le titre "over and over"

Publié le 27 Janvier 2013

 
 
On découvre aujourd'hui la nouvelle chanson de Jean-Louis Murat. Bien que Murat ait l'habitude d'utiliser l'anglais dans ses titres, de jouer avec certains codes ou termes usés (Le Lady d'Orcival...ou  le "cross" de Nu sous la crevasse...), le nom du titre dévoilé il y a   3 jours m'a un peu surpris... Surtout avec ce visuel assez disco. Cela ne collait pas trop avec ce que Marie Audigier nous avait dévoilé de TOBOGGAN. Mais cela m'a amusé ensuite... surtout en découvrant le nombre de chansons intitulées de la sorte... Wikipédia nous en propose un petit récapitulatif là , qui ne me parait pas complet. On remarquera surtout dans la liste le nom de... Nana Mouskouri?? Non celui de Neil Young... tiens donc...   Partirions-nous en ce pays folk-blues? 
 
 
Et bien, non...
 
 
 
 
Après 5 écoutes... non, j'arrive à la 6e,  soyons franc : je reste circonspect... mais ce n'est pas la première fois que je regretterai le choix du single... même si cette fois, je comprends bien le choix... je ne dirais pas que ça sent le tube, mais au moins sa recherche. Murat n'a jamais été aussi prêt de revenir à "Cheyenne automn" (la guitare remplaçant le synthé).  La RTBF résume ainsi laconiquement : "Il croone presque, loin des chansons plus rugueuses auxquelles il nous avait habitué ces dernières années".  
Franck Vergeade de Magic!  dit : "Un titre quiet et mélodique, qui rappelle un brin les moments calmes de Lilith (2003)"... Mouais... Juste un brin.  F. Vergeade a également twitté ceci : "Alors, ce quatorzième album de et le premier pour ? D'ores et déjà, son disque le plus court".
 
Une autre réaction plus positive vient du MAGUE qui titre "un bijou": " On aime et défend Murat depuis 10 ans sur le Mague, mais force est de constater que son album qui sortira en 2013, si on en croit ce premier extrait, va être une excellente cuvée. OVER and OVER... is good !! ENJOY"
 Sur FB, les réactions dans les commentaires sont elles-aussi positives.  On en reparle j'espère dans les commentaires... J'en suis à la 10e écoute... et mes oreilles commencent à s'y faire...

EDIT : F. VERGEADE SUR TWITTER : Le nouveau est hypnotique, concis et cryptique. Grand cru après "Grand lièvre"
LE LIEN EN PLUS :
 Hasard du jour... Carla Bruni sort également son single aujourd'hui... et on en parle un peu plus que celui de Murat dans les médias... Olivier NUC, lui, fait le lien:
 
 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

KingArthur 04/02/2013 10:58


MMMMhumm... si j'osais, je verserais dans le philisophique et je dirais que la rupture est l'antichambre du renouvellement qui revient sans cesse... et sans cesse. Mais bon, on ne va pas chercher
qui a raison.


bonne journée,Muse.

Muse 03/02/2013 22:39


Hello KingArthur! Merci pour les compliments. Ta réflexion est intéressante si on oublie le contenu de la chanson qui évoque une rupture pas un renouvellement. Par contre la répétition du mot
tendrait à porter la réflexion comme obsédante. Ce qui rendrait la traduction  de "sans cesse" cohérente. L'amoureux évoqué est JLM, mais qui ne se reconnaît plus tel qu'il était avant.

KIngArthur 03/02/2013 17:37


J'adore cette nouvelle interprétation , je devrais dire.. vision (!!) de Muse et il est vrai que l'image de la bouteille de Perrier me plaît plus que la suggestion disco ... plus dynamique, plus
vraisemblable (?) quant à la référence au thermalisme, alors là, chapeau bas ! ... je ne trouve plus mes mots.


Ceci étant, je réfléchis et réfléchis et je me demande si "Over and over" ne pourrait pas aussi se comprendre dans un sens (premier) de renouvellement c'est-à-dire sa traduction littérale =
 "Sans cesse"


Qu'en pensez-vous ?

Muse 02/02/2013 14:13


Je dois avoir l'esprit mal placé, mais la pochette me fait plutôt penser à la vieille pub Perrier avec la main, si vous voyez ce que je veux dire...;-) J'ai aussi trouvé que c'était une référence
au thermalisme, car vous retrouvez un dessin symbole très proche dans toutes les villes d'eaux sur les pictogrammes dédiés. Bref, du très liquide et gouleyant ;-)) Une histoire d'O (eau) ver ;-)

KIngArthur 30/01/2013 11:42


J'aime assez la queue du volatile qui pousse des cris infernaux !! ;-)


PS j'aime aussi Robi.

lew 30/01/2013 09:45


bonjour King Arthur


attention, il s'agit de ne pas tirer des plans sur la comète (on ne connaît pas grand-chose de l'album), et Robi m'avait bluffé par sa classe lors de la première
partie du concert de la boule nore (auquel tu assoistais toi aussi, je le sais), son côté très arty mais sans artifices m'avait impressionné. ce que j'aime c'est lorsque Murat compose et produit
de la façon la plus artisanale possible, en multi-instrumentiste autonome, pour employer une expression assez laide mais qui dit bien ce qu'elle veut dire. on parle de design disco pour la
pochette, peut-être, certains y voient la trame intersidérale de l'un des mutivers qui nous entourent, moi j'y vois tout bêtement (c'est tout moi) une photo en noir et blanc d'une partie de la
queue d'un paon. en Inde c'est un oiseau sacré, en Europe et en Amérique, c'est un volatile ornemental qui pousse des cris infernaux (voir un zode des Smpsons.) pick your choice...

KIngArthur 30/01/2013 09:24


D'accord avec Lew lorsqu'il dit que nous sommes en présence d'un single vénusien ( je trouve l'image bien choisie!) et que je préfère -personnellement- des créations plus "martiennes". Je
persiste à considérer Tristan et Iseult comme un album inégal. Je suis aussi d'accord avec Lew pour préférer JLM "alone" ( je n'aime pas les choeurs et les particpations féminines, sauf lorsqu'il
s'agit de sa femme, car alors les participations sont assez discrètes)

lew 30/01/2013 08:08


c'est un single pour filles.


la philosophie de la production, très orientée "chambre d'échos, wall of sound de bruits stellaires venus en droite ligne de la musique des sphères depuis "des
années lumière" de la Terre pour faire se pâmer l'oreille féminine me semble très claire. mais je peux me tromper et succomber bientôt moi-même, pourquoi l'exclure ?


quoi qu'il en soit, il va falloir se mette au vert et se faire pousser des ovaires si l'on veut se mettre aux anges qui ont vraisemblablement présidé à la naissance
de cet album vénusien. (mais pas comme le Vénus de 1993 qui me semble être un sommet qui n'est pas prêt, à mon humble avis, d'être divinement foulé de sitôt.)


contrairement à KingArthur, je ne sens pas le subtil parfum émanant du jardins des délices qu'était Tristan (qui ne comportait aucun "nanards", je proteste), on
pourrait se dire tant mieux, on est dans du neuf, du frais.


l'ennuyeux est que l'album de 2008 avait été fabriqué (comme on fait un enfant) par Murat, tout seul (la voix féminine, très proche de lui, était magnifiquement en
retrait, une merveilleuse compagne de tracks et de sillons, pas un instrument mis là pour faire joli dans le paysage artistique).


je ne conçois JLM que "Alone & Alone", "Loner and Loner".


ses compagnonages avec tel ou tel, telle ou telle, n'apporteront jamais rien de plus (en pure valeur ajoutée artistique) à un homme aussi doué et sngulier que
lui.


bien à vous, encore et encore, et plus que jamais.


lew-lew.

KIngArthur 29/01/2013 22:58


En effet,  j'ai mal compris les premières lignes de ton article ... qui se référait aux multiples chansons qui portaient le titre Over and over ...

KIngArthur 29/01/2013 21:06


Bon, l'impression se confirme, 1ere écoute = surprise ! 2eme écoute = légère déception ... titre un peu faible comme dit Simon , agréable mais guère plus...me fait un peu penser à l'album Tristan
et Iseult qui détenait des titres magnifiques mais aussi des nanars .J'aurais aimé plus de rock, je m'attendais vraiment à autre chose (compte tenu de la pochette !) et je m'interroge = de quelle
facture va être le reste de l'album ? y a t il plusieurs titres en anglais comme le laisse penser Pierrot ? bon, j'attends, je suis impatient , mais sur mes gardes malgré tout.

Pierrot 29/01/2013 21:29



Comme je laisse penser... ?   Euh, je ne connais pas le contenu de l'album... Je ne pense pas qu'il fasse plus utilisation de l'anglais cette fois...



Simon 29/01/2013 10:12


Et bien moi je te rejoins Pierrot. Le titre et la pochette du single me semblait suggérer de la nouveauté dans le répertoire de Murat, une fraîcheur impétueuse venue d'Auvergne. Au final et après
plusieurs écoutes, je trouve toujours le titre un peu faible. Pas de mélodie implacable et une voix qui minaude qui m'empêchent d'entrer plus avant dans le texte.


Bon personnellement pas emballé de prime abord, mais j'ai toujours l'espoir de découvrir un album éblouissant en mars!

JLL 28/01/2013 19:25


Tiens tiens, Pierrot fait une allusion à Cheyenn Autunm, attention tous les vieux fans comme moi vont ressortir du bois!!! "assis sur les bords de Loire", ça fait du bien de réentendre notre JL,
vite la suite.


JLL

Armelle R.G. 28/01/2013 19:15


eh oui, la seule info musicale que j'ai entendue ce lundi matin en allant au boulot, c'était celle de Carla pour l'anniversaire de son mari! Heureusement que j'ai eu une autre source pour
découvrir le petit bijou un peu plus tôt... et moi j'aime cette douce mélodie, merci Jean-Louis et très bel anniversaire à vous! Vivement la suite!