"Je traine et je m'ennuie", lendemain de KOLOKO...

Publié le 23 Juin 2012

 

 

Je n'avais jamais accroché à ces titres de 82/84... Je me rappelle que je les avais écoutés dans la voiture en allant à Clermont l'année dernière... et en les écoutant, en les vivant en direct, voilà qu'elles m'ont accroché enfin... notamment "je traine et je m'ennuie" qui clôturait le set autour de "passions privées"...  Après le concert, Matthieu m'emmenait en pélerinage "rue Montlosier".... et la décision était prise d'essayer de "cliper" ce titre... Le fait de le réentendre sans arrêt depuis n'a rien arrangé: j'adore... Même le saxo... 

 

J'ai pris quelques images presque au hasard le dimanche matin... en ayant noté quelques mots : "je traine", "don du sang", "ciné".... Et puis, au fil des clins d'oeil qui se présentaient à moi dans les rues de Clermont; j'ai imaginé Murat allant au hasard... au prise avec l'ennui... de celui dont jaillit l'inspiration...

 

 

J'ai réussi à enregistrer en HD... mais ça n'a pas été simple... 
Pour une première version (légèrement différente), j'avais été obligée de mettre en morceaux:  Je vous la présente également... :
Je n'exclue pas de refaire une autre version... qui me satisferait un peu plus.
 
 
 
 
LE LIEN EN PLUS :
David, fidèle lecteur, régulièrement croisé en concerts, est passionné de photos 3D... Je voulais vous en parler depuis longtemps... et voilà l'occasion: Il expose des photos à la Préfecture à Clermont... Et vous y trouverez des clichés nombreux de "sites" muratiens (peut-être dent de la rancune... entre autres).
Exposition en relief dans le Hall Cassin

Du lundi 18 juin au vendredi 28 septembre 2012, l'Hôtel du Département accueille l'exposition « M'as-tu vu ? », qui retrace, à travers de nombreux clichés à découvrir avec des lunettes spécialisées, plus de 150 ans d'histoire de la photo en relief dans le Puy-de-Dôme.

 

ET NE LUI DITES PAS QU'ON S'ENNUIE A CLERMONT!

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Commenter cet article

Armelle R.G. 26/06/2012 18:10


que dire de plus? rien, sinon, bravo!


bien trouvée l'idée de cette image finale du petit caillou poussé du pied (non, ne pleure pas caillou, il t'aime ce gars là!) qui représente bien ces gestes de désoeuvrement dans les villes de
grande solitu-ude (Sardou, sors de là!), et surtout sur le parvis de la Coopé quand après la fête, le blues nous rattrape (tiens, salut Charlélie 'parce que je m'ennuie')...


 


reste plus qu'à adapter la vidéo sur la version 2012 de cette même chanson! et  de trouver une autre bonne
occasion de se boire une bière!

Pierrot 26/06/2012 18:28



Ah, ça me fait plaisir qu'on me dise qu'"on a capté" mes petites idées!



lew 26/06/2012 15:15


même si Murat déclare aujourd'hui aimer beaucoup cet enregistrement, Passions Privées, ce "Je traîne, je m'ennuie" fleure bon l'avatar de titres qu'on entendit à
foison après la vague de 'rock français' émise, parmi tant d'autres groupes, par Starshooter et Bijou.


toute sa discographie suivante, selon moi, fut une sorte de grand écart qu'il fit pour se sortir de ce chemin, diagnostiqué par lui, si j'ai bien suivi, comme une
ornière et une impasse.


il s'en fit même une philosophie, à haute teneur poétique, qui le classa définitivement "fuori classe", dans le milieu de la musique, tellement il était différent
(les bossas, véritables aspirateurs à gonzesses, que furent "sentiment nouveau" et "si je devais manquer de toi", restent des exceptions tubesques), des autres chanteurs.


cette Murat-nostalgie t'honore Pierrot, mais peut-être que trop de nostalghia tue le moujik (oumême un Prince russe comme toi)...


j'ai tendance à m'en garder, sinon à m'en méfier un peu.


en ce qui concerne les vidéos, j'appuie de toutes mes forces cette idées qui fut visiblement la tienne : montrer, sans bêtment illuster une musique, une grande ville
française, ses rues, ses vitrines, peut-être ses habitants.


cela nous éloigne un peu des paysans qui vendent leurs prés mais nous rapproche des preux qui vivent dans la jungle des villes panthéistes.


hihihihi.

Pierrot 26/06/2012 17:40



Un peu de pop, ça fait du bien!  On sait que Murat  est quand même excellent dans le domaine...



Matthieu 26/06/2012 14:16


Aucun doute possible : Scorsese a trouvé son héritier. Ce sens du rythme, du montage, du cadrage... Bon, la caméra bouge un peu, j'ai quand même dû m'interrompre deux fois pendant le visionnage
pour aller vomir...


Un détail : tu as filmé le Capitole, alors que le meilleur cinéma de Clermont est le Rio (une salle que fréquentait naguère le couple Bergheaud/Audigier). Mais comme cela t'aurait fait un peu
loin à pied, je te pardonne.


Enfin, M. Je-connais-Clermont-Ferrand-comme-ma-poche, je te signale que la préfecture et l'Hôtel du département sont deux endroits différents. L'exposition de ton copain se tient bien dans le
second de ces deux lieux (entre nous, une expo dans une préfecture...pourquoi pas dans un centre de rétention, tant que tu y es...).

Pierrot 26/06/2012 17:39



allons, allons, de la mesure...   Avec ce que tu bois comme bières, je suis sûr que ton malaise est plutôt liée à ta pôtée du petit déj!


Tu penses bien que j'aurais bien aimé trouvé le RIO... En hommage à RIo BARRIL...


Et merci pour le complément!