sans pitié pour le cheval... via le FIGARO

Publié le 7 Octobre 2011

 

On n'attendait des nouvelles d'Olivier NUC...  et toujours rien, mais ça ne devrait plus tarder...

Même si le site n'est pas à jour (http://www.lefigaro.fr/musique/le-live/ ), voici une petite vidéo issue de la session live pour le FIGARO!

Figaro, figaro, figaroo -là... tsoin, tsoin...

 

Voilà de quoi partager l'enthousiasme de l'ami PAscal....  en attendant les dernières critiques que je vous ai trouvées dans les journaux...

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Commenter cet article

lew 07/10/2011 16:40



vais-je dire une connerie ? peut-être, peut-être pas.


je trouve que Jean-Louis Murat est particulièrement, non pas élégant ou affûté (quoiqu'il le soit aussi sur cette vidéo), mais tout simplement beau.


dans mon esprit, lorsque je porte mon regard sur lui, j'y vois toujours un plus du Robert Smith des mailleures années.


ce n'est que personnel, je ne dis pas que c'est la vérité.


j'ai mis du temps à m'habituer au style vestimentaire et et à la coiffure de sa section rythmique, aujourd'hui ça va de mieux en mieux; l'effet d'habitude joue à
plein comme après les séances de piqures de désensibilisation à l'allergie à la poussière de ma jeunesse, je respire à nouveau normalement en les regardant jouer.


même Slim Batteux (nous sommes plusieurs à nous l'avoir dit), par moments on croit vraiment entendre et voir le célèbre Charlie Oleg, mais tout de suite, dans le
même mouvement, on sent et aperçoit très clairement aussi un "windtalker", l'un de ces indiens Navajo de la seconde guerre mondiale dans le Pacifique.


nous savons tous que Slim est un Sioux Oglala.


quelquefois il semble être le "messager du vent", le traducteur d'impressions mélodiques du peuple Arverne, facteur de musique des sphères et des couronnes
volcaniques, les deux mains à plat, magnétisant son clavier.


ce n'est pas mal du tout.


cette vidéo est résolument splendide dans son genre.


l'impression de classe est prégnante.


le "cheval" est l'un des morceaux de bravoure de l'album.