PAULINE ET FRANCOIS : ca commence doucement

Publié le 23 Septembre 2010

http://www.ladepeche.fr/article/2010/09/23/912153-Julia-Roberts-fait-encore-recette.html

Julia Roberts fait encore recette

14h : Julia Roberts fait encore recette
14h : Julia Roberts fait encore recette
14h : Julia Roberts fait encore recette hiMedia
A la première séance parisienne de ce mercredi 22 septembre, les spectateurs ont succombé au charme de Julia Roberts. Mange, prie, aime a collecté 1 216 entrées sur une combinaison de 64 copies. Une initiation au voyage qui n'a pas découragé les 800 spectateurs du film-polémique de Rachid BoucharebHors-la-loi. En troisième position, Milla Jovovich a réuni les 721 fans restants de la saga Resident Evil.

Ce sont Simon Werner a disparu... (642), Amore (622), Pauline et François (226) et Yves Saint Laurent - Pierre Bergé l'amour fou (170) qui se disputent le bas du tableau. A suivre...

(Source : Ciné Chiffres)
Des critiques:

Ce film à fleur de peau - autobiographique serait-il qu'on n'en serait pas étonné - scelle la rencontre de deux êtres enchaînés à leurs tourments. L'un ploie sous le poids de la culpabilité. L'autre est dévastée par le manque. Entre les fantômes qui les hantent et les spectres bien vivants qui leur pourrissent l'existence, Pauline et François avancent dans la vie tels des zombies. Parce qu'ensemble c'est tout, ils vont en s'unissant comprendre qu'ils n'ont d'autre choix, pour survivre, que de signer l'arrêt de mort du passé, aussi sûrement que le susurre sieur Murat, en charge de la musique et des chansons.

De la naissance des sentiments nouveaux à la radieuse image finale, le réalisateur - qui officia sur le tournage de Lady Chatterley- pose sa caméra dans une nature automnale dont il capte les ciels mouvants et traque les cerfs et les cèpes. Au moins autant que les larmes et les ombres ayant creusé des dépressions sur les visages des acteurs.

On lui saura gré de permettre à Laura Smet de renouer avec un rôle digne des Corps impatients qui la révéla de si foudroyante façon. Yannick Renier gagne en gravité, en autorité. André Wilms ne se dépare pas d'une étrangeté attisée dans le sillage d'Aki Kaurismaki.

Il n'est pas non plus interdit de se ravir de revoir Anémone et Marc Chapiteau qui, eux aussi, ont pris du grain et de la bouteille.

Les uns et les autres resserrent les liens entre les moments dramatiques à vif et les temps morts, si exagérément décédés soient-ils parfois. • PHL.

PAULINE ET FRANÇOIS de Renaud Fély

 

http://www.leparisien.fr/cinema/critiques-cinema/pauline-et-francois-a-fleur-de-peau-22-09-2010-1078123.php

Rédigé par Pierrot

Publié dans #cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

armelle 28/09/2010 23:03



je poste ici mon commentaire sur ma séance cinéma d'hier matin :


en congés cette semaine,j'ai profité ce matin de la première séance de 10H pour aller voir
"Pauline et François": nous étions une petite dizaine de spectateurs assis très confortablement et bien sages; je me doutais que j'aimerais ce film mais pas à ce point!
Enfin un film au naturel, sans fioriture ni voiture de luxe, sans cascades ou maquillage outrageux, sans violence... des acteurs bien choisis pour montrer de beaux sentiments, une histoire
d'amour belle et simple, sans mièvrerie, des paysages et un habitat rural aussi vrais que nature (de plus la sortie du film colle à la saison où se déroule l'histoire)... et puis la musique de
JEAN-LOUIS bien sûr! dès les premières images, guitare dépouillée de tout superflu également, qu'on entend à cinq ou six reprises pendant le film. Un petit extrait de "Pauline à cheval" (je n'ai
pu m'empêcher de fredonner), la voix de Mumu qu'on retrouve aussi à la fin du film, pendant le générique avec "les Chevreuils"... et les gens ont attendu pour sortir de la salle...
j'ai quitté la ville nouvelle de St Quentin en Yvelines avec l'envie d'aller faire une longue balade en forêt... et de profiter du brame du cerf à Rambouillet un de ces soirs!



Pierrot 29/09/2010 09:11



merci Armelle