Chronique du COURS ORDINAIRE et petit +

Publié le 23 Janvier 2010


1) J'avais donné le lien de ce blog sur le forum à l'automne quand cette personne avait posté la première partie de sa critique. La deuxième partie vient d'arriver...

la première partie était mal embarquée...
http://lingane.canalblog.com/archives/2009/10/16/15456904.html

Le lien dysfonctionne semble-t-il.  Partez sur google:  BLOG  de Lingane sur canal blog           lingane.canalblog.com...

Mais avec le temps, il semble que l'oreille se soit lové au chaud de la voix profonde de Jean-Louis. Même si l'ambiance U.S. ne convient pas à tout le monde, certains arrivent encore à s'accrocher à cette voix et aux textes.

Part 2:
http://lingane.canalblog.com/archives/2010/01/22/16618983.html

http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=562733&pid=16618983




Un avis  un peu original car détestant Taïga... alors que l'on a beaucoup lu que les deux derniers morceaux étaient des sommets.  

2) La semaine au Sancy continue sur Clermont Tv, avec un peu d'histoire sur Besse et Mont Dore. Il y a une source au Mont Dore qui s'appelle la source des chanteurs. .... Assez amusant que même Clermont TV fait la faute classique en indiquant partout : Mont d'or....


Pour organiser vos vacances (ah, oui, on ne peut pas soutenir  l'économie locale que par le soutien à un artiste local):
http://www.sancy.com/e-default.cfm?CFID=73034080&CFTOKEN=98212580


3)

JEAN-LOUIS MURAT

ARCADE
3, rue Jean Maridor
76330  NOTRE DAME DE GRAVENCHON

Variété et chanson françaises

Le vendredi 12 mars 2010 à 20:30

Jean-Louis Murat le 12 mars à l'Arcade de Notre Dame de Gravenchon.

Artiste énigmatique, ancré dans ses montagnes natales du Massif Central, Jean-Louis Murat a un parcours douloureux et troublant dont ses chansons se font l'écho plaintif et poétique. Son premier album « Suicidez-vous, le peuple est mort » situe d’emblée son répertoire dans un registre sombre et romantique, qu’il n’a de cesse de faire évoluer. Auteur, compositeur, multi instrumentiste à la créativité fertile, Jean-Louis Murat sort près d’un album par an, ce qui donne l’occasion de grandes tournées longuement préparées, aucune ne ressemblant à la précédente.

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Muse 24/01/2010 16:44


Après lecture de la critique sur les liens (merci pour la correction Pierrot), même si je ne partage pas forcément tout ce qu'il dit notamment sur M Maudit qui je pense aurait mérité une autre
gestion de voix qui l'aurait rendu assez génial (au plan cri primal total) et que Taïga doit se comprendre comme une chanson de fin d'hiver entre espoir de printemps et de renouvellement
(artistique ou physique ou amoureux, à vot' bon coeur msieur dame) et désespoir (la peur de vieillir et de la solitude et de la mort), je trouve cette analyse assez juste.
Ce n'est pas un des meilleurs albums de JLM mais c'est un album assez touchant en ce sens qu'il correspond à ce basculement que chacun ressent aux alentours de la soixantaine et peut-être encore
plus les messieurs que les dames.
Parce que le vieillissement amène moins de fougue au plan sexuel, plus de limites au plan physique et forcément ça en fait cogiter plus d'un. Artistes compris. Cet album en est le témoin.
Par contre, en désaccord total avec le gars du blog sur Taormina, album qui était  particulièrement émouvant et en même temps très critique et incisif sur Eros et Thanatos.
Et puis le côté country de la musique va bien avec certains paysages du Puy de Dôme proches du far west, notamment quand on va se balader sur le Cézallier.


Muse 24/01/2010 16:12


Salutations dominicales, TPE.
Et bon dimanche à toustes!


Muse 23/01/2010 23:22


Ben de rien...je suis fan de ce coin de France, j'y ai famille et amis, j'y vais régulièrement alors c'est facile de faire de la pub.
Et puis je trouve vraiment dommage que cette région soit un peu snobée alors qu'elle est si belle. Bien sûr faut aimer la nature, les coins un peu sauvages mais c'est tellement une terre
d'apaisement et de réconciliation...comment ne pas l'aimer?

Par contre concernant les autres articles, tu as les liens que tu as posés sur les critiques qui ne marchent pas.
On tombe sur erreur quand on clique dessus.
Si tu peux corriger.
Et je trouve un petit peu dommage que les liens que tu proposes ne s'ouvrent pas dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet automatiquement. Je ne sais si tu peux faire la modif de redirection
des liens depuis le blog mais ce serait agréable. Ainsi on pourrait garder ta page même en cliquant sur un lien. Ce qui n'est pas le cas actuellement. Bises Pierrot et encore merci!


Pierrot 23/01/2010 23:35


Ah, mais c'est gentil de me dire ce genre de choses: la technique et la présentation, ce n'est pas trop mon truc, et à vrai dire, je n'avais pas conscience du truc. Et j'accepte tout-à-fait
les propositions!
Oui, je pense que je peux faire ça pour les liens. 

Pour le blog, il y a un truc de rétroliens là-bas... mais je ne sais pas trop ce que c'est, et j'ai essayé de corriger, sinon, faut passer par google... c'est dans l'article


Ton Pire Ennemi 23/01/2010 23:14


Pierrot darling, les deux premiers liens (vers la chronique) ne marchent pas, il me semble...

Muse, salutations.


Pierrot 23/01/2010 23:31


Ah, tiens, je croyais qu'on t'avait perdu!

Merci pour l'info... Je ne sais pas trop ce qui se passe avec les liens... j'ai essayé de corriger.


Muse 23/01/2010 14:18


Besse est vraiment une petite localité charmante. Pas loin du tout du splendide lac Pavin aux eaux bleues vertes, aux belles randonnées (en été) et pas seulement de la station de ski (Super Besse)
située juste au-dessus de ce village.
Par contre, la vie y est très chère du fait de son aspect moyennageux et ses jolies maisons en trachyandésite locale autrement appelée pierre de Besse, les prix de l'immobilier ont flambé et les
locations saisonnières elles-mêmes restent assez chères. Mieux vaut vous loger à quelques kilomètres. Le reportage ne parle pas de l'église qui vaut le déplacement par sa belle vierge noire qui
ressemble à une petite poupée africaine vêtue de brocart et son enfant Jésus:
http://lh5.ggpht.com/_GjfBn30dteg/R6m47T_-JCI/AAAAAAAAAIg/cuVG0yM3zzA/s512/95-vierge

Et puis vous y trouverez beaucoup d'artisans, à la fois du cuir, du cuivre (vous y verrez les dernières vieilles fontaines auvergnates en cuivre), des fabricants d'articles en laine, de
broderies...

Pour le Mont-Dore, c'est une cité thermale vieillissante.
En dehors de l'hiver, cette station est essentiellement fréquentée, comme la Bourboule d'ailleurs par des plus de 60 ans et quelques familles de curistes ou des joueurs (le casino est sans doute ce
qui fait fonctionner régulièrement les lieux). Ce qui est dommage car vraiment se sont deux jolies petites villes avec ce charme suranné très 19ème qui laisse échapper des bouffées de poésie et de
mélancolie. A la Bourboule, vous qui avez des enfants, allez au Parc Fenestre. Un de mes meilleurs souvenirs lorsque j'étais petite fille. Un endroit magique avec des promenades à ânes, des
toboggans, des balançoires, un petit train, des animaux, des manèges en bordure de Dordogne. Et puis il faut grimper au plateau de Charlannes en téléphérique ou à pied pour aller aux framboises
l'été.
Le chemin de rando est aussi une des plus belles pistes de VTT de compétition au plan européen. Un sacré parcours quasi à pic à certains endroits. De quoi tenter les plus sportifs et les plus
casses-cous d'entre vous!


Pierrot 23/01/2010 20:26



Désolé, j'ai pas de monnaie pour le guide  ! Juste merci!