2 petites chroniques du matin...

Publié le 5 Octobre 2011

 

 

J'ai l'impression d'être tombé dans une machine chinoise à remonter le temps... J'aurais voulu aller voir le Général Murat, mais la machine s'est cassée en 2009...  et je retombe là pour revivre la promo du Cours Ordinaire des choses... Mêmes journaux, mêmes avis, même Murat hors-bergheaud, même train-train bleu....  et je retombe sur les mêmes blogs qui chroniquent... et toujours aucune couv... 

 

 

par exemple, celui-ci: phil's corner

http://fun1959.canalblog.com/archives/2011/10/04/22221142.html

D'habitude, je suis toujours avide de découvrir ses nouveautés, cette fois, sans plus. Je me l'écoute et là, je tombe sous le charme, comme le chantait Murat en 90 sur l'album Diversion et qui était une reprise de Louise Feron.
Dix morceaux qui ne semblent en faire qu'un. Le disque s'ouvre avec le sublîme Qu'est-ce que ca veut dire, morceau de près de 7 minutes, Murat y chante comme jamais. Murat a des textes pas évident à comprendre mais on sent la violence sociale et même guerrière.Au coeur de l'album, il se raconte comme jamais avec Je voudrais me perdre de vue.
 
 
 et puis:
Son 19ème album est sorti le 26 septembre dernier. Un album qui nous a emballés dès la première écoute, contrairement à d'autres. A la première écoute, nous avons été emballés. Il y a des sonorités à la "Dolorès" (1996) à la Mustango (1999). Les choeurs sur de nombreux morceaux donnent un ton orignal à ce nouvel opus. Un album qui s'écoutera en suivant les paroles ou en se laissant bercer tranquillement...Il faudra patienter novembre pour que nous puissions le voir en concert.
 
 
Après avoir bu mon café, je me dois quand même de constater qu'il y a moins d'avis négatif sur "grand lièvre" que sur le Cours ordinaire... même si à la fois, personne ne le classe d'office, comme le précédent, dans les meilleurs albums de l'année... un peu curieux...Ce grand lièvre est moins "clivant" (absence de titres rédhibitoires pour certains, comme le cow boy ou 16 heures, absence de guitare slide que certains vomissent...).
 
 
 
LE LIEN EN PLUS :
 
Même chez les indépendants, on adopte les techniques des plus grands; on nous annonce il me semble une 3e réédition de COURCHEVEL du côté de Florent Marchet (il y avait eu une édition avec des hauts et des bas il me semble).   Là, il s'agit d'un coffret avec Courchevel, avec plusieurs titres en sus + un CD "NOEL SONGS". FLorent MARCHET avait sorti 5 ou 6 titres l'an dernier... Il fait donc paraitre cette année le reste, comme prévu. Je vous avais dévoilé tout ça en exclusivité mondiale!   
Il faudra suivre cela de près puisque je le rappelle, il pourrait y figurer une cover de Murat "NOEL à la MAISON".  Pour l'instant, conditionnel!
Le CD "noel songs" pourra être acheter seul via le FB.
 
 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Commenter cet article

lew 05/10/2011 14:54



Pierrot, cela n'arrête plus pour Michel Neyret, il aurait été vu, deux jours avant sa garde à vue, en train de donner du foin et de la luzerne à un Grand Lièvre lyonnais, car celui-ci (a-t-il
révélé à ses confrères boeufs-carottes) lui servait d'indicateur et de fournisseur de bonne musique.


tu vois Pierrot plus besoin de couv' ou d'articles, faut juste connaître les bonnes personnes dans le milieu de la musique.


une bise à tous mes amis lyonnais qui sont gens honnêtes.



Ton Pire Ennemi 05/10/2011 09:41



Non, pas la même chose : j’avais fait un bel article sur Froggy’s Delight pour le CODC. Là, le remplaçant ne s’est pas foulé : sa chronique est inepte. Une
copine m’a dit qu’il avait fait aussi une interview (à paraître dimanche soir, je crois) dans la chambre de MuMu. J’espère que ce sera plus inspiré…



Pierrot 05/10/2011 12:02



ah, oui, c'est vrai, ou ai-je la tête!  En plus de la chronique, tu agitais à cette époque sérieusement le bocal... et ça a fini par entrainer ce blog!