Un nouvel extrait à découvrir: AGNUS DEI BABE

Publié le 18 Mars 2013



Alors que sur la page FB de l'artiste, certains font part de leurs doutes, d'autres, dont Baptiste Vignol sont assez enthousiaste ("Définitivement la plus belle voix masculine de nos contrées"). Composition sans doute moins belle qu'"il neige",  je suis quand même étonné que personne n'y souligne le retour à une orchestration synthétique qu'on croirait revenir du passé... accompagnée d'une voix  à "la Jean Sablon" (Dominique A tout ça, cf les épisodes précédents). C'est en tout cas au niveau des atmosphères assez différents d'"over and over" et d'"il neige"... et je trouve ça intéressant. Dans la série c'est mon avis, et je le partage, au moins pour 5 minutes.

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

KingA 19/03/2013 23:33


Sur l'extrait de "Agnus Dei babe" : je trouve ce titre racoleur et le texte faiblard, avec un air de déjà vu, déjà entendu et inachevé. Paroles mâchouillées, difficilement intelligibles, parti
pris artificiel (?) ...Je ne trouve pas ça audacieux et je ne vois pas de désacralisation , j'y vois du n'importe quoi et je peine à y trouver un sens ...comme dans le premier titre sorti
d'ailleurs (Over and over)... finalement "Il neige" me parait jusqu'ici le plus acceptable et le plus artistiquement achevé ...attendons la suite ! ( et puis "où sont les guitares ?!?")

Pierrot 21/03/2013 08:17



oui.. c'est annoncé... peu de guitares... piano, cuivres, bruits, un peu de g acoustique, synthé



lew 19/03/2013 15:25


c'est un titre écrit et composé en commun avec monseigneur Bergheaudglio ?


comme le dit Vignol, Murat est "la" voix de la chanson, au royaume de France (elle guérit les écrouelles des nodules qui se tapent l'incruste sur les cordes vocales
des autres troubadours), c'est "le" chanteur des psaumes et des cantiques, l'ambianceur suprême du chant grégorien, l'enchanteur des prières murmurées dans les cryptes où vivent cachés les
muratiens.


il y avait un pape du surréalisme, paraît-il, il y a aujourd'hui un pape de l'Over & Over de l'en-deça et de l'au-delà de nos vies de pauvres pécheurs. la
vieille Sarah voit ses ovaires refleurir, encore et encore, il neige plein d'Ismaël sur les hangars de l'industrie du disque, cela tombe dru du ciel comme des flocons de voodoo child. Agar est
hagarde. Marie n'est pas marrie mais en salive bien plutôt d'envie.


oui, en vérité je vous le dis, saint Jean-Louis possède bien une voix surnaturelle et il en use comme un roi de l'ancienne Syracuse, mais depuis la chambre d'un
modeste palais, près de Taormina, face un un jardin parfumé par les amas d'énormes congères de pétales de cerisiers en fleurs et de pistils d'acacia. dans ce jardin, point de tonnelle ni
d'ombrelles, vous êtes sous le soleil exactement de la neige d'une voix qui vous aimante et tombe à point en pointe d'amant.


allélouïa.


et tout le reste n'est que littérature.


(que cela ne nous empêche pas de papoter...)

Biquette 19/03/2013 13:02


J'ai vraiment hâte d'écouter ce nouveau CD... une voix à me faire frémir...il est quand même doué ce sacré JLM!

Pierrot 21/03/2013 08:15



bonjour Biquette, merci de la visite!



Muse 19/03/2013 00:13


L'audace est plaisante et l'envolée dans les aigus de la voix est amusante, plutôt étonnante de la part de JLM. Ca change...Et j'ai aimé aussi la désacralisation d'un cantique sur le mode
amoureux. Pour une fois que JLM ne nous sert pas du religieux confit mais déstructuré, ça fait du bien. Il neige parait à côté un peu trop classique tant dans la forme que le fond...Over and over
garde pour moi une jolie place étant donné le thème évoqué particulièrement émouvant.

Armelle R.G. 18/03/2013 19:01


différents dis-tu? ah bon! 


Les 2 titres "Voodoo" peut-être seront-ils différents... on le saura dans 8 jours!


Mais de toute façon, quoi qu'il fasse, Murat restera toujours le number one... pour moi et pour beaucoup d'autres personnes. Vivement lundi prochain!