Article dans L'UNION

Publié le 19 Juillet 2010

http://www.lunion.presse.fr/article/culture-et-loisirs/festival-%C2%AB-festimeuse-%C2%BB-jean-louis-murat-comme%E2%80%A6-attendu

... la photo n'est sans doute pas celle du concert (enfin, j'espère : car c'est clairsemé), car il devait faire nuit quand  Jean-Louis est rentré en scène...

Festival « FestiMeuse » / Jean-Louis Murat : comme… attendu

Par Pascal REMYPublié le lundi 19 juillet 2010 à 11H00

1 2 3
…devant un public visiblement conquis.

…devant un public visiblement conquis.

 

 

L'édition 2010  du FestiMeuse  est mise   sur orbite.  Après  les « Animals » et Jean-Louis Murat,  Murray Head est attendu, samedi,  à Vireux-Wallerand.

IL a fallu être patient, samedi soir, pour assister au concert du dandy de la chanson française, Jean-Louis Murat, dont l'arrivée sur la scène installée, place de la République, était prévue à… 21 h 45.
En prologue à cette (trop) longue attente, les premiers spectateurs présents ont d'abord vu les facéties de l'immonde Freddy Coudboul.
Aidé de son coach, ce Tourangeau qui a la sale manie de cracher à tout instant comme un lama et d'être un brin obsédé, a tour à tour fait participer le public à ses tentatives de record en tout genre.
Comme le lancer de mules, le plus grand nombre de bisous, l'enfilage de slips (après avoir choisi méticuleusement huit « slipers » dans la foule), le gobage de « Flamby » sur trottoir et le saut en l'air avec atterrissage sur des cartons
Ensuite, c'est Delbi qui a investi la scène en assurant la première partie musicale de la soirée. Et, enfin, « JLM » s'est présenté avec sa guitare pour un tour de chant sans surprise et… attendu.

Murray Head en conclusion
Celui qui fut repéré par William Sheller avant de devenir le leader du groupe « Clara » et de démarrer à partir de 1981 un parcours solo a su séduire le public grâce à de jolies mélodies tendres et mélancoliques.
Celui dont on dit qu'il a parfois un contact difficile avec le public a su séduire celui de la Pointe. Dorothée fait partie des groupies de ce troubadour des temps modernes. Elle a donc adhéré. « J'aime sa créativité, son travail musical minutieux et ses textes poétiques ».
Pierre est lui aussi addict et n'a pas été déçu de réentendre, in live, les titres dont certains médias - « Libération », « Les Inrockuptibles » ou Bernard Lenoir de France Inter - prétendent qu'ils tirent leurs auditeurs vers le haut. « Il a une voix suave mais des paroles parfois acides. Et puis, il chante le temps qui passe. C'est un personnage romanesque un peu à part dans la chanson française. Il est fidèle à sa façon d'être. Trop isolé peut-être à cause de son côté intello-bobo ».
En tout cas, l'auteur de « Suicidez-vous, le peuple est mort » semble mieux dans sa peau au point de prendre « Le cours ordinaire des choses ».
Après « The Animals » et Jean-Louis Murat, la communauté de communes Ardennes-Rives de Meuse proposera la semaine prochaine du théâtre de rue et un grand feu d'artifice à Haybes, vendredi soir, et un concert du chanteur pop rock, Murray Head, samedi soir, dans le parc du château de Vireux-Wallerand. Pour la fin d'une belle quinzaine de festivités…

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Commenter cet article