une chronique du concert de saint-Malo

Publié le 31 Mars 2010

 

Le webzine Magicbox qui avait organisé le concours pour gagner des places pour le concert de saint-Malo était bien sûr présent au concert. Je surveillais donc leur site.

 

L'article vient d'arriver écrit par Mike S.:

http://90plan.ovh.net/~lamagicb/visuArticles.php3?typeArticle=2#4056

 

En voici des EXTRAITS :

 

 

"Pain béni pour Jean-Louis Murat du coup, qui peut débuter son concert sur du velours. Accompagné de trois musiciens, un vieux compagnon de route au clavier, Denis, un batteur et un bassiste. Lui-même s’accompagne d’une guitare. Cheveux au vent, rasé de près et même pas imbibé de quelques supstance que ce soit, il débute son set sur Ginette Ramade, un titre de son dernier album, Le cours ordinaire des choses. Une façon de nous faire entrer dans son univers, rempli de grands espaces, de hautes montagnes, de jolies bergères et de drames pleins d’effroi".

 

"Jeans et chaussure de ville, chemise allongée froissée, Jean-Louis Murat ne mise pas tout sur l’apparat… Pire, il ne mise pas vraiment non plus sur son interprétation. Non, il donne l’impression de laisser vivre les chansons, telles qu’elles sont avec leur mots choisis et leur mélodies pas toujours évidentes en version live. En effet, c’est dans une certaine nonchalance, pour ne pas dire absence, que Murat déverse ses chansons, à moitié absent diront les médisants, absorbé, diront les autres.
Reste qu’effectivement, son nouvel album est riche, entêtant, et le concert coule alors de source...."

 

 

"Se mettre aux anges (Ah, un titre de Lilith, tout de même…) viendra déjà finir la première partie de ce concert, qui sans virer sur les chapeaux de roue, laisse le public véritablement aux anges, même si on sent toujours cette impression de distance entre Murat et le public. Il n’ouvrira d’ailleurs la bouche entre chaque titre que pour dire bonjour et au revoir, et aussi pour demander si l’équipe de France de rugby a battu l’Angleterre… Les Clermontois sont démasqués…
Le rappel commence et termine sur des sonorités tres électriques et tres puissantes, avec Comme un incendie et M Maudit, des titres qui laisseront court à quelques notes d’improvisations et quelques effets de larsen, juste pour dire que le show de Murat n’a rien de statique ! "

 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Didier Le Bras 01/04/2010 13:59



C'est vrai.



didier Le Bras 01/04/2010 09:12



Voilà un compte-rendu qui reflète assez mal le perçu des personnes qui assistaient au concert. Comme celà a déjà été dit ailleurs, plus d'abonnés que de "fans" ex "dolos" puisque ceux ci sont
morts ... C'était le cas de mes deux voisins qui découvraient Murat et se disaient enchantés du spectacle donné. Quant aux paroles de JLM ... contrairement à ce que dit le chroniqueur il a
indiqué que la France avait battu l'Angleterre et qu'un Clermontois avait marqué les neuf premiers points. Il s'agit de PARRA en l'occurence que JLM n'a pas cité.


JLM a effectivement peu parlé mais derrière son "bonjour" et son "bonsoir" on sentait poindre une vraie émotion, un vrai plaisir d'être là.



Pierrot 01/04/2010 13:46



Le compte-rendu est peu précis, mais c'est globalement assez positif d'un point de vue musical