Muzelle et Lauvitel, petit tour en Oisans

Publié le 22 Août 2012

 

J'ai toujours un peu de mal à rajouter un  article à la suite d'un évenement marquant... mais c'est la vie d'un blog... J'ai toutefois  modifié l'article ce matin pour rajouter quelques citations muratiennes à ce parcours photographique.  Je les dédie à Jean Théfaine.

 

 

 Pour mon escapade annuel de deux jours, j'avais choisi un grand classique : à l'entrée de la vallée du Vénéon (Vénosc, La Bérarde- en Isère), la montée vers le refuge de la  Muzelle pour débuter, puis exploration à déterminer, puis le lendemain, montée au col du Vallon pour redescendre vers le  LAUVITEL:  Il pourrait être le plus beau lac des alpes  si une ligne à haute tension ne parasitait pas un petit peu le paysage.... et surtout s'il était moins fréquenté, et plus difficile d'accès. 

 

Temps magnifique, pauses photo nombreuses, 2000 mètres  de dénivelé positif le samedi...  mais regret de n'avoir pas cherché un parcours plus aventureux (même si le passage du Col du Vallon, surtout la descente, n'est pas accessible à tous je pense...).

 

Enfin, bon, voila de quoi reprendre une nouvelle année avec pleins d'énergie... euh.... Enfin... soit.

 

 

Départ 7h30 de Bourg d'Arud  935 mètres. 

 

 

 On les voit tenir le haut du pavé. On les voit sourire, ils nous font gerber. Ceux qui cachent si bien ce qu'ils n'ont pas. 

SAM 7997

sentier pavé vers la Muzelle, un même sentier gravit les deux km vers le Lauvitel.

 

Les cascades se succèdent... Celle-ci, la plus grande,  est visible de Vénosc.

SAM 7998

  On jure par les saillies du diable
Qu'un mal qui épargne les chiens
Tuerait les amants en cascade 

 

SAM 8018

 

SAM 8019

La ville est juste là : les Deux alpes... et le massif des grandes Rousses (glacier de l'Alpe d'Huez)...  Je suis ravi de découvrir d'un autre point de vue ces coins que je connais bien. J'y ai contemplé  tellement de fois les montagnes que je gravis...

 

Les 300 derniers mètres sont rudes... avant le refuge.... A côté, la cabane du berger.... et les moutons qui passent la journée à se dorer au soleil. Fait trop chaud pour brouter (même à 10h du matin). Le Patou me signale que je ne dois pas imaginer un petit méchoui improvisé...

 

SAM 8024

  où sommeille la vie
égorger de douleur le mouton
mettre au rouet sa filasse infantile
puis attacher au sapin des bonbons

Après m'être délesté au refuge, j'opte pour la montée au col de la Muzelle.

 

SAM 8025

 

Le caillou est très chouette...

 

 

Reviens ma vêle craintive

 

Boire cette eau limpide

 

Je voulais te dire ne pleure pas caillou

 

Je t'aime 

SAM 8026

 

 

Dernière ombre avant le col....

SAM 8027

 

La Dernière grimpette sur l'ardoise brillante me coupe les jambes... 1690 mètres de dénivelé à avaler  faut dire... 

SAM 8042

 

Fenêtre sur le Valsenestre d'où arrive un vent assez fort. Un tout petit peu plus loin, le Valgaudémar.... dont arrivent quelques randonneurs réalisant le Tour de l'Oisans (10 jours).

SAM 8033

 

SAM 8040

 

 

Redescente en flirtant, avec les cristaux et les fleurs, je cherche un edelweiss.  J'en trouverai 20 brins... le soir au refuge... parmis un bel ensemble de bouquets séchés qui servent de décoration. 

SAM 8047

 

 

Je me suis requinqué dans la descente.... et je monte derrière le refuge : allez, on optimise la journée...  400 mètres de plus...  

 

Cela vaut le coup... Les points de vue sont célèbres:

SAM 8057

mini DENT DE LA RANCUNE 

 

 

Cheminées de fée (appelation géologique erroné : il s'agit de formations en cargneule polygénique, ce qui est nettement plus poétique et Pierre percée ci-dessous : le chemin passe dessous. 

 

SAM 8063

 

Le sentier continue jusqu'au glacier... mais je stoppe là...

SAM 8068

 

Le serpentin impressionnant, c'est pour demain:

 

  ralentissez le pas
pour le pire, pour le meilleur
gardez les yeux sur moi
pour le pire, pour le meilleur

SAM 8069

 

Un peu froide, je me contente d'un bain de siège : cf mon site surrikazaraï.com... 

SAM 8080

  la paix des étoiles m'a quitté depuis longtemps je ne suis plus qu'un mendiant je parle de moi tous les jours sur tous les tons mais où est passée ma raison ?


SAM 8082

 

Excellent repas au côté d'un auvergnat... de 88 ans... souffrant d'une maladie génétique détruisant les muscles du dos... En le voyant arriver au refuge, je n'en croyais pas mes yeux : il marche véritablement plié en deux... poussé par une passion féroce : celle de faire des sommets! Pas question pour lui de faire un col ou un petit tour! Je n'ose pas le questionner sur le Sancy, où il dit que les randonnées ne dépassent pas les 500 mètres de dénivelé...  

 

 

 L'heure bleue....

SAM 8094

  Vois, l'eau s'écoule à peine des glaciers fiévreux. Au nord, Kate, fille saine d'une sève bleue. Amour cruel, ah non de dieu 

SAM 8100

  Tant de vibrations de glaciers. Tant la vie demande à jouir 


2e jour: Départ à 7h15 du refuge...

 

SAM 8111

 

Rien de très aérien finalement... Une grosse heure pour monter... et j'attends pour voir le soleil arriver sur le lac...

 

 

  Au bord d'un lac de sang, sous un grand tas de morts. Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts

SAM 8132

 

 

Après quelques mètres de descente, on aperçoit rapidement le lac du Lauvitel....

 

Le premier rayon de soleil sur le lac:

SAM 8173

Reflet

SAM 8179

 

SAM 8194

 

Un lac infini et bleu

Dame, c'est ce que vous veut  

SAM 8201

 

SAM 8205

 

SAM 8206

 

SAM 8215

 

La plage:

 A gauche, réserve intégrale du Lauvitel. accès interdit.

SAM 8217

 

 

 

 

 

Toutes les infos sur la géologie du coin, notamment les failles... 

  http://geologie_patrimoine_matheysine.perso.sfr.fr/sites_remarquables/muzelle.html

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #montagne - rando et photos

Commenter cet article

Zinoun 05/08/2015 18:52

Merci pour cette description qui m'a donné envi de planifier cette randonnée

Pierrot 05/08/2015 20:58

super! Merci du commentaire! je retourne dans le secteur vendredi... passer la nuit au refuge du lavey... Par contre, je garde un meilleur souvenir de l'ascension vers le glacier de la pilatte.... Enfin bon, dans le secteur, on a l'embarras du choix

vignol 23/08/2012 10:40


Très beau.

Pierrot 23/08/2012 19:13



Merci Monsieur!!!  Je n'habite pas au Paradis sur terre moi, mais j'fais ce que je peux quand même!



ptilouisch 23/08/2012 07:18


Merci pour ces photos qui peuvent aller jusqu'à nous faire croire que les vacances arrivent...

Pierrot 23/08/2012 19:12



Merci ptilouisch



Sissypétrovna 23/08/2012 02:45


Merci de nous faire profiter de ces splendeurs et bravo pour les citations qui font parler ces paysages.

Pierrot 23/08/2012 19:11



et bien que de commentaires... Merci ! A bientôt j'espère par ici! Ca fait toujours plaisir!



Armelle R.G. 22/08/2012 17:57


tous les mois sont dans la nature, bien sûr, je vous prie de retirez ce s en trop et de lire "accueille-MOI paysage"...

rhiannon-malika 22/08/2012 17:56


Je garde un excellent souvenir du lac Lauvitel...plusieurs escapades à mon actif ...et un repas gargantuesque...;)

Pierrot 23/08/2012 19:11



je n'ai pas fait le tour: une des maisons là haut fait resto?



Armelle R.G. 22/08/2012 17:54


quel beau reportage! as-tu au moins chanté "accueille-mois paysage" en ces lieux merveilleux?

Pierrot 23/08/2012 19:06



Merci Armelle!



Marielle F. 22/08/2012 15:57


Bonjour Pierrot,


merci pour ces magnifiques photos partagées, moi qui ne connais essentiellement les Pyrénées! Tu as une sacrée endurance (2000 mètres dénivelés)!

Pierrot 23/08/2012 19:06



Merci!


J'ai été assez étonné une fois le compte fait... J'ai pris un rythme tranquille... Je pense que la seule fois où j'avais fait autant, c'était le Monte Cinto...



lew 22/08/2012 15:50


tu auras noté Pierrot, dans ton lien sur Muzelle, cette expression : "Le chevauchement bien visible de la tête de la Muraillette."


le petit chemin pavé vers la Muzelle m'a fait penser à Claude-Lévi-Stauss qui dit dans Tristes Tropiques que pour lui, rien ne remplace la forêt dans son coeur, ni
la montagne, ni la mer.


beaucoup de noblesse dans ces paysages arides et minéraux. jeune avec mes parents on allait skier aux Deux-Alpes. je n'avais jamais vu le paysage d'été.


ta rencontre avec le montagnard de 88 ans qui ne se laisse pas abattre par le sort de la maladie, m'a fait penser à un clip vidéo des Besnard Lake, "For agent
13".


je me demande d'ailleurs si ton petit récit du temps que tu passas avec ce courageux bonhomme ne pourrait pas faire une bonne chanson de Murat.


peut-être bien...

Marielle F. 22/08/2012 15:45


Bonjour Pierrot,


et merci encore pour ces belles photos partagées, moi qui ne connaît essentiellement les Pyrénées. Tu as une belle endurance (2000 mètres de dénivelés)!


 

KingArthur 22/08/2012 12:26


C'est absolument magnifique et très impresionnant ...bravo pour le reportage, les très belles photos ... et les allusions muratiennes