Jean-Louis Murat à LODEVE, Voix de la méditerranée, 17 juillet

Publié le 20 Juillet 2014

gradins-jour.jpg 

 

10549838_529498213817955_475528944_n.jpg

 

 

Bonjour

En attendant que nos envoyés spéciaux nous en disent plus, voici le petit mot d'Yseult:

  Un petit mot rapide depuis parking avec le mobile avant de plus amples details d'ici qlq jours. JLM en tres grande forme a Lodeve, détendu et serein ... Version longue du concert, rappel, public conquis, dont des curieux. Un tres bon concert, plus d'une heure 30. A bientot ! 

 

Et voilà donc son compte-rendu: 

"Murat et The Delano Orchestra sous les étoiles …

C’est un JLM parfaitement serein et détendu, tee shirt blanc, blue jean et sans lunettes noires, qui s’est présenté à nous jeudi soir dans le cadre du festival « Les voix de la méditerranée ». L’ambiance poétique qui régnait sur Lodève y est-elle pour quelque chose ? Sans doute !

Qui dit concert en extérieur à 22 h, dit aussi nuit tombée et grâce à une météo stable, ciel constellé d’étoile. Un pur bonheur ! De plus la scène était située au pied d’un clocher ce qui constituait un cadre plutôt sympa.

Déception pour moi quand j’ai vu les gradins, concert assis pppfff, parmi les premiers à attendre on arrivera quand même à se caser au 2eme rang en face de Julien (trompette) et  Guillaume (violoncelle). Dès le deuxième morceau, quelqu’un s’est lévé et trémoussé juste en bord de scène pendant tout le concert (au point qu’à un moment Jean Louis lui offrira de boire un coup d’eau à sa bouteille) et sur la fin n’en pouvant plus, un groupe s’est posté debout au milieu. Aussi aux « Assis !!! » ont été répondu des « Debouts !!! » et tous ceux qui l’ont voulu ont pu profiter du rappel debout, sous la scène … moi y compris, comme à mon habitude aux pieds de Jean Louis, qu’il avait nus figurez vous !

Bien qu’assise j’ai eu assez de coffre (plutôt dans les aigus) pour faire part de ma ferveur entre tous les morceaux, au point qu’un monsieur du premier rang s’est tourné vers moi pour me dire, « Hé bien, on sent votre enthousiasme, au moins ! ». 

Concernant la set liste, nous avons réussi à la récupérer en fin de concert (à partir de 2 c’est le début d’une collection, déjà ?!) même si j’avais noté les titres au fur et à mesure d’autant que je suis devenue incollable en Delano Orchestra en quelques mois.

C’est un Qu’est-ce qu’on fond du cœur bien rythmé et endiablé qui a ouvert les hostilités, comme beaucoup des morceaux ce soir là, on a senti un certain degré de plaisir pris à rallonger les morceaux comme Murat peut en faire usage quand il est lancé.

Dans l’ordre nous avons eu ensuite  Les ronces, Seawater (TDO), Col de Diance, Michigan, Paloma (TDO) Frelons d’Asie, Extraordinaire Voodoo, Summer (TDO), une (très très) petite pause, Mujade Ribe, Outro (TDO) et un final exceptionnel avec le titre Chacun vendrait des grives qui a jouit d’une belle rallonge en final et d’un joli petit jeu autour des mots « le bleu, le noir à l’infini », noir auquel il a voulu nous rendre mais nous ne nous y sommes résolu qu’après un rappel : Le blues du cygne, (JLM a attrapé son harmonica puis s’est résigné) c’était endiablé face à un public conquis, invité à taper dans les mains et tout et tout …

Pas beaucoup de bla bla, comme souvent, Jean Louis a quand même salué le public comme des voisins car eux venaient de Clermont Ferrand, expliqué la sortie du futur double album, présenté les Delano et remercié tout le monde.

À la sortie, le monsieur qui a dansé tout le concert devant disait qu’il était surpris et ne s’attendait pas à ça mais trouvait que le Jean Louis envoyait sacrément du bois et qu’il n’avait pas pu tenir bien longtemps sur sa chaise – et qu’il faudrait virer ces fichues chaises dans ce type de concerts à l’avenir (moi, je suis trop sage pour me lever, mais ça viendra, ça viendra …).  Par quel hasard ce monsieur s’est il donc retrouvé à ce concert, festivalier, Lodévois  ??? Quoi qu’il en soit, on a entendu que des avis positifs à la sortie, des gens ravis, surpris (en bien) et conquis par Murat mais aussi par les Delano, qui ils faut bien le dire servent bien la cause.  

Dans la file d’attente nous avions aussi entendu que des gens avaient décidé de venir ce soir là, car il avaient entendu la balance dans l’après midi et trouvé ça vraiment super.

Nous n'avons pas osé aller les déranger quand nous les avons aperçus après la sortie près des barrières à l'extérieur ... Nous voulions pourtant les féliciter tous, de cette magnifique prestation, mais je les avais déjà remercié si fort depuis le bord de scène que ma voix me jouait déjà des tours ... Chacun sa façon d'honorer les voix de la Méditerranée !!!

Nous avons erré un moment dans la nuit vraiment contents, le sourire aux lèvres car il était évident que tout le monde avait pris du plaisir, sur la scène et dans les gradins, sous les étoiles … et au petit matin Qu’est-ce qu’on fond du cœur était toujours dans me tête ... "

 

MERCI YSEULT de nous faire partager ton enthousiasme... avec des éléments tangibles qui montrent que c'était partagé, et ça fait plaisir : des curieux qui viennent en ayant écouté la balance,  un non-muratien qui se déchaine tout le concert...  Ah oui, ça fait plaisir!                

 

air-noir.jpgphotos by Yseultsetliste-lodeve.jpeg

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

Muse 26/08/2014 11:41

Lodève est une belle ville, avec un très beau musée qui offre chaque été une belle expo. Et un beau festival de poésie également. Contente que ce concert se soit bien passé. Il est vrai qu'un bon concert fait souvent regretter qu'il ne soit pas tenu debout...si c'était le cas pour cette édition, tant mieux! C'est bon signe! Ca veut dire que JLM est un peu sorti de son ronron habituel. Sans doute la présence musicale des Delano lui permet de pouvoir animer un peu plus dynamiquement les chansons. Merci pour le compte-rendu.

didier le bras 20/07/2014 21:50


MERCI DE CE BEAU COMMENTAIRE.

Pierrot 26/07/2014 19:50



une photo une     http://www.clodyus.book.fr/galeries/ombres-lumieres/jean-louis-murat-volcanique