Conservation

Publié le 26 Octobre 2012

 

La photo de Murat prise par Carole EPINETTE que j'aurais pu intituler "Bergheaud sauvé des eaux" avait fait sensation à sa sortie... Et c'est vrai qu'on pouvait gl(e)auser à loisirs sur l'"intentionnalité" de l'auteur... ou de l'oeuvre...  ce qui, comme  la poule et   l'oeuf est un sujet très riche, et pas seulement en cholesterol.

 

http://www.ledauphine.com/fr/images/4940A4E1-ADDA-4426-9C84-9A3E9880B1C0/LDL_06/jean-louis-murat-l-auvergnat-a-la-production-prolifique-revient-avec-un-nouvel-album-intitule-grand.jpg

 

On a ce jour un éclairage nouveau, et je dirai même, en profondeur.... Il s'agissait simplement d'une chasse au trésor...

 

 http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2012/10/26/300-bouteilles-de-vins-remontees-du-fond-du-lac-servieres-1311524.html

 

http://auvergne.france3.fr/2012/10/26/300-bouteilles-de-saint-pourcain-languedoc-et-champagne-remontees-apres-6-mois-d-immersion-au-fond-du-lac-servieres-131085.html

 

A l'heure qu'il est le comptage des bouteilles est en cours, on ne s'est pas si certaines bouteilles avaient pu être dénichées par certains habitués des lieux. Mais ce n'était pas un secret pour les muratiens, que l'air et l'eau du coin étaient propices à la bonne conservation des nectares, des elixirs et autres muses...  A consommer avec modération naturellement, pas plus d'un album par an.  

 

 

LE LIEN EN PLUS :

 

Il faut bien rire parfois... car les nouvelles sont un peu triste du côté de Clermont... La Kütü Folk, cette si belle aventure musicale, semble connaitre une crise... de croissance? Je n'en sais pas plus que ce qui est dit ci-dessous:   

 La kütü, on en parlait notamment là: http://www.surjeanlouismurat.com/article-jean-louis-soutient-la-kutu-et-annonce-de-son-concert-73420044.html   et là: http://www.lesinrocks.com/2012/05/16/musique/clermont-ferrand-le-rock-y-coule-de-source-11260026/

 

-  Hier sur le mur FB de St-AUGUSTINE (lui aussi cité dans le dernier livre d'Olivier ADAM) :

Hello chers amis, voici le communiqué qui vient d'être envoyé à la presse :

Kütu Folk Records perd le fil.

Né en 2006, le collectif Kütu Folk Records est devenu en 2009 un label coopératif dont les valeurs fondamentales étaient l’indépendance, l’entraide et la solidarité.

En trois ans, le label a connu une évolution rapide jusqu’au point d’orgue qu’a été la Carte Blanche des dernières Trans Mus

icales de Rennes. Cependant, nous ne retrouvons plus aujourd’hui aucune des valeurs que nous défendions à l'origine.

C’est pourquoi nous, les groupes St. Augustine, Garciaphone, Zak Laughed et Dempster Highway quittons définitivement Kütu Folk Records.

François-Régis Croisier, Damien Fahnauer (membres fondateurs et associés) et Justine Parinaud (gérante du label et associée) s’associent à ce mouvement et mettent fin à leur présence et leur engagement au sein du label Kütu Folk Records.

Cela fait suite aux récents départs de Bertrand Blanchard (membre fondateur et associé) et de deux des quatre groupes fondateurs, Pastry Case et Leopold Skin.

Cet épisode n’entame en rien les projets de ces groupes ni leur amitié.


Bien à vous.

 

- Message de Zac Laughed daté du 11 septembre (j'avais râté l'info) que j'avais interrogé au concert de Murat (tournée CODC) :

"R.I.P Zak Laughed

Après 5 ans,4 mois,7 jours,deux albums,deux EPs,un 45 tours chez Rough Trade et plusieurs dizaines de concert,Zak Laughed a décidé d’en finir. Les raisons de cette liquidation sont diverses mais la principale est la défi

nition que l’on donne couramment au mot «adolescent» et que vous pourrez aisément retrouver si vous ne la connaissez pas exactement.
Zak Laughed tient du coup à remercier toutes les personnes qui l’ont aidé humainement,financièrement et musicalement à faire beaucoup de bruit et un peu de mélodie dans les meilleurs conditions possibles et dans plusieurs très beaux endroits principalement en France et parfois en Europe. La liste est un peu longue alors espérons que ces personnes se reconnaitront et ne prendront pas comme un affront le fait de ne pas être citées exactement.
Zak Laughed espérait,comme pour faire office de concert d’adieu,un jublié grandiose à la Grande Halle de Cournon d’Auvergne avec Richard Gotainer et Bernard Lama en invités d’honneur. Malheureusement l’organisation d’un tel événement est trop lourde à gérer pour un groupe dit indépendant. Il ne vous restera donc plus qu’à essayer de réécouter les quelques disques pour vous rappeler au probable bon souvenir de ces chansons d’une période désormais révolue.
Heureusement (ou pas),vous pourrez tout de même retrouver Zacharie J. Frisco la tête pensante du projet et sa silhouette un peu enveloppée,accompagnant ses amis, notamment dans des groupes tels que St Augustine, Dempster Highway ,Woody Murder Mystery, The Wendy Darlings et bien d’autres honnêtes,amicaux et distrayants projets.
Zacharie va aussi probablement tenter de former un nouvel orchestre
pour jouer de nouvelles chansons dans un avenir plus ou moins proche.
Le vice continue donc mais Zak Laughed n’est plus...
Portez vous bien les amis,et n’oubliez pas de continuer à zouker et roquer le monde gratis."

 

 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Commenter cet article

lew 27/10/2012 17:26


Mathieu, chez toi, cette recherche précipitée de "la brève sensation de fraîcheur", ne laisse pas de m'inquièter...attention à l'abus de sensations fortes. seulement
en musique, s'il te plaît ! 


le processus de décapitation me semble radical, n'est pas saint-Denis qui veut. l'apôtre Matthieu (avec deux T, aimé, comme toi, de Dieu) a subi un martyre plus
classique, mais je pense que Pierrot n'a rien d'un garde fourbe et traître, tu peux dormir sur tes deux oreilles (sur une seule taie).


sur notre débat à l'occasion du billet consacré à Radiosofa, j'y ai justement repensé ce matin-même en lisant dans le Parisien un entretien de Francis Cabrel qui
déclare trouver vain de proposer des musiques ou des textes à d'autres chanteurs.


ce qui ne l'empêche pas de reprendre Bob Dylan , va comprendre...


mais j'ai bien aimé qu'il donne cet avis, cela me paraît frappé du coin du bon sens.


bon we à toi aussi, et bon dimanche à tous.


(j'aimerais rectifier un truc au sujet de Robespierre, on ne sait jamais si des jeunes lisent le blog de Pierrot, autant ne pas les induire crassement en erreur.
Robespierre fut chargé de composer un poème à la louange de Louis XVI qui venait en 1775 d'accéder au trône, il avait donc 16 ans déjà, je prends ces infos sur Wiki. pourtant dans la bio de J-L
Petitfils consacré au capétien, il est écrit que le jeune lycéen a bel et bien rencontré en chair et en os le roi Louis.)


 

Matthieu 27/10/2012 16:38


ARMELLE, LES PHOTOS !


ARMELLE, LES PHOT...


  Ah mais Lew, tu es un esprit encore plus brillant que je ne le supposais, puisque tu viens de trouver la conclusion de notre discussion au sujet de Radiosofa : voilà ce qu'on doit faire
aux gens qu'on admire, les décapiter ! Mathieu (avec un T) et ses copains devraient aller couper la tête de Dominique A, laissant le soin à Maximilien de s'occuper de celle de JLM. Et Pierrot,
qui n'a jamais pu dissimuler l'immense admiration qu'il avait pour moi, me guillotinerait, m'empêchant ainsi, une bonne fois pour toutes, de dire et/ou d'écrire des conneries !


  Allez, bon week-end les enfants, n'oubliez pas de mettre vos montres à l'heure...

Pierrot 27/10/2012 17:09



ah, mais tout-à-fait, d'ailleurs, toi qui citait JERICHO, je suis  étonné que tu n'évoques pas ce que l'on te servait sur un plateau... i-e Jean-Baptiste... une petite tranche
d'amour... 


Signé Sentimental bourreau...



Armelle R.G. 27/10/2012 15:57



lew 27/10/2012 15:49


dans une émission récente de la Trois, "Des racines et des ailes", je crois bien, ils montraient déjà un viticulteur basque immerger dans les eaux d'un fort
désaffecté de l'Atlantique (à quelques encâblures d'un port dont j'oublie le nom), des dizaines de bouteilles préalablement glissées dans une grosse cloche en béton, là aussi pour une maturation
optimale du vin et pour le bien de ses tanins.


le saint-Pourçain blanc, que j'ai découvert il y a peu, est vraiment très bon, comme les blancs du Languedoc (les Picpoul de Pinet, les Pic-Saint-Loup, sont des
bénédictions, très goûteux, pas si chers, bien vinifiés, je les recommande).


sans pousser Mémé dans les orties de la comparaison à ramifications métaphoriques, quelque chose dans cette histoire de lac, d'immersion, et de bouteilles vintage
secrètement gardées par des chanteurs mi-Boudu, mi-Monstre-(de-talent)-du-Loch-Ness, me dit que certains artistes gagneraient à imiter le comportement des dites bouteilles ; ils ne risqueraient
finalement pas grand-chose à engloutir leur oeuvre de cette façon, dans un coin de la Nature, où les abysses d'un étang. ou même leur projet en cours, les laissant mâturer ou reposer loin des
oreilles incurieuses des critiques musicaux.


ils les ressortiraient quand bon leur sembleraient, ce serait une manière efficace de créer le désir, de re-susciter le plaisir de la découverte. il y a sans doute
une idée à creuser.


Armelle, le souvenir qui s'accroche à ton fils m'a fait sourire (en soi-même il est déjà émouvant).


j'ai repensé à un autre Maxou, Robespierre (un M Maudit ?).


quand il était enfant, il avait été présenté au roi Louis XVI par les représentants d'un parlement, il avait été chargé de lui offir un bouquet.


le roi l'avait encouragé de la même manière, on dit que le Maximilein avait été charmé et très content de la rencontre. il devint un avocat brillant. je suis certain
que la tête de JLM peut reposer tranquille sur ses deux épaules, cependant.

Pierrot 27/10/2012 16:07






L'occasion (tirée par les cheveux) d'indiquer qu'on a feté l'anniversaire de la mort de Murat, l'autre, récemment : pas en débarquant du lac de Servières, mais débarquant de mediterranée:
http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/13-octobre-1815-bourrin-de-la-politique-murat-est-fusille-apres-un-debarquement-rate-en-calabre-12-10-2012-1516447_494.php



Armelle R.G. 27/10/2012 14:27


non, non, non ce n'est pas la peine d'insister d'autant que sur la plupart de ces photos, je suis en compagnie d'un autre grand et costaud barbu dont le prénom commence aussi par M et qui n'est
autre que mon fils de 25 ans, celui qui en 2000, à la fin de notre premier concert de JLM, reçu de celui-ci les encouragements à bien travailler à l'école... j'en profite pour remercier ici
encore une fois Jean-Louis à ce sujet car Maximilien a suivi ses conseils!

Matthieu 27/10/2012 10:35


Bien vu Pierrot, c'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.


ARMELLE, LES PHOTOS !


ARMELLE, LES PHOTOS !


ARMELLE, LES PHOTOS !


ARMELLE, LES PHOTOS !


ARMELLE, LES PHOTOS !


ARMELLE, LES PHOTOS !


ARMELLE, LES PHOTOS !


  Au bout de sept invocations, normalement, ça marche. Enfin pour les murailles de Jéricho, sept tours avaient suffi. Sinon, je recommencerai !

Armelle R.G. 26/10/2012 22:27


chasse au trésor que j'ai effectué aussi cet été! 


ben oui, sinon pourquoi aurais-je osé me baigner si longuement dans ce beau lac (comme les photos prises par mon mari et que je ne publierais pas ici ni ailleurs
l'attestent)? 


trêve de plaisanerie, je connaissais l'info, ayant questionné début août ma copine Virginie (du Café du Lac Servières) sur la raison d'une zone délimitée par des bouées au beau milieu du lac...
mais la baignade, c'était histoire de dire que moi aussi, je pouvais faire la brasse dans "le lac de JLM".


contente de savoir que l'opération s'est bien passée mais est-ce qu'une plongée de 6 mois (d'avril à octobre) a un réel impacte sur le goût du vin? il faudrait qu'une personne neutre puisse, sans
avoir l'information, goûter et comparer le vin immergé et celui qui ne l'a pas été.


 


 

Pierrot 27/10/2012 09:15



je pense qu'ils comparent effectivement... Par contre, malheureuse, évoquée ton immersion au Servières, telle une  naiade muratienne, va encore mettre en émoi le pauvre M, amoureux
solitaire, que l'on voit parfois trainer du côté de ce lac, ou au parc montjuzet,  en soirée, à la recherche de jeune fille esseulée... salut à toi grand loup!