Coquillette la mauviette, livre Cd (F.Marchet/A.Cathrine)

Publié le 15 Décembre 2012

Bon, faut quand même que je le fasse ce petit article sur COQUILLETTE LA MAUVIETTE... et avant la date fatidique du 24/12... Au moins pour laisser une chance à quelques petits n'enfants de le découvrir dans leur chaussette ou chausson...
 
 
Oui, j'avoue que j'avais d'abord, en première instance, été un peu déçu... mais il faut pourtant se rendre à l'évidence : je n'ai plus 5 ans... ni même 8.  Et tant pis, pour ces imbéciles de fans qui, sous prétexte de suivre un artiste, font l'achat de deux exemplaires (un pour soi, un autre pour les enfants)...  Je me complains dans l'imbécilité: je viens d'acheter fort cher deux livres de photos de Manset... merci de  penser à l'HDT si je passe à l'achat de ses romans.
 
 
Le fait est, oui, qu'il s'agit d'un livre pour enfants.  Et que j'ai pu constater qu'ils accrochent... au départ à l'histoire, puis qu'ils y reviennent pour les chansons. 
L'histoire : une bonne idée de départ, une coquille pousse sur le dos d'un petit garçon... Le reste est pour l'adulte rabat-joie comme moi, un peu plan plan.. On en arrive vite à un happy end, avec l'acceptation de la différence. On retrouve là un thème cher à Arnaud Cathrine... qui fait rimer "coquillette" avec "tapette".
 
Sur Cd, on écoute avec plaisir entre autres, les voix de Julie Depardieu et d'Artus de Penguern (réalisateur du clip de Benjamin, il me semble)... mais  on attend surtout l'arrivée des 5 chansons...  hélas, un peu courtes (1 à 2 minutes)... Elles nous offrent quelques plaisirs régressifs...notamment "les frères william"... et ses rimes imparables de cour d'école.... mais c'est avant tout des chansons pur sucre Florent Marchet,  avec la volonté de pas écoeurer : on ressent bien que l'idée n'était pas de faire du René la Taupe, ni même du Henri Dés (musicalement)... notamment sur la chanson  de la psy qui  nous permet d'entendre Jeanne Cherhal, sur une très belle mélodie avec une orchestration pas piquée des hannetons (notamment sur la fin)...
La chanson de Nina et Malo (Matthieu Boogaerts et Valérie Leuillot) remporte les suffrages des enfants : les miens adorent interpréter en duo... Beau choeur, cuivre, xylo, flute.... 1minute 30... On aimerait bien avoir la version EXTENTED...
 
Le choix de Matthieu Boogaerts est très réussi, notamment via la chanson finale, où il incarne très bien "la coquillette" (sic) accompagné d'une petite guitare sèche... avant que la chanson ne se développe sur un beau final, où l'accompagne tous les protagonistes... ce qui donne envie de réappuyer sur la touche "play" pour réécouter l'ensemble.
Je m'étais peu penché sur les illustrations d'Aurélie Guillerey avant cet article. Un petit aspect rétro, 70's (les personnages sont habillés de magnifiques pulls de laine faut dire), mais avec beaucoup de charme.
 
 
 Ils chantaient tellement bien... que je leur ai demandé de se livrer à cette interprétation devant la caméra.
 
 
NB: je recommande toujours le "Noel songs " de Florent Marchet qui est proposé cette année avec un livre d'illustration.
LE LIEN EN PLUS
J'ai trouvé une jolie évocation de Murat sur un blog:
VINCEND, peintre, propose une sélection de ses chansons favorites pour le site "le club des mangeurs de disques"
15. Chanson pour finir une compile en beauté : JEAN-LOUIS MURAT - La Mésange bleue 
Pour finir en beauté, j'ai choisi une chanson de Jean-Louis Murat, l'artiste que j'écoute le plus souvent ici, à toute heure. A lui seul, il pouvait gérer une compilation de la sorte... couvrant tous les sentiments et les paraboles. Il est surtout investit dans l'apogée des corps, des sentiments, de la nature et de la mort. D'ailleurs, tout se recouvre, nos hérédités animales nous travaillent de fond en comble. Aucune abstraction possible. Et puis, comme Ferré, des textes qu'il est possible d'écouter sans comprendre totalement le sens, nous laissant donc la liberté de voir par nous même. Pour finir une compilation, la plus belle chanson de Murat quand le paysage s'empare de son visage. Un autre album majeur d'ici (enregistré avec les meilleurs à Nashville)... peut-être même le numéro un pour moi.  "Le cours ordinaire des choses" que je ressens avec lui comme un incendie. La Mésange bleue... Je sais pas quoi dire sur ça... tout est à retranscrire, tout est à faire ou refaire, écoutez- la, je vous en supplie.
Découvrez le reste de sa sélection (avec du Manset) :

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Commenter cet article

jlr 18/12/2012 14:08


@Phil : et en Français ?

phil d angers 18/12/2012 13:39


welcome tobbogan!!!!!!!!

Muse 15/12/2012 11:16


Tu devrais essayer "les petites bottes vertes" de Manset. Je suis sûre que l'ouvrage te plairait, Pierrot. Et là, c'est pour adultes...