Murat frappe du POINT! Interview-mag...

Publié le 9 Décembre 2011

 

Bon, j'arrive pas copier l'article...

Voici l'article qui a sucité tant de buzz depuis hier...

 

Click here to find out more! http://www.lepoint.fr/musique/jean-louis-murat-ca-me-plait-assez-qu-on-ne-m-aime-pas-09-12-2011-1405699_38.php

 

Bon, ce n'est pas si méchant... En tout cas, merci à Jean-Louis de nous faire penser à LECANUET qui a fait trembler le Général De Gaulle... enfin, trembler la phalange de son index droit un dixième de seconde.

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Commenter cet article

Cédric 15/12/2011 10:27


Hélas Pierre, la rancune reste la colère des faibles.


Tootsie fini assez mal ...

Pierrot 15/12/2011 20:14



ah, mais j'ai jamais dit le contraire... et en plus, j'ai fui lâchement.



Marc 14/12/2011 23:39


Non Pierrot, pas de blog belge non plus, et mes contributions ne feront à l'avenir que s'espacer

Cédric 14/12/2011 23:03


Pierre,
le fond du débat est le travestissement de la pensée, occasionné ou subit.
et il me semble qu'il y a deux ans tu étais pile poil dedans ;-)


 

Pierrot 14/12/2011 23:27



moi dans le travestissement? Tu me prends pour le Tootsie de la Muratie? tsoin, tsoin...  mais j'ai encore la dent de la rancune... point final. 



Marc 14/12/2011 21:04


A la lecture de certains échanges ici et sur le forum, il apparaît que certains pourraient m'assimiler au Marc qui a posté précédemment.


Il ne s'agit pas de moi, même si mon jugement suite aux dernières interview n'est guère différent de celui de mon homonyme.


Avec moins d'indulgence, car les dernières chansons de Murat ne m'enchantent pas.

Pierrot 14/12/2011 23:29



Et tu n'es pas celui qui écrit sur mescritiques.be ..... Par contre, l'autre?... Le monde est trop petit décidemment.



Cédric 14/12/2011 19:30


A LA LECTURE DE MUSE :
[L'interview Fesson est [...] pire au plan de ce qui est dit. Après lecture, j'étais très en colère et d'autant plus en voyant que sur le forum, j'étais quasiment la seule à m'indigner des propos
tenus. Je trouve grave que, sous prétexte que c'est JLM, beaucoup relativisent, minorent voire parfois, approuvent le sens de telles paroles]



Bonjour,


En premier lieu, il ne serait pas correct de laisser dire que certaines personnes sur le forum de JLM ont approuvés les propos tenus par JLM lors de l'interview Fesson....


Le sens donné par les membres du forum à ces propos furent pour quelques uns des regrets exprimés quand à l'impulsivité d'un JLM qui se voudrait polémiste,
ou encore pour d'autres de la distance et du second degré à l'aune de la connaissance du personnage équivoque au possible.
Quand à voir dans ces réactions une caution ou une quelconque apologie ... il y a là un raccourci effectué sans vergogne qui en dit long sur certaines intentions.



En second lieu : la violence conjugale (aussi cruelle féminine que masculine par ailleurs) ne m'apparait pas être le thème contenu dans les propos de JLM lors de l'interview Fresson ...
......... suite JLMforum section salon privé .............


http://jeanlouismurat.zikforum.com/forum


@+


Cédric du JLMforum


 

Pierrot 14/12/2011 21:00



...ah, "sans vergogne, certaines intentions"....  -enfin, Muse; Mata hari du Murat! ...           


Tout ça me fait penser que ça fait deux ans que je ne fréquente plus  le forum régulièrement... Je... enfin, non, j'arrête là.



Muse 14/12/2011 09:39


Hello Marc


Etant donné qu'il était furieux que l'album des Restos de janvier dernier faisait mieux que Grand Lièvre, que Souchon faisait déjà bien mieux que lui en  terme de ventes après seulement une
semaine de sortie de son nouvel album, il a utilisé les questions du Point pour se défouler sur eux. Ca fait quelques années maintenant qu'il utilise la critique violente pour faire redémarrer
les ventes. Alors oui, je suis d'accord avec toi, il y a de l'impulsivité mais il y a quand même de la préméditation derrière. Et il n'est pas à un paradoxe près. Il parle d'opportunisme des
collègues qui utilisent les Restos pour leur promo, mais quelque part, il fait via cet article exactement la même chose.


L'interview Fesson est, je suis d'accord avec toi, pire au plan de ce qui est dit. Après lecture, j'étais très en colère et d'autant plus en voyant que sur le forum, j'étais quasiment la seule à
m'indigner des propos tenus. Je trouve grave que, sous prétexte que c'est JLM, beaucoup relativisent, minorent voire parfois, approuvent le sens de telles paroles.


Effectivement, il est capable de faire des analyses chouettes et clairvoyantes sur d'autres sujets mais il faut qu'il soit dans un contexte et avec un interviewer qui le cadre du début à la fin.
Si ce n'est pas le cas, il va se répandre en horreurs juste pour faire du buzz via de la méchanceté gratuite, de la vulgarité, de la violence, etc. Et je trouve ça navrant, désolant d'un point de
vue humain. Comment peut-il encore critiquer les autres quand il montre un si piètre visage et des agissements aussi violents, intolérants, agressifs? On dirait parfois un enfant gâté qui cherche
les limites.


 

Marc 13/12/2011 13:24


Bonjour Muse,


Je partage assez ton analyse mais j'y apporterai quand-même une nuance : il ne faudrait pas oublier qu'une des caractéristiques premières de notre homme est l'impulsivité ! Donc je ne pense pas
qu'il prémédite le contenu de ses sorties médiatiques. Je crois plutôt qu'il se laisse aller (ou déraper c'est selon) en fonction de son humeur ou envie du moment...


L'interview ne peut dater de l'époque Mustango car il cite plusieurs fois Usain Bolt qui était totalement inconnu avant 2008 je pense.


 


Perso l'interview au point m'a nettement moins marqué que la précédente ou il fait allusion à "l'éducation des femelles" là j'étais réellement choqué car on ne peut décemment faire "de
l'humour" sur un thème aussi sensible que la violence conjugale...


 


Et pourtant... Et pourtant lorsqu'il s'en donne la peine il peut encore m'enthousiasmer en interview!!


J'ai adoré récemment son analyse de notre société "désenchantée" où les chansons et les artistes ont perdu au fil des ans leur pouvoir d'enchantement du peuple... Un constat lucide,
implacable que je n'avais encore jamais entendu formulé ainsi...


 


Alors que Murat continue, longtemps encore à écrire des chansons qui nous enchantent sans se préoccuper de ses "chers collègues". Il est précieux et vaut tellement mieux que ces ridicules
considérations machistes à 2 sous...


 


 

Pierrot 13/12/2011 22:58



Il faut relire l'interview de MURAT avec Cinthya Fleury (présent ce soir dans ce soir ou jamais...ça m'y a fait repenser) dans le FIGARO MADAME.. pour connaitre la vraie position de Murat sur le
féminisme et le "combat des sexes"...



Muse 12/12/2011 20:40


Quand j'ai dit sur le forum que JLM tapait sur les collègues et les Restos pour récupérer des ventes et ramener les projos sur lui, ça a choqué. Mais si Polydor a twitté le lien du Point...ça
veut dire que j'avais vu juste. Après, JLM peut toujours critiquer des artistes qui font leur promo via les Restos du Coeur. De façon indirecte, via ce démontage en règle des collègues vis à vis
de l'opé humanitaire, il joue exactement le même jeu promotionnel que ceux qu'il critique.


Alors le discours tous pourris sauf lui...hum hum...

Muse 12/12/2011 15:23


Armelle, je crois que le Point, tout comme JLM a besoin actuellement de faire du buzz au plan médiatique. Récemment, le Point s'est lancé dans la germanophobie via un article sur Eva Joly et
maintenant le même journal continue sur sa lancée avec la mise en scène de la misanthropie muratienne et le dénigrement sur les artistes de gauche et les Restos du Coeur (qui viennent d'ouvrir
leurs portes). Quoi d'étonnant de la part de ce journal et de la part de JLM? Effectivement l'article semble être une resucée ancienne puisque n'évoquant pas du tout l'album actuel mais la
chanson le Fier Amant de la Terre qui devait appartenir à l'album Mustango si mes souvenirs sont bons (mais le Point n'est pas le seul à fonctionner ainsi et à ne pas du tout évoquer l'album
dernier, sans doute grosse flemme de l'écouter). Par contre les quelques éclats sur Souchon qui vient de sortir un album qui a démarré les ventes très fort, ça reste d'actualité.

Pierrot 12/12/2011 18:57



salut Muse,


Polydor a twitté le lien vers l'interview du point... est-ce qu'il pense que c'est vendeur? faut croire...



Armelle R.G. 10/12/2011 16:11


et Jean-Louis répondrait sans broncher? j'ai vraiment un gros doute! Pourquoi l'interviwer sur un sujet qui n'a rien à voir avec Grand Lièvre, ne pas évoquer une seule fois l'album et pourtant en
faire allusion dans la présentation... ça n'est pas clair du tout! 


moi j'ai l'impression que le changement de comportement de Jean-Louis dérange certaines personnes qui ne l'aiment pas et veulent continuer à le casser en ressortant des bribes de conversation de
derrière les fagots...


 

Armelle R.G. 09/12/2011 20:15


y'a un truc qui me parrait bizarre, comme si cette interview datait d'il y a une dizaine d'années :


"L'une de
vos chansons, sur votre dernier album, proclame ceci : "Dans ce monde moderne je ne suis pas chez moi". Vous êtes misanthrope ?


Je dis ensuite : "Merci pour tant de peine, mais je ne t'aime pas." C'est ce que je pense vraiment...."


qu'en penses-tu Pierrot 

Pierrot 10/12/2011 09:38



Je ne peux rien en dire        non, je ne peux rien en dire               Il me semble que
l'interview s'est faite cette année... errreur du journaliste?



lew 09/12/2011 18:08


bah Valbuena fiche un but miraculeux en pleine lucarne aux Borusssia et les gusses de Lyon passent sept buts venus d'ailleurs à un obscur club croate, je ne vois pas
pourquoi Jean-Louis Murat ne serait pas l'auteur d'un splendide entretien, brillant des mille éclats du diamant aveuglant de la vérité, qui met une belle dérouillée au surmoi marxiste de confort
des prétendus successeurs des Catherine Ribeiro, Dominique Grange, François Béranger et Joan-Pau Verdier...le timing de cette interview ne pouvait tomber mieux.


le Dieu de l'interview n'a pas trouvé mieux


il n'y a aucune provocation dans ses propos, j'y vois une parole de sagesse.


il nous remet face à nous-mêmes, nous ses admirateurs, ses fans de base (je parle de moi là), mais s'adresse aussi à chaque personne habitant la Terre, les femmes,
les hommes qui aiment la beauté tranquille du chant du monde sans se raconter d'histoires.


j'aime beaucoup son appréhension du réel qui n'est jamais feinte ni empreinte des artifices habituels de certaines circonvolutions et facilités de pensée ou de
langage que l'on rencontre chez ceux que je n'ose appeler ses "confrères". 

Pierrot 10/12/2011 09:34



... qui plus est... ça marque dans la constance dans le propos... et vive l'ol!



Pierre 09/12/2011 15:13


Ps : et merci pour le lien Pierrot !