Murat à Lille

Publié le 3 Mai 2013

 

http://www.lavoixdunord.fr/region/hier-soir-a-l-aeronef-de-lille-jean-louis-a-ete-ia987b0n1219547

 

Hier soir à l'Aéronef de Lille, Jean-Louis a été fidèle à Murat

Publié le 03/05/2013

Par La Voix du Nord

 "Entre nous, c'est sexuel. Et quand c'est sexuel, on dit pas bonsoir. » Le public lillois avait sans doute rêvé d'une autre forme de confession.

 Heureusement pour Jean-Louis Murat, on ne mesure pas la qualité d'un concert au nombre de spectateurs.PHOTO PATRICK JAMES Heureusement pour Jean-Louis Murat, on ne mesure pas la qualité d'un concert au nombre de spectateurs.PHOTO PATRICK JAMES

Celle-là ressemble, à s'y méprendre, à ce qu'on peut dire un soir d'amour tarifé. Là non plus, effectivement, on n'est pas obligé de dire bonsoir. Il est un peu plus de 22 h, hier, à l'Aéronef. Jean-Louis Murat est monté sur scène il y a moins de trente minutes. Il a chanté. Un peu. Et adresse ces quelques mots à la salle. L'Auvergnat n'a jamais été avare d'efforts pour se faire mal aimer. Encore gagné...
L'histoire oubliera, cette fois encore, qu'avec un tout petit effort de mémoire, il aurait pu se souvenir des prénoms de celles et ceux qui ont accompagné son escapade lilloise. 250, peut-être 300 personnes pour voir comment le gaillard défend sur scène son dernier album Toboggan.

Alors ? Eh bien, on a, hier soir, ressenti les mêmes sensations que sur un toboggan. Le moment où l'on grimpe à l'échelle et où, forcément, on trouve le temps long. Et puis, cette (courte) impression de plaisir pendant la descente. On se souvient de Sans pitié pour le cheval. On a reconnu Tout dépend du sniper.
Coquetterie d'artiste ou vilain hasard ? Le son n'a, hier, jamais permis de profiter pleinement de la puissance des mots. Si c'était fait exprès, faut arrêter. Il y a quand même eu quelques jolis moments, avec Le chat noir, celui qui «  passe sa vie en cabriolant » ou quand Murat a rappelé qu'« Amour n'est pas querelle  ». On en restera donc là. • 
EM. C.

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

helene 05/05/2013 17:15


vous écrivez de bien bons résumés. Merci. Puis-je vous recommander d'écouter cet artiste :



Rhiannon 04/05/2013 19:43


Merci pour ce CR Arnaud....belle ambiance...un Mr Jean Louis Murat détendu ..tout compte fait ..la mauvaise humeur vient peut etre du journaliste lui meme...versatile....mal luné...ou comme tu
l'as precisé ....il ne faut pas s'attaquer aux édiles...;)

KingArthur 04/05/2013 19:38


Eh bien, c'est ce qui s'appelle du C/R !! , merci Arnaud :-) je retrouve bien l'ambiance que j'ai connue à son concert de SOA. Donc, ne soyons pas chafouins ;-)

jlr 04/05/2013 15:41


Ha, ha , ha !! Merci Matthieu pour ce bon moment de rigolade :-) A+ JL

Matthieu 04/05/2013 14:35


     Calmez-vous mon bon Didier, ne vous laissez pas aller à une démagogie anti-médias qui vous sied mal :
TOUS les journalistes français ne peuvent pas avoir le bon goût de parler de votre blog...

Pierrot 05/05/2013 09:19







Arnaud 04/05/2013 13:25


Donc Jean-Louis a fait du Murat... ce qui pour moi est une bonne nouvelle!


 


Comme cela a été écrit dans les commentaires précédents, la première partie, Titan Parano était une première partie de grande qualité : de bons moraceaux remarquablement interprétés. A creuser
sur titanparano.com


 


Le concert de JLM commence effectivement face à un public peu nombreux (250 personnes?) et quoi qu'il en dira par la suite, JLM a bel et bien salué son public en entrant surscène. 


Le concert fut à mon avis de qualité, les moments forts furent pour moi le dynamique "Lindbergh Business", "Sans Pitié Pour le Cheval" remarquablement interprété, "Il Neige" dont la version Live
est supérieure à celle de l'album, la poséie et l'intimité du "Chat Noir" et d'"Amour n'est pas querelle". J'ai bien aimé également "Le Champion Espagnol" ou "Belle" bien retravaillés et le final
avec une version éblouissante d'"Extraordinaire Voodoo".


 


Les films amènent une ambiance assez intimiste et donnent beaucoup d'originalité à la démarche du duo. Ensuite, je comprends que l'absence de basse puisse perturber et retirer de la chaleur à
l'interprétation.


 


Certains morceaux m'ont un peu déçu. En premier lieu, "J'ai tué parce que je m'ennuyais" perd à mon avis beaucoup de substance dans cette interprétation, d'autant que sur ce le coup (et seulement
sur ce coup là, n'en déplaise au journaliste de la VDN) le son était vraiment mauvais au démarrage du morceau.


"Over and Over" me parait un peu mécanique et manque peut-être de sensibilité dans l'interprétation. Enfin, la parti pris de ne pas mettre beaucoup d'anciens morceaux au profit de morceaux
"rares" a par exemple un peu surpris mon voisin, qui était content de découvrir de nouveaux morceaux mais qui a apprécie aussi reconnaitre certains morceaux plus connus. Ceci dit, rien à jeter
dans "Michigan" ou le Sniper.


JLM n'a rien dit durant la première partie du concert, mis à part le furtif "bonsoir". Il s'est exprimé pour la première fois lors du premier break de Stéphane, en le présentant, ce qui a ma
surprise ne déboucha sur aucun applaudissement. Au retour de Stéphane sur scène, il demande de l'applaudir et les applaudissement furent cette fois-ci nourris.


Il enchaine en posant la question : "est-ce que je vous ai dit bonsoir", le public chafouin lui répond "non" et un "malpoli" fuse dans le public. JLM sourit et répond qu'il n'est pas malpoli mais
au contraire "trop poli" et que c'est sa concentration sur l'interprétation qui le trahit. Et se lance dans un mini monologue sur le bonsoir et l'acte sexuel. Monologue très drôle que seul un
pisse froid de journaliste a semble-t-il mal interpreté. Il se reprend et assène un drôle "Bonsoir Bruxelles.... oups... bonsoir Lille". Toujours dans l'humour, il crée une chanson sur Lille,
cette magnifique cité du Pas-de-Calais. "Ah tiens, c'est dans le Nord, c'est un département ça le Nord?". Et reprend son improvisation chant / guitare / batterie sur Lille et le Nord. Très drôle.


Enchainant sur la joie que devaient avoir les lillois d'avoir une maire comme Martine Aubry, qu'il imaginait bien avoir eu une relation avec l'insatiable DSK. Et que ce genre d'aventure ne risque
pas d'arriver à Clermont... Bref, il raconte tout ça bien mieux que moi, mais ceci pour bien faire comprendre que les allusions de la VDN sont pour le moins très subjectives. Ou alors nous sommes
dans une ville dans laquelle certains journalistes n'acceptent pas qu'on se moque de leur édile...


 


Il remet le couvert au retour du rappel lorsqu'il revint sous une salve d'applaudissements, avec une sortie très second degré "on est surpris, hein Stéphane, d'habitude on fait un flop".
 Bref, un concert avec un JLM à l'aise avec son public et plein d'humour.


 


On retrouve ce JLM détendu après le concert lors de la séance de dédicace. Ouvert, souriant, un petit mot gentil pour chacun. Je suis reparti avec le vinyl et l'affiche dédicacés et très
satisfait de ma soirée! 

Pierrot 05/05/2013 09:18



MERCI Arnaud! beaucoup!



DIDIER LE BRAS 04/05/2013 09:25


Marre de ces journaleux ... qui ne cherchent pas à voir plus loin que le bout de leur nez ... Ils font partie de ces castes qui aujourd'hui se croient tout permis ! Il y en a d'autres ... justice
et éducation par exemple ...

Rhiannon 03/05/2013 19:46


Je pense qu'il a voulu signifier qu'il était en osmose parfaite avec le public de Lille...l'acte sexuel par excellence...très belle image en faite....le journaliste de la Voix du Nord n'a pas
compris...Jean Louis Murat a toujours dit que par l'acte sexuel ...il atteignait  le divin...c'est une bonne appréciation ...je trouve... et un super compliment ...;)

marie laure 03/05/2013 19:45


Comment peut t'on ecrire de tels choses, j'y etais les propos de jean louis ont bien fait rire la salle, le public certe peux nombreux, les lillois ont bien appreciers toutes ces boutades
muratienne, il etais détendu, certe sur certain morceau ce fut plus lent qu'au trianon, mais j'ai aimer toutes cette prestation, . à noter une premiere partie excellente, ce blouse rock americain
chanté par un français j'ai vraiment aimer, cette voix à la chris isaak ma vraiment emporté, dimanche je serais à bruxelles !!!!

Arnaud 03/05/2013 17:32


Pour ma part j'y étais et j'ai bien aimé. J'ai vu une dizaine de fois JLM en concert et je ne l'ai jamais vu aussi détendu et abordable que durant ce concert (et lors des dédicaces après!). Donc
bon concert (j'en ai vu des meilleurs, j'en ai vu des plus mauvais), artiste talentueux, qui avait l'air de s'amuser et qui a pas mal dialogué avec le public en 2ème partie de concert sur un mode
un peu second degré que n'a pas forcément compris (ou appréciée) notre ami(e) de la Voix du Nord.


J'essaie de vous écrire un avis plus précis dès que possible!

KingArthur 03/05/2013 15:21


Je n'ai pas trouvé de commentaires vraiment explicatif sur JLM// FB ... on attend les réactions des fans qui y étaient ... on sent un peu de déception dans les premiers avis??


sur le chapitre des photos, jLM ne veut PAS de photos, il l'énonce clairement, ce qu'il a fait pendant le passé n'est peut être plus vrai aujourd'hui .


je vais le voir le 11 mai à Auxerre, je vous dirai mon ressenti.

Rhiannon 03/05/2013 13:02


Il ne devait pas etre de bonne humeur...sauvage ...certes ...mais quand un fan lui demande une photo...vu le nombre de photos qui onrt été prises avec Josie ...Armelle..Marie Laure etc...cela est
étonnant qu'il ait refusé....il est dans sa période versatile...;)...de meme que comparer le public lillois à une visite chez une "Grutte"...;)...hi hi..il a tapé  fort quand meme...lui
qui prétendait préférer le public nordiste...c'est  l'amour "vache" alors!!!

pierrot 03/05/2013 12:46


sur FB, je pique le commentaire de Mr. MOZ M:


C'est un Murat new look qui c'est produit ce soir sur la scène de l'Aéronef devant une salle a moitié
pleine. Un murat vachement aminci avec une coupe de cheveux plus courte, en costard,chemise blanche et cravatte noir (!). Un nouveau look dandy a fond. . Un murat intime avec un seul musicien (son batteur) et des projections vidéos sur trois petits
écrans sur scène. Un murat sombre et + ou - bavard vers la fin du show avec des blagues sur Martine et sur les lillois. Nous sommes (trés) loin bien-sur du "dolores tour" et le "mustango Tour"
qui sont pour moi ses deux meilleures tournées a ce jour. il y a eu deux, trois moments magiques (il neige, chat noir, extraordinaire voodoo, mais aussi des passages un peu long et sans
l'étincelle des tournées précédentes, il faut bien l'avouer). il y a eu quelques moments forts pendant le concert mais "en gros" je suis quand-meme rester sur ma faim !. J'ai pu discuté un peu
avec lui dans le hall de l'aéro a la fin pendant la dédicace de mon vinyle "tobbogan", je lui ai demandé de faire une photo avec moi: il a refusé de faire la photo , (idem pour les autres fans).
Wooo .. Quel Bougre !. il n'a pas changer il est toujours aussi "sauvage" et en plus il a pris un coup de vieux. Hahaha !!. (une mention spéciale pour la première partie avec le nouveau groupe de
David Peuvrel, ex-leader de Gumma, un ancien groupe lillois, sous le nom de "TITAN PARANO". j'ai vraiment adoré !. je n'avais pas vu david et son groupe sur scène depuis pas mal de temps et je
les trouve vraiment excellent en live).