Billet contre billet... et aucune tête sur le billot

Publié le 20 Mars 2012

 

 

Alors que la dernière polémique en date a été relancée par les Inrocks cette semaine, par un billet dur de C. Conte, Baptiste Vignol, a tenu à lui répondre :

http://delafenetredenhaut.blogspot.fr/2012/03/du-in-du-off.html

 

 

 

BV

                                                          Baptiste Vignol, éditeur, auteur et en inter-ViOUS ET MURAT : http://www.surjeanlouismurat.com/article-inter-vious-et-murat-numero-2-baptiste-vignol-43908114.html

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Commenter cet article

JLL 23/03/2012 19:27


et "toc" voilà ce qui arrive à un lecteur non assidu... comme moi.


serais-je le seul ? 


JLL


 


 

Pierrot 23/03/2012 22:38



oui, y'a vraiment du laissez-aller, et c'est un peu le cas pour l'ensemble de la classe, il va falloir que je prenne des mesures...  DS sur table dès lundi. Je vous laisse le week end pour
réviser!


 



JLL 23/03/2012 18:50


Bonsoir,


Je sais je suis hors sujet et c'est volontaire...


sur france 24, le journal de la culture du 01/03/2012 un petit entretien avec JEAN LOUIS MURAT à voir quand même jusqu'au bout...


JLL


 

Pierrot 23/03/2012 19:06



oui! et en plus.... il en a déjà été question


http://www.surjeanlouismurat.com/article-interview-tv-sur-france-24-100451420.html


merci quand même JLL



Muse 22/03/2012 21:07


Moi je suis contente que les Inrocks aient écrit un peu durement à JLM.


Une façon de lui montrer qu'il a dépassé les bornes et que du coup, il déçoit grandement beaucoup de celles et ceux qui l'apprécient et défendent habituellement son travail voire même ses propos
provocs.


Christophe Conte a juste montré à JLM que comme dirait le sapeur Camembert, quand les limites sont franchies, y a plus de limites, donc gros dérapage et inexcusable.


Et je pourrais dire à Baptiste Vignol (avec une phrase de Michel Berger) quand il tente de prendre la défense de JLM alors que sur ce coup il est indéfendable: "si on veut t'amener à renier tes
erreurs, c'est pas pour ça qu'on t'aime, non!".


 


 

lew 22/03/2012 18:35


tout cela ne doit rien enlever au talent de bretteuse de Valérie Lehoux (s'il s'agit d'elle), elle défend avec panache la chanson et la musique françaises, sans
chauvinisme ni nationalisme, sans paternalisme ni maternalisme non plus.


on fait tous ce que l'on peut dans ce monde.


(qu'est-ce que j'y peux si j'aime vraiment beaucoup Lana Del Rey, rien, absolument rien).

Pierrot 22/03/2012 18:43



ah, mais le Lew!! je veux pas crier au Le loup mais A la suite de l'article de Baptiste, j'ai retiré ce nom de mon premier article, afin d'éviter le l'outing sauvage!  Et toi, Le Lew, tu le
remets!  Rhhooo!


Pour lana, je suis vraiment navré pour toi... y'a peut-être moyen de s'en sortir! COurage! 



Didier Le Bras 20/03/2012 18:36


Voilà de bons commentaires Lew et Acacia. Personnellement j'ai répondu au torche-cul des "Inrocks" ... voila quelqu'un (CONTE) qui est payé pour écrire des méchancetés ... Concernant MURAT je
rejoins complètement l'avis de Lew.  Relier le papier de Vignol à celui de Conte est donner bien du crédit à cette "petite plume" ...

Armelle R.G. 20/03/2012 18:27


excellent billet! quelle jolie répartie M. VIGNOL!


tu as raison Lew, le propos que tu cites de la Duflot est bien plus vulgaire, directement jeté vers sa proie (celle-ci ne m'est pourtant pas sympathique) mais ça, on en entendra certainement
jamais parler et ça ne fera pas les choux gras des magazines de rock et autres... 


ce qui m'insupporte, ce sont les commentaires de ceux qui réagissent en insultant JLM sans le connaître et par là même, se rendent coupables de propos salaces bien plus injurieux que les quelques
mots imagés de notre artiste.

lew 20/03/2012 17:43


franchement, le gars Baptiste dit tout, avec une certaine retenue et une élégance certaine.


le sujet de cet article des Inrocks est vraiment hypra giga important, merci au journaliste de savoir soulever des questions aussi essentielles à la compréhension du
monde, du monde artistique, et de ce qui fait le monde d'un chanteur...


même si la distinction entre les conditions du "off" et du "on" ne sont plus choses tangibles depuis belle lurette (on doit cet état de fait aux relations hommes
politiques /vs/ journalistes qui, en toute connaissance de cause, en brouillèrent, de concert et les premiers, les repères), il serait heureux que les gens qui recueillent une parole sachent
faire la part du "à brûle pourpoint", et des confidences qu'on lâche sur le ton de la plaisanterie de bistro (qui d'ailleurs peuvent s'avérer riches dans leur contexte)...


cela dit, rien de méchant et de vil dans les propos de Murat, c'est, venant de sa part, de la pure fausse méchanceté, une petite pique amicale (en plus il adore
bousculer le poltiquement correct des bavadarges habituels, tout le mond le sait).


en plus, c'est un conteur à nul autre pareil du fameux "continent noir" féminin.


en revanche, en ce qui me concerne, un autre "off" m'a personnellement bien plus choqué ; celui d'une certaine Cécile Duflot, la leader des Verts, apparatchik en
chef des écologistes français, lorsqu'elle a dit, de sang froid, alors qu'il s'agissait d'apprendre le Ch'ti à Eva Joly : __on prononce le "in" de Boutin, comme 'putain'...(rires
gras).


cela vient pourtant d'une prétendue féministe.


Boutin représente tout ce dont je suis éloigné politiquement, mais la voir ainsi roulée dans la fange de l'insulte la plus vulgaire m'a profondément outré.