Publié le 7 Janvier 2015

Voilà, ça fait un jour que je suis parti de France... et c'est dur de ne pas être avec vous.

J'étais content d'avoir publié une petite interview ce matin, j'étais heureux de la joie de P. Krause...et vlan, une heure après, je tombe sur la nouvelle... Effaré.... Puis choqué en apprenant que CABU comptait parmi les victimes... Je me rappelle très peu de RECRE A2... mais surtout de l'album de LE FORESTIER qu'on avait à la maison dont il avait fait la pochette, et de l'album "Mon beauf"... Quelqu'un de la famille... Je me rappelle surtout de ce dessin qui devait figurer dans un manuel d'économie je pense: Deux images: 1890 Les ouvriers faméliques manifestent devant un beauf patron très gras ... 1980 Des ouvriers bien enrobés manifestent devant un patron en train de faire du jogging... Du dessin qui vaut bien n'importe quel article de fond.

Je suis de tout coeur avec vous, sincères condoléances à vous. Merci de participer pour moi aux rassemblements qui s'organisent un peu partout. J'ai hésité à aller mettre un drapeau français à ma fenêtre...

CABU adorait la musique, le jazz et la chanson (Trenet...). Voici quelques dessins:

... Avec vous...
... Avec vous...
... Avec vous...
... Avec vous...
dessin pour un album de Le Forestier

dessin pour un album de Le Forestier

... Avec vous...
... Avec vous...
... Avec vous...
... Avec vous...
... Avec vous...
... Avec vous...

Je me permets de partager le statut de LAURENT CACHARD:

Laurent Cachard

Je n'ai pas fait cours: j'ai dit à mes étudiants qui étaient Cabu, Charb, Wolinski, j'ai parlé de Reiser, de Rushdie, de Taslima Nasreen, d'autres... J'ai manqué de pleurer à chaque seconde, je leur ai dit qu'un homme de plus de quarante ans comme moi avait vécu trois tournants, celui de 89, celui de 2001, et celui-ci, qui voit des fous illettrés cribler de balles des bouffons de la République. Et putain, ça fait mal. J'aimais tous les autres, mais tuer Cabu, c'est fouler au pied la poésie. Que l'enfer soit inventé pour qu'ils y crèvent, ces fous de Dieu.

A lire aussi http://laurentcachard.hautetfort.com/archive/2015/01/07/non-5528163.html

Je n'ai pas pu moi-même en parler à mes enfants. (j'ai essayé... mais j'ai pas pu...). Bon, j'y suis arrivé ce soir... Mon fils: "et bien, je ne veux pas devenir dessinateur".... "Mais si J., tu ne dois surtout pas dire ça... Regarde.... "

Message de NICOLAS sur mon mur fb dans la même situation que moi:

Profondément choqué d'apprendre cette tragédie en vivant à l'étranger. Ces artistes immenses au talent unique ont été lâchement assassinés par des crétins ignorants, barbares et fous. Leur disparition nous laisse orphelins et le monde semble bien vide ce soir sans ces personnes qui ont marqué nos vies en nous faisant rire ce qui est le propre de l'être humain. J'ai honte de voir que la liberté d'expression est bafouée, la poésie tâche de sang, et la créativité stoppée par un acte monstrueux. Heureusement, ils rejoindront au paradis les regrettés Reiser, Coluche, Desproges et autres humoristes provocateurs géniaux qu'il est bon de voir et relire pour nous rendre la triste réalité plus douce et légère. Sincères condoléances aux familles et proches ! Nous n'oublierons pas le grand Duduche et tous les autres dessins magnifiques de ces grands artistes. A vos stylos citoyens, combattons en féroces dessinateurs cette plaie de notre époque qu'est l'extrémisme sans visage avec un Dieu qui n'est pas celui de l'Islam mais celui de l'apologie de la violence, du crime, de l'ignorance, de la bêtise et de la barbarie... On ne vous oubliera pas tout comme la peine qui nous touche en cette sordide journée ... Il y a eu "putain de camion" ... on peut dire tristement aujourd'hui "putain de canon" ...

Val sur inter bouleversant: https://soundcloud.com/franceinter/jai-perdu-tous-mes-amis

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 7 Janvier 2015

- Dis Pierrot, t'as pas une idée?

- Si... mais pas qu'une...

Voilà comment je me suis retrouvé embarqué dans cette belle aventure de la soirée Murat Livre Unplugged, qui aura lieu le samedi 21 février, à la Bellevilloise à PARIS, et bien que je n'aime pas trop sortir de mon fauteuil, bien calé avec l'ordi sur les genoux (mise à part 2/3 concerts l'an),  j'ai même décidé d'y assister.. même si j'espère qu'on vous permettra de discuter avec d'autres "guests" de l'univers muratien ce soir-là.

Mais à part ça, Pierre Krause, à la question! Dis nous en plus sur les Soirées Livre Unplugged.

 

--------------------------------------------------------

Inter-ViOUS ET MURAT copinage: 

PIERRE KRAUSE, co-fondateur de LIVRE UNPLUGGED

 

 

Interview Pierre Krause, soirée Livre Unplugged Murat

C'est quoi l'histoire de "LIVRE UNPLUGGED"?
Avec la journaliste Lauren Malka, nous avons créé ces soirées il y presque trois ans. Cela doit représenter une vingtaine de dates, toutes consacrées à des grands artistes du rock et du jazz. Nous sommes restés fidèles à notre concept de départ : proposer un portrait musical d'une icône à travers un concert de reprises effectuées par un artiste ou un groupe et un biographe qui vient, entre chaque chanson, partager avec le public quelques anecdotes sur ces chansons et sur la vie de l'artiste.
Depuis que nous organisons ces soirées à la Bellevilloise on peut compter sur un public de 100 à 200 personnes environ. Il y a des habitués, acquis à la cause des soirées Livre Unplugged, des gens qui viennent écouter le concert autour de leur artiste préféré et des curieux qui viennent prendre un verre à la Bellevilloise. L'entrée est toujours libre. Tout le monde est welcome.

 

 

Concrètement, à quoi doit on s'attendre 21 février ?
Bertrand Louis et Olivier Nuc vont interpréter une dizaine de chansons de Jean-Louis Murat qu'Olivier Nuc va commenter en les resituant dans leur contexte d'écriture. Ce sera l'occasion de dresser un portrait musical d'un chanteur dont la vie reste assez méconnue.
Ensuite, Antonin Lasseur et Marjolaine Piémont vont interpréter certaines des chansons les plus connues de Murat pour conclure la soirée.
Derrière la scène nous projeterons de nombreuses photos de Murat dont certaines signées Philippe Gressien qui sera présent.

 

 

Quelles sont tes grands souvenirs ou anecdotes autour de ces soirées ?
Mon meilleur souvenir concerne l'artiste dont j'avais peut-être le moins d'affinités. Je ne suis pas un grand amateur de jazz mais on avait décidé avec Lauren de consacrer une soirée à Django Reinhardt. J'ai profité de la soirée comme d'un curieux qui ne connaissait ni l'oeuvre ni la vie de l'artiste en question. Alexis Salatko lui a dressé un sublime portrait magnifié par les chansons de Django interprétées par le groupe Monsieur Jacquet.

Sinon, on a eu l'immense privilège, lors d'une soirée consacrée à Alain Bashung, de voir débarquer dans la salle Jean Fauque en personne. Il avait déjà participé à une soirée autour de Dessous de Songs un livre qu'il avait cosigné chez Ring mais je ne m'imaginais pas qu'il allait venir à cette soirée consacrée à Bashung. Il est non seulement venu en spectateur mais il a également chanté sur scène avec notre guitariste David Scrima. C'était un très beau moment qui a je pense touché chaque personne qui était dans la salle.

 

 

Est-ce que tu as eu l'occasion de parler de Murat avec certains de tes invités?
En préparant une soirée consacrée à David Bowie avec Olivier Nuc, je ne me suis rendu compte que ce dernier était non seulement un grand fan mais aussi un grand connaisseur de l'oeuvre de Murat. Il m'a raconté qu'il était déjà allé quelques jours chez lui et que Murat lui-même lui avait appris à jouer certaines de ses chansons ! L'idée d'une soirée sur le chanteur auvergnat était alors déjà présente dans mon esprit même si je pensais qu'elle était irréalisable.
Un peu plus tard, Olivier Nuc m'a dit qu'il avait organisé un événément très proche du concept des soirées Livre Unplugged avec Florent Marchet avec un concert commenté autour de JLM justement. Ce que Lauren et moi ignorions. Faire une soirée sur Murat avec

lui est une façon de joliment boucler la boucle. Il n'a pas écrit de livres sur Murat mais je n'ai jamais pensé un seul instant faire appel à quelqu'un d'autre que lui.
Je ne pense pas avoir tant parlé de Murat à mes autres invités. Je parle de lui à longueur de journée mais c'est une névrose dont j'essaie de me soigner, notamment en public !

 

 

Alors, t'es un acharné de Murat, pourquoi seulement maintenant une soirée sur lui?

Murat est probablement l'artiste que je connais le mieux, celui que j'écoute le plus, à égalité, peut-être, avec Bob Dylan ou, dans un tout autre registre, Alice Cooper.

On a fait deux soirées sur Dylan, une sur Bashung, une autre sur Neil Young. Pourquoi ne pas avoir abordé Murat plus tôt ? Cela me travaillait depuis que j'organise ces soirées avec Lauren mais je pense qu'on l'organise au bon moment. Magali Brénon a récemment écrit un très beau livre dont l'action gravite autour des terres muratienne. Le journaliste Sébastien Bataille publie une biographie en février et son dernier album, enregistré avec le Delano Orchestra rencontre un énorme succès critique mais aussi un bon succès public semble-t-il.
Il y a une sorte de momentum Murat que l'on compte bien prolonger en février avec notre soirée.

 

 

Personnellement quelle est la période de Murat que tu préfères ? Est-ce que tu imposes certaines chansons à tes invités ?
On ne leur impose rien mais on leur suggère toujours de ne pas faire l'impasse sur les tubes qui peuvent parler aussi bien aux fans qu'aux néophytes et les réunir pour chanter ensemble pendant le concert !
Sinon, c'est vraiment le biographe et le musicien qui décident de tout. L'idée étant de dresser le portrait musical de l'artiste, il est intéressant qu'ils puissent puiser dans toute la discographie de celui-ci, en ne négligeant ni les tubes donc, ni les perles méconnues, ses chansons qui ne sont peut-être connues que d'une poignée de fans mais qui ont changé leurs vies.

 

En ce qui me concerne et pour revenir à Murat, ce sont véritablement ses derniers albums qui me touchent le plus. J'ai découvert Murat à l'époque de Lilith et je ne suis jamais revenu de Parfum d'Acacia au jardin mais l'album qui me bouleverse à chaque écoute ce n'est ni Dolores (quine m'intéresse pas beaucoup), ni Mustango, ni Lilith, c'est le Cours Ordinaire des choses. Je ne dis pas que c'est son meilleur album, ni le plus riche, c'est simplement celui qui me parle le plus. Mais depuis Taormina, je ne suis pas sûr qu'il y ait un seul album qui ne soit pas proche du chef d'oeuvre.

 

 

A qui s'adresse la soirée ? Uniquement aux fans ?
Nos soirées ne s'adressent jamais uniquement aux fans de l'artiste dont il est question. Dans un lieu ouvert comme la Bellevilloise où l'entrée est gratuite, l'idée est de s'adresser aussi bien aux fans qu'aux curieux. Tout le monde qui aime le rock ou le jazz peut se retrouver autour de nos soirées. Quelqu'un qui connaît toutes les anecdotes autour d'un artiste ou d'une chanson, sera intéressé par les reprises originales et live de notre musicien et aura peut être la surprise de découvrir tout de même certains aspects méconnus de l'artiste qu'il connaît tant. Celui qui n'y connaît découvrira aussi bien les chansons que la vie de l'artiste ou d'anecdotes fascinantes.

En ce qui concerne la soirée Murat, je pense que même les réfractaires à son oeuvre peuvent être intéressés par cette soirée tant le personnage, hors norme, fascine.

Je crois également que ceux qui n'apprécient pas ses chansons et qui pensent qu'elles ne s'adressent qu'aux dépressifs notoires vont peut-être avoir quelques surprises. Il faut reconnaître que l'oeuvre de Murat demande une très grande attention. Vous ne pouvez pas l'aimer instantanément quand vous écoutez une de ses chansons à la radio. Il faut au contraire l'apprivoiser, accepter que ses chansons ne sont pas faites pour que l'on danse dessus. Une soirée de reprises de Murat par Olivier Nuc et Bertrand Louis auquel s'ajoute un mini concert bonus d'Antonin Lasseur et Marjolaine Piémont est une occasion en or pour découvrir autrement son oeuvre.

 

 

La première soirée Livre Unplugged de l'année, le mercredi 21 janvier -soit un mois pile avant le concert consacré à Jean-Louis Murat!- sera consacrée aux  Doors et son emblématique chanteur Jim Morrison !

"Pour nous raconter la vie de Mister Mojo Rising, chanteur- chaman pour les Doors mais aussi poète à Paris où il a fini sa vie à 27 ans dans circonstances encore troubles, nous pourrons compter sur scène sur Harold Cobert, auteur du livre "Jim" aux éditions Plon. Harold sera accompagné par les musiciens du groupe From Island et porté par la voix chaude et écorchée de leur chanteuse.
Rendez-vous le mercredi 21 janvier à 20h à la Halle aux Oliviers pour la rentrée rock des soirées Livre Unplugged !
"

 

Pour la soirée MURAT,  le Rendez-vous est:

le samedi 21 février dès 19h30 à la Bellevilloise à Paris. ENTREE GRATUITE.

 

 

Les soirées LIVRE UNPLUGGED:

https://www.facebook.com/livreunplugged

- On a appris il y a quelques semaines qu'Antonin Lasseur assurera la première partie de Murat le 18/03 à Creil.

 

- Bertrand Louis sera lui le 3 FEVRIER, à la MAISON DE LA POESIE, pour jouer son spectacle "SANS MOI". On en reparle bientôt. Son "intervious et Murat" à lire en suivant le lien hypertexte à la ligne au dessus.  Celle d'Olivier NUC : à lire  ici. En attendant leur mise à jour!

 

Interview Pierre Krause, soirée Livre Unplugged Murat

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #inter-ViOUS et MURAT

Repost0

Publié le 3 Janvier 2015

RADIOVINYLE, France Culture, 3/01

site de l'émission:

http://radiovinyle.radiofrance.fr/

podcast:

http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_11910.xml

ou

https://itunes.apple.com/fr/podcast/radio-vinyle/id523088323?mt=2

Beaucoup de musiques entre des courtes séances de discussion dans les rayons de la discothèque de RADIO FRANCE, et de la sacré bonne musique... Une émission à ranger à côté des nombreuses interviews où Murat parle de ses goûts, notamment BAB...

C'est un peu difficile à suivre car c'est mené sur un rythme d'enfer, ça part dans tous les sens, et ça repasse par des chemins déjà parcourus parfois (Sinatra, "le salon de musique"...).... Bon, c'est peut-être parce que je tape en même temps l'article...

Rapidement, un filage de l'émission (non complet):

- Où Babel va-t-il être rangé dans la discothèque d'inter? D'abord, dans les acquisitions récentes... à côté de Magma... ce qui n'enchante pas Murat...

- Murat collectionneur... mais pour avoir la discographie complète des artistes, pas pour avoir une édition japonaise... et indique qu'il arrête d'acheter à la mort de l'artiste.

- A la question de savoir s'il a des disques en réserve, Murat indique sérieusement que son disque égyptien chanté en Arabe serait fait? écrit? Il parle également d'un hymne kurde chanté avec une classe... A bon rien d'autres?

- Murat raconte qu'il a rencontré plusieurs fois Steve Cropper, le guitariste d'Otis Redding (et Blues Brother band)...

- Petite séquence sur Dean Martin... "un fou"... "quand j'étais petit, j'aurais bien aimé chanter comme ça". .... Il a chanté comme Jean Sablon dirait Dominique A, ce qui n'est pas mal non plus... Puis sur Frank Sinatra "indispensable" ("y'a tout... de Verdi à Caruso à Ray Charles").

- On passe à JJ CALE, AL GREEN (c'est ce qu'il écoute en ce moment)... "supérieur à Otis".

- Un bout de discussion... ou de monologue de l'intervieweur à propos de BABEL... qui débute avec une écoute accélérée du Blues du cygne... qui aurait été le premier titre enregistré... Ca passe vite à autre chose: Dézingage de Johnny Cash.... qu'il compare au Pasteur de la nuit du chasseur...

- Passage par Tony Joe White... et Bob (Wyatt)... avec lequel il aurait toujours des contacts....

- Et grand écart: on passe par les disques auvergnats...

Et on repart sur les anecdotes sur John Lee Hooker, le Crazy Horse... connues... mais son propos ensuite sur "le Salon de musique" est plus rare, le film qu'il aurait le plus vu et dont il place au sommet la B.O.... ce qui expliquerait ses envies d'enregistrement en INDE... mais on repart au blues, à la soul : Sam Cooke, Pickett... Marvin.. et la masturbation... et on repart ensuite sur Tony Joe White encore... et Dusty Springfield

- Passage par la pop: Prefab Sprout et ses "mélodies hors pairs"... et évocation de l'ami Alain.. Va-t-on arriver aux PALE FOUNTAINS?... Y'a beaucoup de gens "au sommet" pour Jean-Louis Murat...

- Petite question sur Christophe PIE... qualifié d'arrangeur, producteur... Murat l'apprécie pour son côté punk et brut, et multi-instrumentiste...

- Et on termine par les choses les plus anciennes présentes dans les rayons... mais Murat n'apprécie pas le choix du présentateur de lui faire écouter du Cocteau... Pas grand intérêt...

- Puis retour en arrière avec encore Sinatra... dont Murat raconte un des secrets (travailler son souffle en piscine)... et "le Salon de musique"...

Vidéo de 16 minutes ci-dessus:

RADIOVINYLE, France Culture, 3/01
RADIOVINYLE, France Culture, 3/01

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Repost0

Publié le 2 Janvier 2015

Bon, j'étais parti pour vous souhaiter sans y penser une bonne année parce que je me suis dis que j'avais deux ou trois photos à fourguer... Et en tapant le titre, en pensant à ce qui était important dans la vie, j'ai poursuivi et écrit "à moi"... Je n'ai pas encore pensé aux résolutions à vrai dire, et donc, je peux encore resté "égoïste" un petit moment! Surtout que l'année 2015 sera un peu spécial pour moi: je pars 6 mois en Allemagne. Je reste néanmoins sur le coup pour le blog, notamment pour un reportage de deux jours sur les concerts en Belgique (31/01 et 01/02), même si, pour suivre la presse et la télévision, ça s'annonce un peu compliqué.. mais je sais que je peux compter sur vous pour m'aider.... Ah, oui, je compte sur vous... Vous êtes quand même importants pour moi... A tord ou à raison? soit... mais voilà, je me résous donc de bon cœur à vous faire part de mes meilleurs voeux pour l'année 2015. ;.)

Allez, fini le chocolat de NOEL, passons au toblerone!

Renaud Monfourny (Inrocks 95) (meilleurs voeux à vous les filles!)

Renaud Monfourny (Inrocks 95) (meilleurs voeux à vous les filles!)

Et pour poursuivre quelques clichés : le Bugey... et la Chartreuse ces deux derniers jours.... J'ai dis "au revoir à ma montagne"...

BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!

Allez, marchons ensemble, dépouillés des soucis et des tracas, vers une douce et heureuse année... et célébrons chaque journée nouvelle.. en ouvrant nos grandes oreilles.

BONNE ANNEE 2015 à moi!
BONNE ANNEE 2015 à moi!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #montagne - rando et photos

Repost0