A boire et à manger! (carburants terrestres et célestes)

Publié le 6 Février 2010

A ton goulot d’amphore

 

Dans la chambre obscure

Où tu mallaites

La chair s’ouvre avale l’air

Plus de lait

16h00 c’est la tétée

 

Donne-nous le lait

 

Dieu m’a prié de boire

D’avaler le joyau

Au bénitier de miel

Tout sépare le bon grain

le serpolet

Tout me mène à son gré

De lait et de vin

Est-ce boire la mort

Boire cette eau limpide

 

Au dedans de moi Ta liqueur

Quel est cet œuf

Citron volage

Le pissenlit coquelicot

Nous allons manquer de pain

 

L'irrésistible moisson

 

Je t'aurais mangée sais-tu
Si grande fille !!

 

Gruau de sarrasin

Si le ciel vient à gronder
Récoltes en quantité

Peu de fruits on mangera

Qui fait abondance de grains

 

Mais jolies framboises

Timides myrtillers

 

Au cabaret, le vin de table
Sous la tonnelle des regrets
Nous rappelle à grandes rasades

La perspective de bonbons

 

Tout me transperce le lard

 

De la même stricte peine qu'on attendrit dans les boucheries

A grands coups de serpillière, à coup de torchon

La méthode charcutière a du bon

Allez, allez, envoie la chanson

 

C'est l'amour qui passe
qui vient nous désaltérer

c'est l'amour qui passe
qui vient nous dévorer

 

Ma première framboise
j'allais savourer

Toujours une fiole

Tu croques un peu de neige

 

Dans ma tisane

 

Aspergé de citron

Aspic des neiges

Du jus de pêche sur les jambes

Voudriez-vous me jeter
Le fructose le glucose

 

J'asperge au Tabasco
Ma platée d'aligot


Belgrade et deux kirs

Allez patron et deux demis

-         D'eau tout étourdis –

 

Mieux que le fruit mieux que son zeste

Mieux que le goût de la noisette

si les frimas épargnent les blés

Notre troupeau devait donner du lait au goût
De réglisse et d'airelles

Des noms d'arbres fruitiers

Limonade ou thé glacé

De l'eau des vitamines

 

 

On crache le champagne

 

Je jette une orange

Mon âme a soupé de ces peines

J'ai dans mon sang
le vin de messe
J'ignorais rien

jus de pomme
grappe jaune

 

Viande rouge

 

laisse-moi manger des yeux

un goût de miel

dans ton bol j'ai mis du miel

 


Cassis






(merci au site Murattextes)

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Commenter cet article

Muse 11/02/2010 11:38


Avec tout ça on pourrait concocter un menu pantagruélique muratien...

Kir royal (champagne et cassis) et sa farandole de tartines au serpolet et pétales de coquelicot
Oeuf meurette et ses mouillettes au sarrasin
Aligot et charcuteries du pays
Salade fraîche aux agrumes et fruits jaunes
Plateau de fromages au lait cru
Tiramisu aux fruits des bois et sa liqueur de réglisse, de miel et d'airelles.

Le tout arrosé de bons vins...
Et à déguster un beau jour d'été en bordure du lac Servières... sur un immense plaid de pique-nique...et tout le matos pour pouvoir servir le repas bien chaud...

Après ça plus personne repart...camping sauvage autour du lac et obligation d'exercices (amoureux et sportifs) pour pouvoir digérer et écluser tout ça...
 ;-)

N'empêche ce serait rigolo à tenter...un défi amusant. Autant culinaire qu'au plan de l'expédition et de l'organisation.


Pierrot 11/02/2010 13:44


Ah, chapeau pour avoir déniché de quoi préparer un bon repas dans cette déclinaison si frugale d'aliments pour le corps, qui démontre qu'avec l'amour et l'eau fresh, on a quand même besoin, au
moins, d'un peu de céréales et de produits laitiers, "qui sont nos amis pour la vie".... En me rappelant ce slogan, je me dis que les producteurs de lait auraient mieux fait de demander à Murat une
chanson....


Muse 11/02/2010 11:37


Avec tout ça on pourrait concocter un menu pantagruélique muratien...

Kir royal (champagne et cassis) et sa farandole de tartines au serpolet et pétales de coquelicot
Oeuf meurette et ses mouillettes au sarrasin
Aligot et charcuteries du pays
Salade fraîche aux agrumes et fruits jaunes
Plateau de fromages au lait cru
Tiramisu aux fruits des bois et sa liqueur de réglisse, de miel et d'airelles.

Le tout arrosé de bons vins...
Et à déguster un beau jour d'été en bordure du lac Servières... sur un immense plaid de pique-nique...et tout le matos pour pouvoir servir le repas bien chaud...

Après ça plus personne repart...camping sauvage autour du lac et obligation d'exercices (amoureux et sportifs) pour pouvoir digérer et écluser tout ça...
 ;-)

N'empêche ce serait rigolo à tenter...un défi amusant. Autant culinaire qu'au plan de l'expédition et de l'organisation.