), enregistré avec The Delano Orchestra. "

Acheter et retirer son billet

Vous pouvez régler et retirer vos billets dès le mardi 2 septembre pour tous les spectacles de la saison 2014/2015. 1 Place du Golheres, 56400 Auray


À l’accueil
Les billets des spectacles sont délivrés dès réception du règlement et 30 minutes avant le spectacle.
Paiement : espèces, carte bancaire,
carte bancaire à distance (par téléphone), chèque bancaire ou chèques vacances.

Par correspondance

Retournez votre demande accompagnée du règlement par chèque bancaire libellé
à l’ordre d’ATHÉNA AURAY RÉGIE DE RECETTES, accompagné des éventuels justificatifs de réduction.
Les places ne sont pas envoyées à domicile.
Les billets sont à retirer à l’accueil du Centre Culturel Athéna.

Il est important de bien libeller son chèque bancaire à ATHÉNA AURAY RÉGIE DE RECETTES (et non plus à l’ordre du Trésor Public).

ET un concert, un!  dans le MORBIHAN...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Repost0

Publié le 3 Septembre 2014

Et bien, voilà du consistant... et c'est sous la plume de Stéphane Duchene, déjà croisé plusieurs fois ici. (interview de 2013)

http://www.petit-bulletin.fr/grenoble/musique-soirees-article-49111-La+Route+de+Babel.html

Et c'est avec une photo inédite...

Jean-Louis Murat et le Delano Orchestra au Parc d'Uriage La tournée "Toboggan" à peine (ou même pas) achevée, Jean-Louis Murat poursuit sa route avec l'excellente formation post-folk clermontoise The Delano Orchestra. Pour une tournée passant par le festival Uriage en voix d'abord, mais aussi avec "Babel", foisonnant double-album à paraître le 13 octobre. Stéphane Duchêne

Lors d'un entretien réalisé en mars 2013 avec Murat pour la sortie de Toboggan, le Bourboulien nous confiait son ras-le-bol des automatismes inhérents à l'enregistrement en groupe. Raison pour laquelle il s'était alors isolé pour donner naissance à un disque comme patiné par cent ans de solitude, pour ne pas dire cent hivers éternels. Un Toboggan si vertigineux qu'on ne pouvait qu'acquiescer à ce « caprice » muratien.. Mais le grand amateur de football – celui d'avant, celui des fougueux avants cavalant cheveux au vent – n'est, on le sait, avare ni de contre-pieds, ni de coups du foulard. Et c'est en changeant radicalement de tactique (ou, comme on dit aujourd'hui, d'animation offensive) qu'il a accouché les chansons du successeur de Toboggan, s'offrant non seulement un groupe, mais en plus pas le moins fourni – six membres solides comme des rocs : The Delano Orchestra, chef de file de la scène clermontoise tant célébrée il y a quelques printemps.

Au départ, en décembre dernier, il ne s'agissait que de répondre à l'invitation, faite par Didier Varrod de France Inter, d'un concert exceptionnel sis à la Coopérative de Mai, chaudron musical clermontois, à l'occasion des cinquante ans de la radio. Plus qu'enthousiasmé par le résultat, Varrod glissait à Murat et au Delano l'idée de prolonger pour quelques dates estivales, de festival en festival. Pas la pire des idées tant le projet live donne alors un souffle plus ravageur à Toboggan que l'attelage guitare-batterie jusqu'ici proposé un peu chichement et surtout à contre-emploi. De là à envisager de poursuivre jusqu'en studio il y avait un grand pas... Mais le fait est qu'avec Murat, on n'envisage pas très longtemps : on se retrousse les manches, on sort sa bite et son couteau et on pisse de la copie et de l'accord sur les genêts à peine en fleurs. Le chanteur avait 20 chansons en attente pour un double album, elles ont été enregistrées en 9 jours à Clermont.

Cacophonie

Mais plus qu'une association, Murat a en réalité cornaqué le Delano. Ce bien sont ses chansons qui figurent sur le dénommé Babel. L'Orchestra (plus Morgane Imbeaud et, sur un titre, le vieux complice Oren Bloedow) n'étant là pour rien d'autre que jouer – ce qui est déjà énorme tant les cuivres, le violoncelle et les envolées western du groupe, son habitude de laisser la musique couler et épouser les obstacles donnent là encore un relief majestueux aux chansons du Maître.

Sur un titre déjà subrepticement dévoilé avant l'été, Chacun vendrait des grives, l'équipée déboule, sauvage, dévale le Puy-de-Dôme comme on se parachuterait de la Tour de Babel. La référence peut paraître évidente, trop peut-être, Murat concédant un possible renvoi à cette cacophonie du temps, dont lui-même se trouverait prisonnier : adossé aux anciens parlant encore le patois et faisant face à une jeune garde – symbolisée par les membres du Delano – chantant en anglais, ne jurant que par le rock anglo-saxon, comme lui dans sa jeunesse. Un grand écart, une schizophrénie personnelle, qu'en obsessionnel du verbe français, il a de plus en plus de mal à assumer et qui l'effraie : « Pour réaliser une idée, ajoutait-il en référence à l'épisode biblique, il faut parler la même langue. »

La suite à lire (deux paragraphe encore! à lire sur le site: http://www.petit-bulletin.fr/grenoble/musique-soirees-article-49111-La+Route+de+Babel.html)

Merci M. DUCHENE, c'est très très bien écrit... On peut juste relever l'erreur "MONT DORE"... même si un inédit évoque les Monts d'or...

PHOTO J.MIGNOT

Uriage, dans le Petit Bulletin de Grenoble

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 3 Septembre 2014

Oulala... j'ai honte: je faillis, je faillis... à ma tâche... J'avais dis "i'm back"... et voilà que j'ai été repris par le découragement, les doutes... et d'autres activités plus enrichissantes: comme la télévision, mettre mes doigts dans le nez, regarder des vidéos por... euh... de petits chatons tout mignons je voulais dire, désherber mon entrée, travailler salarié quelques heures... Allez, allez, je me fouette, je me martinette, je me verse du café dans les veines... et je me dis : ils doivent en avoir marre de mes états d'âme... Et bien tant pis pour eux!! S'ils ont pas encore compris que je suis là pour parler de moi !!! Mais enfin, on va pas en faire une histoire non plus! J'AI JUSTE PRIS UNE JOURNEE DE VACANCES EN PLUS!! JUSTE UNE! Et en plus, j'avais produit un texte pour émettre un avis circonstancié et hautement intéressant la veille!! Ca m'a épuisé... Alors, bon, hein!!!

- Et donc, à part ça?

... ah, oui, j'ai honte... Y'a pleins de visiteurs... 326 hier alors que j'n'ai rien publié... Si je laisse ces quelques lignes, ça aura un petit côté "autodestruction"... antipromo... Et bien, c'est parfait! C'est un blog sur Murat! Tenez par exemple ; l'interview donnée ce jour par Jean-Louis au Dau- bé comme on dit chez nous... qui n'a même pas jugé utile de diffuser l'interview dans toutes ses éditions... Je me suis rencardé sur l'auteur des questions: un "apprenti journaliste" selon son linkedin... Ah, on aurait cru un correspondant local chevronné d'URIAGE... Je vois bien la scène (pour sûr: ça ressemble à Paulo et Fredo):

Décors: Conf de rédac, gros plan sur le bol de noix de Grenoble, et le génépi au milieu de la salle,

le rédac prend la parole enfin de réunion: Bon, on a l'office de tourisme d'Uriage qui nous a appelé, y'a un phoner possible avec Jean-Marc Murat qui joue samedi. Qui s'y colle? Fred?" Le journaliste culturel: "J'ai rendez-vous avec Jean-claude Galotta, il doit me montrer les nouveaux collants de la troupe..." "Carole?" "euh... mais non, j'ai déjà fait Kersauson y 'a 3 ans, et j'ai mon scoop de projet de tunnel sous le Vercors à vérifier".... "Charles? Charles? Mais il était là? Il s'est barré!"... Silence... et tous se tournent lentement, avec un sourire en coin qui se dessinent .... vers le stagiaire... "Bon, Raoul, après l'interview de Nabila, tu t'y colles!" "euh... moi, c'est Xavier...."

.... et vlan... une petite phrase racoleuse en titre... et les commentaires sur internet qui du coup sont bien négatifs... alors que Murat semblait au contraire bien aimable... Enfin... soit... oui soit.

Bonne lecture... On verra plus consistant pour demain (j'ai pleins d'alertes à traiter, il doit surement y avoir, notamment MAGIC, en kiosque... Et je pense que je resterai dimanche pour Renan Luce (il parait qu'il a sorti un nouvel album, mais personne en a parlé non?)

Merci à Rhiannon pour le scan.

Dans le dauphiné libéré...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 1 Septembre 2014

J'ai un peu trop fréquenté ma beauté... et j'avoue, je n'ai pas été pressé d'écouter les fréquences de "j'ai fréquenté la beauté". Mais c'est aussi que j'apprécie de découvrir un album dans son intégrité... même si on a découvert des versions live des titres par ailleurs... parce que le live, c'est... autre chose.

Mes chers commentateurs pleins de beauté ont aimablement entamé le débat là (attention: cliquer sur charger plus de commentaires pour tous les lire).

Pour ma part, je dirai que le format court de ce titre a dû plaider décisivement en sa faveur... à moins qu'il y ait eu une version "edit radio"; mais effectivement j'attendais une chanson plus "delano-isée"...expression sur laquelle il ne faut pas se méprendre: il ne faut s'attendre à autre chose qu'à du Murat! Je veux juste indiquer qu'on s'attendait à entendre du violoncelle, de la trompette.. Et là, le plus de M. Bahlsen (oui, je peux utiliser cette référence au vu de l'âge de mes lecteurs), c'est de la flute... M. Matthieu a certes identifié, à juste titre, un peu de violoncelle, mais il faut tendre un peu l'oreille (ah, pas tant que ça: c'est très joli sur le refrain et sur le couplet). Par contre, la deuxième guitare elle est bien présente et ça donne une belle densité à l'orchestration. J'ai souvent indiqué que j'aimais bien quand elle était présente chez Murat (en live, ou sur "le parfum d'acacia" par exemple).

A part ça, je trouve le titre assez accrocheur avec son intro aux beaux riffs et son accélération finale, et son texte assez accessible et imparable rythmiquement (pas le temps de lanciner le Murat, ou du moins juste ce qu'il faut... notamment sur les rimes en -our... Murat au top au niveau du chant donc). Muse indiquait quelques réserves sur le texte... mais je ne trouve pas cela sombre... et loin du Murat de "vendre les prés". Y'a même un côté "carpe diem".

Bon, j'en suis à ma quinzaine d'écoute au moins en rédigeant mes impressions... et j'accroche de plus en plus... excepté sur la flute. Au coeur des couplets (à partir de 36', puis à 1'14, puis à 1'58), je trouve ça magnifique par le texte, l'intervention du violoncelle.

.... J'ai dû dépasser les vingts écoutes... et je rate même l'amour est dans le pré.... c'est dire.

Alllez, c'était dans la série "c'est mon avis du 1/09, et je le partage à peu près, et vous avez droit d'en vous en foutre ". I'm back (apparemment, je suis parti pour traiter de ma 4e campagne promo).

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0