Brigitte Fontaine (Lecture et récital), Bourgoin 29 janvier

Publié le 29 Janvier 2012

Brigitte Fontaine (Lecture et récital), Bourgoin 29 janvier

 

            Je surfais à la recherche d'infos sur le spectacle de Vincent DELERME qui devait être joué vendredi 3 pas loin de chez moi... et j'ai vu que le soir même, le Théâtre Jean Vilar de Bourgoin-Jallieu accueillait Brigitte Fontaine...  Ah, bein, tiens!  En voilà une idée qui est bonne... Hélas, pas un concert, mais une lecture agrémentée de quelques chansons... mouais... sauf que le guitariste qui l'accompagne, c'est Yan Péchin... que j'ai découvert à côté de Bashung, dans les grands espaces.  Ah, oui, avec lui, ça me disait bien. 

 

              Le théâtre Jean Vilar ayant brûlé il y a déjà deux ans, il s'organise  hors les murs... et le spectacle du soir a lieu dans la batiment du Conseil Général qui accueille tous les services du coin... dont les services sociaux... Petit clin d'oeil au passé de bénéficaire du RMI de Brigitte  (Je ne ferai pas de vanne sur la conception du batiment puisque je viens d'apprendre que le Conseil Général avait un budget extrêment maitrisé... mais quand même...).

 

                Quelques jeunes quartier latin, quelques lecteurs potentiels de libé et des inrocks,  4 assurémment de l'Humanité, une fille aux chevoux rouges, et la plus grosse partie du public entre 2.75e âge et 3e âge,  du petit bourgeois berjallien...  qui m'en voudra si je ne précise pas, qu'il y en a aussi qui viennent plutôt de Jallieu...  Je m'imagine Brigitte qui aurait envie de sortir sa langue verte et fleurie... Risquent de ne pas être déçue...  300 personnes?      

 

                Je croise Yan Péchin, et son pantalon cuir traditionnel?, mais n'ose pas l'aborder avant le spectacle. J'ai le livret de "la tournée des grands espaces" dans le sac...

 

                 Le programme indique 6 chansons... c'est peu...L'installation de Péchin est pourtant impressionnante: 3 guitares (une électrique, deux élect-acoustiques), 3 amplis, et une série de pédales impressionnante... je me dis que ça devrait quand même valoir le coup d'oreilles. Dommage qu'Areski aux percu ne soit pas là (il était annoncé, mais je l'ai entendu sur Inter cette semaine: il est à ANGOULEME).

 

 

                Entrée sur scène... Telle qu'on la connait, vacillante. Jambes semblant tenues par ses rang' montantes...   

 

                Les chansons sont vraiment un excellent moment...  J'ai un peu du mal à capter les mots, notamment dans la première chanson,  mais la voix scande et frappe. Vraiment un grand moment. Hélas que 6 chansons. Trop court.  Je retiens surtout la chanson "Brigitte" ("lettre à M. le ...?"), émouvante de limpidité, même si on est un tout petit peu parasité par la mise en scène (plutôt bonne idée de voir Yan Péchin à genou, Brigitte derrière lui, arrachant des pétales d'une rose et les déposant au départ sur la chevelure du guitariste si impressionnante, puis sur elle-même... mais difficile de faire cela tout en tenant le micro... ).  En y réfléchissant, peut-être que cette difficulté, renvoyant à la fragilité de Brigitte, et cette résistance de la rose fraiche à perdre les pétales, rendait le moment encore plus émouvant...

 

             Quant à la lecture, on se délecte d'abord de voir Brigitte en vrai. Son bruit de bouche, ses claquements...  Après le bonjour, elle nous assène un "putes enculés salopes"... "euh, non, pas là"... puis débute une lecture assez drôle... Qui je suis, l'amour, la mort, la folie... J'ai parfois du mal à suivre le texte dans sa globalité, mais accroche des expressions ("sculture en rillette"...) et on rit souvent de bon coeur (notamment sur le texte sur les hommes...). 

 

                 Assis sur un tabouret, mais dans sa position typique (courbée sur sa 6 cordes), Yan Péchin joue quelques intermèdes, joue quelques notes parfois au cours des textes... et surtout nous livre un excellent moment le temps d'une pause pour Brigitte (le temps de constater que, si elle lit sans lunettes, elle est complètement myope, ne sachant pas par où sortir de la scène).        Yan part en samplant un fond sur sa vieille guitare électrique  (qui a dû être rouge), puis prend sa deuxième,  et je pense, sample encore une partie, pour prendre sa troisième guitare... Vraiment excellent... Une pédale lui permet de délivrer un son de tambourin. Une vraie démonstration de guitare tout au long de la soirée, dans différents styles...Je suis parfois surpris comme il délivre parfois des sons de guitares électriques avec ses guitares acoustiques (grâce à sa deuxième pédale).   A la fin de la soirée, j'entends une mamie dire " oulala, il envoyait le guitariste...".  

 

               Après une bonne heure et quart, le public applaudit à tout rompre. Brigitte ne sort pas du texte, et ne parle pas, mais semble touchée par les applaudissements, portant sa main à son coeur. Yan lui aussi semble ému et le regard qu'il porte sur elle est touchant.     pas de rappel...  

 

                         J'attends quelques minutes dans le hall. Suis un peu chagriné par une ou deux réflexions comme si, malgré la prestation excellente, et la poésie délivrée, on ne voulait retenir que l'excentricité, et l'étrangeté de la dame ("elle est complétement shootée" entends-je).   J'attrape Yan Péchin à la sortie des toilettes, et lui présente le livret... Il me demande si j'ai assisté à la tournée des grands espaces... "non, pas celle-là". Il me dédidace "en mémoire d'alain"... 

 

 

 

 

 

  Je vous ai enregistré un bout de lecture ci-dessous, et quelques notes par Yan.

 

Lectures: chroniques du bonheur, l'inconcialabule, paso doble, nouvelles de l'exil, le bon peuple du sang, portrait de l'artiste en déshabillé de soi

Chansons: Ragilia, j'ai 26 ans, Le grand père, Lettre à M. le chef de gare de la tour de carol, Soufi  (excellente celle-ci aussi)

 

 

 

 Interview intéressante de Yan sur sa technique :

http://hftaficionados.free.fr/download/itwPechin_2006.pdf

 

Bertrand Dicale, critique littéraire:

http://blog.lefigaro.fr/musique/2008/02/un-roman-impeccablement-fontai.html

Autre critique et une vidéo avec Brigitte qui fait une lecture (mince, une partie identique à ce que j'ai enregistré):

http://blogs.rue89.com/cabinet-de-lecture/2010/02/09/brigitte-fontaine-les-plus-beaux-genoux-du-quartier-137485

 

 

 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Commenter cet article