Voeux, chronique, AuRA aime Murat... Bienvenue malgré tout en 2022!

Publié le 4 Janvier 2022

1)  Et bien, mes chers amis, et surtout vous, chères amies,  meilleurs voeux à tous! On va se souhaiter très très forts de pouvoir assister aux concerts prévus dans quelques semaines!  J'ai cru voir que Jean-Louis devrait ces jours-ci commencer à nous préparer tout ça...

Pour rappel: la tournée 2022

Autre événement que j'attends impatiemment et avec fébrilité : la sortie du disque "AURA aime Murat!" le 11/02. Stardust attend toujours les CD pour les envois aux contributeurs en avant-première, et dans le même temps, nous inviterons la presse et les chroniqueurs à l'écouter (lien sur demande via l'outil "contact").  Enfin, il est possible de le précommander:  via paypal pour 12 euros (le cd, prix de lancement exceptionnel!).    La version streaming sera composée de 22 titres (ainsi que le vinyle). 

 

 

PS:   J'ai supprimé la publicité sur ordinateur pour 2022 sur le blog, celles qui s'affichent encore est gérée par Overblog (et les blogueurs ne touchent rien là dessus). Pour 2 euros, la plateforme vous propose de la supprimer.  C'est une option intéressante pour vous faciliter la lecture sur mobile... J'espère bien en 2022 vous faire rentabiliser cet investissement éventuel.

 

 

2)  Dans les tops 2021 que s'amusent à dresser certains, je n'ai pas vu de "la vraie vie de Buck John".... à une exception près:

Merci à François Dufour, un des rédacteurs du  webzine DarkGlobe, ici, Buck se glisse dans son top 3 des albums de l'année:  "Un album que l’on espérait, c’est à dire complexe, pensé et réfléchi, maturé sans doute davantage que les dernières productions éruptives, écrit et étayé par le talent mélodique (la facilité même) du génial barde auvergnat."

 Mais passons à du plus solide, avec la critique de MARC sur le site "mescritiques.be".   16e critique qu'il signe sur un album de Murat, c'est une sorte de vieil ami épistolaire. On est content de le retrouver.

Lisez la chronique complète sur :   http://mescritiques.be/spip.php?article2543

 

Il y a trois albums de ça, Jean-Louis Murat a changé de style avec un assez expérimental, amusant et moins plaisant Travaux sur la N89 avant de reprendre le cours des choses dès Il Francese. Enfin, pas vraiment, le passage à un son à la fois plus synthétique et direct est resté.

On l’avoue, le nom de l’album et sa pochette avaient laissé espérer une évolution vers une musique plus organique. Il n’en est rien mais on retrouve ses repères d’autant plus vite. Oublions donc pour le moment sa veine plus champêtre ou plus tournée vers la nature. On a relaté 15 albums en ces colonnes, on ne va pas pouvoir jouer l’incompréhension.

On peut noter une absence de morceau qui nous chavire à coup sûr mais il n’y pas de moment incongru au point de déranger non plus. Par contre, on n’avait pas vu venir la prise de densité de Gigi Babba, cette façon qu’a ce bon morceau à se hisser à des sommets de rock presque progressif. C’est celui qui encapsule le mieux le climat de cet album en tous cas.

Par le passé, la froideur du son pouvait aussi laisser transpirer une vraie émotion (sur un de ses chef-d’œuvre comme Dolorès) et c’est un peu moins le cas ici. Mais si on frissonne moins, on reste définitivement rivés écoute après écoute. Jean Bizarre aurait pu se retrouver sur le grand album susmentionné mais il y a un vrai groove ici, peu dansant peut-être mais qui rend l’écoute bien gratifiante. On retrouve cet allant à d’autres moments de l’album, sur Chacun Sa Façon par exemple. Même si la pensée semble un peu incongrue dans ce contexte sanitaire (qu’on n’avait pas attendu pour ne plus aller aux concerts), tout ceci semble taillé pour le live.

Mais c’est un album de Murat, donc il garde aussi quelques aspects bien ludiques (Traverser la France). Parce qu’on a beau le connaitre, écouter un album au style proche de ses réalisations précédentes, il y a toujours cet élément de surprise, cette possibilité d’étonnement, de références cyclistes inattendues (Les Molteni). Evidemment qu’on va continuer à suivre et relater les albums de Jean-Louis Murat. Etrangement, plus l’album semble opaque et identique au précédent, plus on l’écoute pour le relater plus on s’attache.

PS: Même Magic n'a pas classé Murat dans son Top 100 (notons qu'il y figure Chevalrex, qui est un artiste "AuRA aime Murat"!)

 

 

Pour 2022, je n'ai pas pris la bonne résolution de ne plus faire de liens en plus, alors, en voici 4:

 

LE LIEN EN PLUS "quand Murat ne s'invite pas dans la campagne..."

https://www.marianne.net/politique/macron/notre-top-5-des-voux-des-candidats-potentiels-ou-declares-des-moins-bons-aux-plus-mauvais

« Nous buvons et nous danserons sur vos paniques de poltrons », propose-t-elle sur une musique qui invite autant à la fête qu’une chanson de Mylène Farmer déclamée par Jean-Louis Murat et qui ferait passer la vidéo de candidature d’Éric Zemmour pour une soirée animée par Patrick Sébastien. « 2022 sera ce que nous en ferons », conclut-elle. Si c’est à l’image de ce clip, autant mourir tout de suite.

Sur ce "cliché" éculé,  un petit tweet récent :

"Afin de terminer cette année 2021 dans l'euphorie qui la caractérise, j'ai décidé que la chenille du 31 se fera sur du Jean Louis Murat." 

 

LE LIEN EN PLUS Cinéma Cinéma

"En attendant Bojangles", adaptation d'un roman à succès, sort prochainement. Il est réalisé par Régis Roinsard, le réalisateur du clip "au Mont Sans-Souci".  Ce dernier fait à nouveau jouer Romain Duris après "Populaire". J'en avais déjà parlé en 2020 dans un long article barbant pleins de bricoles... un peu comme celui-ci

https://www.lavisqteam.fr/?p=61312

 

LE LIEN EN PLUS INFLUENCE

Alexia Aubert que je croise sur les réseaux sociaux crée des chansons sous forte influence de Murat. Elle est interviewée sur radio AGORA:  Diffusion sur Agora Cote D’Azur le 15 Janvier 2021 et déjà sur youtube.

Elle  cite à dix minutes Murat avec Alain Bonnefont, puis choisit "il neige" à 30 minutes et nous en parle après la chanson. Elle l'écoute depuis "regrets". "sa musique est aussi une poésie". L'animateur y va aussi de son petit propos puisqu'il est fan également (on a déjà cité cette radio sur le blog). 

 

LE LIEN EN PLUS HISTOIRE DE REPIOCHER DANS LES ARCHIVES DU BLOG

Le fait que Murat ait critiqué "les Enfoirés" ressort très régulièrement à chaque "campagne". Ce jour, sur mes tablettes, je tombe sur  une interview de 2012 de la chanteuse Lââm (que je n'ai pas cité à ce moment-là).

Public : Jean-Louis Murat estime que Les Enfoirés, dont vous faites partie, sont des hypocrites qui font avant tout leur promotion. Qu’en pensez-vous ?

Lââm : J’ai bien du respect pour Jean-Louis Murat, mais il est à côté de la plaque. Les artistes qui acceptent de se produire pour les Restos du Coeur croient en cette cause. Fabrice Luchini ou Gérard Jugnot n’ont pas besoin des Enfoirés pour assurer leurs promos. J’aimerais savoir ce que Jean-Louis Murat, lui, fait pour les millions de pauvres dans ce pays…

 

Et bien, j'en profite pour nous faire penser à Matthieu et à son article "quand Murat fait son enfoiré": A RELIRE:   http://www.surjeanlouismurat.com/2016/05/article-concerts-caritatifs-en-cours.html

Rappelons également que Murat  a donné des concerts caritatifs chaque année durant une bonne dizaine d'années. Matthieu encore nous en parlait si bien: http://www.surjeanlouismurat.com/article-hommage-aux-kolokos-happy-birthay-to-you-107472980.html

 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 BUCK JOHN, #2021 Aura aime Murat

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Meilleurs vœux à toi aussi Pierrot et souhaitons à JLM de pouvoir faire sa tournée sans encombres!
Et, qui sait, un album plus dans la lignée de ce qu'il faisait avant et qui aura du succès!
Répondre
P
merci Thierry!!