En différé des Tuyaux ouverts N°36...

Publié le 1 Novembre 2012


Ah, je m'emmerde veaux gras... J'en suis réduit à aller jetter un oeil sur you-you (tube, tuyaux... etc... pour ceux qui n'auraient pas suivis)...
 
Pas pour rien... car voici une petite curiosité:
 
Une reprise sympathique par ce japonais amoureux de la chanson française:
sa reprise de "cherchez le garçon"... un peu trop fidèle.


Passons à la France profonde :
Joli clip... avec images appropriées...

Passons à l'inédit:
La loi du sport (myspace)
http://www.youtube.com/watch?v=15_uPl5xoYE
Et pour rappel, le dernier en date :
Et au rayon remix :
Toujours "te garder près de moi", version dream remix (qui devait figurer sur le maxi).
http://www.youtube.com/watch?v=h97NE-YD8No

et un  Fort Alamo (Mighty Bop Mix)... Le titre avait l'objet d'un disque de remix...
http://www.youtube.com/watch?v=ImFijoriIFU     Là, encore, joli clip...
Passons enfin par l'incontournable LEW: (avec son texte d'accompagnement lisible sur youtube)


Et encore, via LEW,  une évocation de la Mongolie dédicacée à Murat :
http://www.youtube.com/watch?v=i4eVEsAXvDc        photographies d'un clermontois ayant voyagé dans ce pays...Cela m'a fait repenser à l'article de Matthieu à propos de GENGIS: http://www.surjeanlouismurat.com/article-sur-les-traces-de-gengis-par-matthieu-92009520.html



ET voilà, tout est dit ... version lente

Rédigé par Pierrot

Publié dans #vieilleries -archives-disques

Commenter cet article

lew 02/11/2012 00:34


la reprise de "Si je devais manquer de toi" par Tomuya chantée en japonais (on peut l'écouter sur son site) est plus mystérieuse encore, et en tout cas prouve que
l'original est un vrai standard. il l'a chante avec tous les sons de voyelles dont la langue japonaise est prolixe, comme si elles étaient tout droit échappées du bréviaire à couleurs qu'était
capable de produire le souffleur de sonnets Rimbaud, un poète que tous les amoureux de Paris du Japon aiment comme un frère. la version japonaise reste très fidèle au texte français (elle est
même un peu étrange dans la diction car cherchant à coller un maximum au sens premier des mots). j'imagine que Amélie Nothomb la fredonne tous les matins sous la douche à quatre heures du matin
avant sa tasse de thé rituelle et sa mise hygiénique à l"écriture (elle fait ça tous les jours, rassurez-vous). Tomuya, en japonais, fait le grand écart, la chanson ne devient absolument plus
"Iglesias-friendly", elle devient un chef d'oeuvre de beau-bizarre. sa rendition française fait un peu kitsch, mais c'est certainement voulu comme tel. j'ai toujours su que Murat était "great"
(non pas 'big') in Japan, infiniment plus que la Juliette de Biolay.

Armelle R.G. 01/11/2012 18:08


ouuuum, que c'est bon tout ça! mention particulière à Tomuya pour sa bonne prononciation et sa belle interprétation 


et quelle est agréable cette version lente de "Tout est dit"avec son petit air d'accordéon!


 


merci Pierrot pour avoir illuminé cette fin de triste journée!

JLL 01/11/2012 18:07


Pour ma part, je commence sérieusement à "manquer de lui".


Qu'il va être long cet hiver sans "actu" et sans concerts de JLM...


Merci Pierrot pour ces belles trouvailles qui "embellissent un peu nos vies".


JLL.