article belge+ académie Charles CROS

Publié le 8 Janvier 2010


Des jeunes producteurs de concert belges font confiance à Murat et le font venir à NAMUR:
http://www.actu24.be/article/namur_5000_%C2%AB_night__day_%C2%BB_desormais_organisateur_de_concerts/394717.aspx

NAMUR

« Night & Day » désormais organisateur de concerts

L'équipe des « Night & Day » se lance dans l'organisation de concerts. Après Coeur de Pirate en novembre, Jean-Louis Murat s'annonce en avril.

Alexandre DEBATTY
Vers l'Avenir Namur

Depuis une quinzaine d'années, les enseignes « Night & Day Presse » font partie du paysage namurois. Derrière cette success story se trouve la société JVP, baptisée selon les initiales des prénoms de ses trois fondateurs : Jérôme, Vincent et Philippe.

JVP diversifie maintenant ses activités en se lançant dans l'organisation de concerts. Une nouveauté ? Pas vraiment : au début de leur aventure commune, les trois Namurois ont monté pas mal de spectacles sur Namur. « C'était même notre activité principale à l'époque, explique Philippe Clinet. Puis les magasins prenant rapidement de l'ampleur, on a mis cette activité de côté, faute de temps. »

JVP a ainsi fait venir à Namur Patricia Kaas (au Théâtre de Verdure), Priba 2000 (au Bunker), BJ Scott (à l'Arsenal) ou encore Such A Noise. « On s'occupait aussi un peu du Verdur'Rock, rappelle Philippe Clinet. Et le problème de manque de salles adaptées sur Namur existait déjà à l'époque... »

Une première au Caméo

L'envie de programmer à nouveau des concerts de façon récurrente titillait l'équipe de JVP depuis quelques années. Une première tentative a eu lieu en novembre dernier. « On cherchait des artistes, on a appris que "Coeur de Pirate " était sold out à Bruxelles et qu'il y avait des dates libres dans sa tournée, explique Philippe Clinet. Le Théâtre royal de Namur étant indisponible, on s'est rabattus sur le Caméo et ça a été une bonne surprise : l'artiste et le public ont été enchantés par le lieu et l'ambiance. » Cette réussite encourageante a débouché sur un nouveau projet : Jean-Louis Murat, le 3 avril prochain au Théâtre de Namur. « Une salle qui convient bien au caractère intimiste du chanteur », note Philippe Clinet. Murat présentera en formule band son dernier album, Le cours ordinaire des choses, enregistré à Nashville, Tenessee, et teinté de sonorités country.

À la citadelle l'été ? Philippe Clinet est convaincu du potentiel de la nouvelle branche d'activité de JVP. « Le concert de Coeur de Pirate a été complet en quinze jours et à l'analyse des ventes on a remarqué que 70 % des tickets avaient été achetés à Namur, indique-t-il. Je crois que les Namurois sont prêts à aller au concert, mais pas forcément à se déplacer à Bruxelles ou Liège pour ça. Il faut faire venir les concerts à eux. » Quels genres de concerts, quel type d'artistes ? JVP ne se donne pas de ligne de conduite musicale particulière. « On ne ferme aucune porte, on saisira les opportunités, dit Philippe Clinet. On ne se fixe pas de limite, on sait juste qu'on aimerait organiser plusieurs concerts par an.On a aussi l'envie d'un concert important à la citadelle de Namur. On y réfléchit sérieusement. Ce sera peut-être déjà pour cet été. » Jean-Louis Murat, le 3 avril à 20h30 au Théâtre de Namur. Infos : 081/23 00 44 et www.librairie.be/jlm




2)   Prix de l'académie Charles Cros : Cette année, c'est Biolay et la Grande Sophie! et Aufray (pour sa carrière,  - et en plus, son album se vend bien ...)

http://www.telerama.fr/musique/grands-prix-de-l-academie-charles-cros,51326.php

le site de l'académie:
http://www.charlescros.org/main.php  (on y trouve un forum)

Tout ça pour dire:  Jean-Louis Murat, une des plus belles plumes de la chanson française ne l'a jamais emporté!!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Acad%C3%A9mie_Charles-Cros

Charles Cros était inventeur et poète... et cette académie, très branchée "chanson française" quand même, est quand même une institution reconnue et qui promeut bien un artiste....

Je sais faire des vers perpétuels. Les hommes
Sont ravis à ma voix qui dit la vérité.

La suprême raison dont j’ai fier, hérité
Ne se payerait pas avec toutes les sommes.
 
J’ai tout touché : le feu, les femmes et les pommes ;
J’ai tout senti : l’hiver, le printemps et l’été ;
J’ai tout trouvé, nul mur ne m’ayant arrêté.
Mais Chance, dis-moi donc de quel nom tu te nommes ?
 
Je me distrais à voir à travers les carreaux
Des boutiques, les gants, les truffes et les chèques
Où le bonheur est un suivi de six zéros.
 
Je m’étonne, valant bien les rois, les évêques,
Les colonels et les receveurs généraux
De n’avoir pas de l’eau, du soleil, des pastèques

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Cros

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Muse 10/01/2010 02:09


Il est difficile d'être prophète en son pays, dit-on.
Cela pourrait expliquer pourquoi il n'a jamais remporté ce prix.
Et puis aussi, je me demande une chose...dans quelle mesure il n'a pas finalement, repoussé toujours l'idée même d'être avant-tout poète tout en l'étant malgré lui et en étant touché avant toute
chose par la poésie...Peut-être que le jour où il acceptera l'idée, il pourra alors recevoir un prix qui prendra alors tout son sens.
Et peut-être déjà pour lui-même et pour une espèce d'auto-reconnaissance identitaire? Au-delà d'un prix artistique, c'est surtout savoir qui l'on est qui est vraiment important. Et j'ai
l'impression, peut-être fausse, que l'on a jamais fini jusqu'à notre dernier souffle de découvrir qui l'on est...

Alors je souhaite que JLM puisse découvrir un peu plus cette année qui il est vraiment. Et qu'il puisse se vivre dans cette découverte aussi joyeusement et paisiblement que possible.


Pierrot 10/01/2010 10:13


Pour l'aspect musicien/poète, je pense qu'il s'agissait un peu d'une posture pour cette album-çi (très musicale si on peut dire), pour ne pas effrayer le chaland et parce que c'était avant tout un
rêve musical (amérique...).  Mais Quoi qu'il en soit, il avance toujours avec l'idée de faire des chansons, associer sons de textes et de notes.
Moi, mon impression (réellement qu'une impression) est qu'il doit ressentir une grande frustration par rapport à cet album, et qu'il doit se poser beaucoup de questions... car il pensait bien
savoir ce qu'il avait à donner et qui il était...  Vivement la tournée je pense, qu'il aille défendre le "cours ordinaire"... et vivre ses rêves d'enfants (cf paul amar).