Publié le 29 Août 2016

Bientôt le Festival LES BELLES JOURNEES

Toujours pas d'actu muratienne... alors un peu de pub pour le festival LES BELLES JOURNEES de la semaine prochaine, 2e édition, où je me rendrai comme l'an dernier. La programmation m'interpelle un peu moins que la précédente édition (avec pleins d'artistes appréciant Murat) mais on ne devrait pas pour autant s'ennuyer. Alors, venez prolonger l'été pour ce dernier grand festival en extérieur, dans ce joli environnement.

Comme l'an dernier (on avait parlé de JLM), j'ai posé quelques questions à Laurent TOQUET, le programmateur.

1) Orientations pour 2016?

Pas de grand changement en ce qui concerne la ligne artistique de cette deuxième édition, la couleur majoritaire demeure toujours le "poprock indé français" au sens large du terme avec une ouverture vers la chanson française de qualité, c'est à dire celle pour qui la qualité des textes est primordiale et celle qui ne fait guère de concession pour devenir "bankable" à n'importe quel prix.

2) Les nouveautés sur le festival?

Pas de nouveautés en ce qui concerne l'organisation qui a été une vraie réussite l'année dernière (louée par tous les artistes). Par contre nous avons revu nos tarifs à la baisse, bien qu'ils étaient déjà très bas l'année dernière. Nous sommes donc à 15€ pour une journée (5 groupes), et 25€ le pass pour les deux journées (10 groupes), ce qui fait un festival complet pour le prix d'un concert, on ne peut pas être moins cher. Nous aurons également sur le site de l'événement au Parc des Lilattes plus d'animations, de Foodtrucks, plus de place pour le merchandising des artistes et plus de bénévoles au service du public.

3) Les grands moments du festival cette année?

A mon avis cela sera le final avec Broken Back, beaucoup de gens vont découvrir cet artiste, dont la musique abordable dans le bon sens du terme, c'est à dire populaire et dansante, va ravir un public large, multi-générations. C'est pop et électro à la fois, léger et parfaitement calibré pour terminer de façon optimale, sur une note très optimiste un événement comme Les Belles Journées. En ce qui me concerne personnellement je suis très impatient de découvrir la jeune Pauline Drand sur scène, qui à mon avis est la future grande chanteuse folk française, entre Nick Drake et Karen Dalton, son univers très poétique et assez exigeant, fera bien des accrocs au fil du temps. Sinon je suis ravi de revoir Dominic Sonic, qui après un passage à vide assez long, nous revient avec un album de grande qualité et qui va mettre tout le monde à genoux avec son show très rock n'roll circus.

Et puis ne pas oublier: Arman Méliès, qui est pour moi le seul digne héritier de Bashung, dont le dernier disque "Vertigone" est un chef-d'oeuvre; aussi Harold Martinez qui à lui tout seul fait revivre le fantôme du Gun Club avec une générosité et une sincérité sans égal et les autres: Ubikar, Mensch, Grand Blanc, La Grande Sophie et Rover qui est sans aucun doute la Star de la programmation.

Franchement, j'aime tous les artistes que j'ai programmé (je n'ai pas cédé aux sirènes de la facilité et du "vu à la télé), je ressens pour tous de l'affection voire de la passion, et je sais qu'ils sont des "gens biens" ce qui pour moi est le plus important, l'intégrité est un facteur incontournable pour jouer aux Belles Journées.

4)L'artiste que tu aurais voulu avoir?

Christophe sans hésiter et si je pouvais faire reformer un groupe mythique pour jouer aux Belles Journées: Marquis de Sade, le plus grand groupe de rock français de tous les temps, pour moi y'a pas photo. Cela serait un rêve de les programmer et de les revoir jouer ensemble sur scène à nouveau.

http://www.bellesjournees.fr/ 9 et 10 Septembre, Parc des Lilattes, Bourgoin-Jallieu, Isère.

Billetterie 25 euros les deux jours en prévente.

On ne présente plus Rover, ni La Grande Sophie, alors écoutons:

Broken Back:

Pauline Drand, puis Grand Blanc:

Cette année, il fera beau les deux soirs.

Cette année, il fera beau les deux soirs.

ROBI en 2015

ROBI en 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Publié le 14 Août 2016

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

Après une pause sans wifi, je reviens vers vous... pour partager quelques photos de vacances... datées du 14/8. Pas d'imagination pour ce premier jour... alors, direction le col de la croix morand, les roches... et lac de Servières.

Du col, la banne d'ordanche et ses fondus d'aéromodélisme.

Du col, la banne d'ordanche et ses fondus d'aéromodélisme.

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

... Et bizarrement, il y avait beaucoup plus de monde là-haut que le lendemain du dernier koloko... où on s'est gelé. Sans doute pas loin d'être la plus grosse journée d'affluence de l'année... Le parking des Roches déborde... et que dire du Servières... Voici quelques clichés qui permettront de comprendre en partie les citations suivantes de M. Murat:

Je ne supporte pas le fait touristique, qui, pour moi, est la fin du monde

Je suis originaire d'une région touristique, j'éprouve toujours une certaine honte à faire le touriste. Je connais quand même assez bien le monde.

Moi, de toute façon, je déteste le tourisme et les touristes, et depuis que je suis tout petit. Enfant, j’ai été élevé à la ferme, et chaque fois que mon grand-père voyait un touriste, il sortait son fusil chargé de cartouches de gros sel.

(bon, la majorité des voitures sont du 63 sur le parking...)

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

Il y a deux ans je vous proposais une série d'été à partir de cartes postales anciennes sur le pays de Murat dont un article sur le Servière. Je me suis rappelé de celle-ci.

La rive côté Puy de Dôme est bondée... Parasols, dragueurs, jeu de raquettes, et maillot brésilien, il ne manque que les marchands de chouchou. Certains s'installent même dans le pré au fond sur les hauteurs, ce qui donne un petit côté surréaliste.

(Pour rappel, la baignade dans le lac est interdite...).

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

Pour mémoire un article de M. qui évoquait également le lac... et son plus fidèle admirateur.

Malgré tout, en faisant le tour du lac... la magie opère toujours.

Cette ligne d'horizon est vraiment unique.
Cette ligne d'horizon est vraiment unique.

Cette ligne d'horizon est vraiment unique.

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

Et... pour finir la journée rituelle: Passage au camping à la ferme à Orcival pour s'acheter un St-Nectaire de 5 mois... et présenter ses hommages à la Lady...

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

Et je finis la journée enfin avec des découvertes : les gorges d'Avèze pour voir la Dordogne, et à la limite du pays (passage rapide par le Parc du plateau de millevaches dans le Limousin, à peine passé Bourg-Lastic)... une petite visite au Chavanon (Mujabe ribe)... où il parait que l'orage gronde parfois. C'est une belle petite rivière à truite... (et à loutres!) ... pas évidente à trouver. Par endroits, sur les hauteurs, la vue se prolonge du Sancy jusqu'au Cantal.

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Sur le bord du Chavanon

Sur le bord du Chavanon

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières
Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

La communauté de communes du secteur s'appelle "Sioulet-Chavanon" (le Sioulet coule à partir d'Orcival mais le Chavanon lui vient de la Creuse... où il s'appelle RAMADE).

Clichés n°30: Saint- Tropez sur  Servières

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #montagne - rando et photos