Publié le 7 Juin 2012

 

 

Je me demandais comment aborder mon interrogation à propos de savoir comment Jean-Louis Murat aborderait la situation actuelleau Québec, me demandant également s'il y avait  des risques de perturbations du festival des FRANCOS (j'ai vu hier l'image d'un blocage d'un pont et d'un énorme bouchon). Il joue en effet deux soirs à partir de demain dans la belle province.

J'ai trouvé  quelques éléments ce matin... et une nouvelle fois, disons que c'est "iconoclaste"... puisqu'il compare à la fête de la musique...  même si il semble goûter que le peuple se réveille...   Abordera-t-il sur scène le "carré rouge" ou chantera-t-il "foulard rouge"?

 

Interview là:

http://voir.ca/musique/2012/06/07/jean-louis-murat-passe-murat/

 

 

"Jean-Louis Murat n’a pas cessé de faire des disques comme il l’envisageait il y a un an. Il revient avec Grand lièvre et remet ça pour deux soirs aux Francos.

"C’est très rigolo vu d’ici. Y a un côté infantile qui est super marrant dans cette crise de nerfs collective", lance en début d’entrevue Jean-Louis Murat à propos des manifestations qui secouent le Québec. "Comme maintenant il n’y a plus de carnavals, faut bien s’exprimer comme on peut! Car c’était ça le rôle des carnavals et des fêtes populaires autrefois. Là, le fou du roi devient le roi et le roi devient le fou. C’est une idée très 19e (siècle) et très européenne, une idée de peuple, quoi. Et d’un seul coup, le peuple pointe le bout de son nez entre les pouvoirs nationaux et internationaux et dit: "Et nous?" en tapant sur des casseroles; j’avoue que c’est assez rigolo. J’espère que ça va encore avoir lieu quand je serai à Montréal, c’est comme avoir la Fête de la musique tous les jours…" Fidèle à lui-même, Jean-Louis Murat dit ce qui lui passe par la tête, prend un certain plaisir à provoquer un peu, toujours sur un ton calme et détaché, un peu bourru. Ce certain je-m’en-foutisme colore aussi toute l’oeuvre de l’Auvergnat. Cette façon de chanter, cette voix un peu traînante, le ton et les ambiances… L’oeuvre d’un iconoclaste qui a toujours fait à sa façon, sans aucun compromis.

La dernière fois qu’on lui avait parlé, un peu avant ses trois concerts des Francos de 2010, il nous laissait entendre, de façon très imagée, qu’il ne ferait probablement plus d’albums, déçu par la crise du disque, le public français et le métier à la française. Et pourtant, le revoici avec Grand lièvre, à peine deux ans après Le cours ordinaire des choses. "J’en suis arrivé à la conclusion que je ne suis bon qu’à faire des disques. Au bout des deux ou trois semaines où je tourne comme un ours chez moi en me disant que je vais faire un autre job, je commence à envisager ce que pourrait être la vie en étant maçon, paysan, fromager ou je sais pas quoi, puis je me dis: "Hé merde! J’ai pas envie d’avoir un patron, j’ai pas envie d’avoir des horaires." Et chaque fois je reviens à mon activité de base qui est celle d’écrire des chansons. Mais c’est vrai que ça pose des problèmes de motivation. Quand on vit dans l’insuccès, c’est pas très motivant pour continuer", admet celui qui sort en moyenne un album par année ou aux deux ans depuis 1989, sans compter la vingtaine de maxis et les live.

Grand lièvre, contrairement au précédent Le cours ordinaire des choses enregistré à Nashville, a été réalisé de façon modeste dans le sud de la France. "J’ai fait ça très, très vite, sans prise de tête. Tout le monde dans la même pièce et en trois ou quatre jours, on enregistre le disque. J’aime pas beaucoup m’embêter quand j’enregistre des albums, j’aime quand ça va vite", avoue Murat. "Passer deux ou trois heures sur une chanson, c’est long. Je suis quelqu’un de très impatient. C’est donc ce que je voulais pour Grand lièvre, un disque assez simple, vraiment dépouillé, fait rapidement et simplement. J’étais en état d’apesanteur, je ne me rendais même plus compte qu’on enregistrait. Moi, ça me va assez bien d’être en état d’apesanteur."

Jean-Louis Murat
8 juin 12 au 9 juin 12 @ Club Soda

 

 

Le programme complet commenté:

http://voir.ca/musique/2012/06/07/francofolies-de-montreal-tendances-musicales-francophones/

  -------------------------------------------------------------------------------------------

Vive les Antillais!

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Repost0

Publié le 5 Juin 2012

 

C'est dans INFOMAGAZINE, revue locale auvergnate.. à l'occasion du concert du 16 juin à la Coopé. Jean-Louis indique qu'il travaille au nouvel album... et réfléchit à sa forme... même s'il évoque l'absence de maison de disque... Il faut sans doute qu'il finalise le projet avant de le  présenter du côté de Polydor-Universal.

 

Merci de lire l'article en cliquant sur le lien:

http://www.infomagazine.com/journal/puy-de-dome/pdd-confidentiel/jean-louis-murat-je-cherche-a-composer-des-chansons-qui-echappent-au-present.html

 

 

LE LIEN EN PLUS :

 

Amis grands voyageurs ferrés, dépense tes points et viens nous rejoindre pour une bonne action : un concert de Murat pour 5250 points, c'est cadeau...

http://www.boutique-programme-voyageur.sncf.com/boutique/Boutique?id_article=166&subaction=gotoevent&id_event=148077

 

Enfin, Yves BIGOT évoque Murat :

http://www.liberation.fr/societe/2012/06/01/the-times-they-are-a-changin-_823031

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

"Quelques mois après la sortie de son dernier album, " Grand Lièvre ", l’artiste Jean-Louis Murat va prochainement se produire sur la scène de la Coopé pour un concert humanitaire qu’il soutient depuis dix ans.

INFO – Vous vous produirez samedi 16 juin pour l’association Clermauvergne Humanitaire. Comment en êtes-vous venu à soutenir cette cause et que représente-elle pour vous ?

 

Jean-Louis Murat - J’ai connu cette association par le biais de mon épouse qui y militait. Cela s’est fait assez naturellement. Ce concert représente un rendez-vous musical au mois de juin avec les pompiers pour l’arrivée de l’été, une manifestation conviviale et récurrente au meilleur moment de l’année et que je n’ai pas manqué depuis 10 ans. C’est un plaisir de jouer à Clermont, de retrouver sa population, les pompiers, mais aussi des fans qui viennent de partout en France. Ce concert me permet de passer du temps avec tous et de faire un peu la " B.A. " de l’année. C’est une sorte de retrouvailles, de petite fête entre nous. Pour le moment, je ne sais pas encore ce que nous allons proposer. L’improvisation a une place importante.

I – " Grand Lièvre " a été bien accueilli par le public et la critique. Etes-vous satisfait ?

 

J.-L. M. - Il vaut mieux cela qu’un mauvais accueil. Je suis déjà totalement projeté dans le prochain et j’avoue avoir un peu de mal à imaginer ce qu’était celui d’avant. " Grand Lièvre " a été enregistré assez simplement, il sonne très " groupe ". On me dit souvent qu’il est assez sombre. D’habitude, je me lasse des disques au bout d’un ou deux mois après leur sortie mais ce n’est toujours pas le cas et j’ai été très content de le faire. Alors, il doit être assez bien né pour qu’il me colle encore un peu !

I – Quelles ont été vos inspirations ?

 

J.-L. M. - J’essaye d’avoir une idée plutôt cinématographique des choses ou romanesque. J’aime faire des disques où je me balade dans le temps et où j’évoque des sujets comme le Moyen-Age, les guerres de 14-18 ou 39-45. J’aime beaucoup l’Histoire. D’ailleurs, enfant, je voulais être prof… Je cherche de plus en plus à composer des chansons qui échappent au présent, où je sois un peu moins à la première personne. A mon sens, la possibilité de voyager dans le temps avec la chanson n’est pas assez exploitée.

I – Vous abordez également d’autres thématiques concernant les animaux et peuples fragiles. Cela vous tient-il à cœur ?

 

J.-L. M. - Cela vient de mes origines auvergnate et paysanne. Malgré tout, je me rends compte aujourd’hui du changement des paysages, des habitudes, des gens… On a toujours la nostalgie du passé. Poétiquement en tout cas, nous avons beaucoup perdu par rapport aux vieux paysans tels que je les ai connus. L’agriculture de montagne n’existe presque plus. Il y a beaucoup moins de diversité animale. Alors je chante un peu tout ça, ce qui se passe sur les hauteurs de l’Auvergne m’inspire beaucoup. Rien de plus normal puisque j’habite au cœur du pays.

I – Vous êtes un fervent lecteur d’ouvrages et amateur d’Histoire. Quelle est votre période de prédilection ?

 

J.-L. M. - Depuis tout gamin, l’épopée napoléonienne m’a toujours plu et intéressé mais, historiquement, j’aurais beaucoup aimé être dans une civilisation primitive, peu connue, où il n’y avait pas l’écriture. Un temps comme la Guerre du Feu m’aurait convenu.

I – Travaillez-vous sur un prochain album ?

 

J.-L. M. – L’écriture des chansons est terminée mais je réfléchis à la forme. Je ne peux donc pas en dire grand chose. Je ne pense pas rentrer en studio avant août ou septembre. Si je trouve une maison de disques d’ici là, j’espère qu’il pourra sortir au printemps prochain.

I – Quel bilan dressez-vous de votre dernière tournée ?

 

J.-L. M. - Musicalement, je me suis beaucoup amusé et j’ai plus travaillé le chant. Le groupe qui m’accompagne depuis une dizaine d’années maintenant est de plus en plus solide et efficace. Il y avait beaucoup de puissance dernière moi -basse, batterie, claviers-, ce qui me plaît, et j’ai hâte de les retrouver.

I – Quel est votre rapport avec l’Auvergne ?

 

J.-L. M. : J’ai un drôle de rapport avec le territoire. Pour moi, le centre de l’Auvergne n’est pas Clermont : ma capitale, c’est La Godivelle. Cela peut faire rire… Ce que j’aime de cette région, ce ne sont ni les embouteillages ni les usines, mais surtout la nature, les vaches auvergnates, les Salers, les Ferrandaises, les Aubrac… Mon accroche, c’est cela.

Propos recueillis par Audrey THERON".

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Repost0

Publié le 2 Juin 2012

 

 

A l'occasion du concert à Geneve, la Tribune de G. met en lumière FRED JIMENEZ, le Suisse de l'étape... avec Johnny bien sûr!

 

http://www.tdg.ch/culture/musique/fred-genevois-allume-feu-johnny-hallyday/story/23924419

 

"Installé à Paris depuis une dizaine d’années, il a sorti un album solo; écrit, enregistré et joué avec Jean-Louis Murat; tourné avec Michel Houellebecq et bien d’autres. «Là, j’ai quand même dû m’imposer une préparation mentale avant le premier concert. Il y avait une certaine pression. Maints promoteurs attendaient de voir le show pour l’acheter ou pas.» Mais Jojo a la frite".

 

 

SAM 3554

à l'occasion du KOLOKO 2011...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 21 Mai 2012

 

J'ai vu sur FB que certains fans en avaient fait l'acquisition... même si ce n'est que de la pré-commande pour l'instant ! La date de sortie est en effet fixée au 3 juillet!

jean-louis-murat-pauline-et-francois-bof-ep

Pour rappel... Jean-Louis Murat  a signé la BO de ce film de Renaud Fely avec LAURA SMET... La BO reste disponible en téléchargement légal sur les plateformes...

 

 le DVD:

http://www.amazon.fr/dp/B007URUVQE/ref=cm_sw_r_fa_dp_jWLUpb17JY93M

14.94 euros.

http://video.fnac.com/a4126701/Pauline-et-Francois-Laura-Smet-DVD-Zone-2?Origin=DISS_FB_PE

19.99...

 

 

 LE LIEN EN PLUS :

 

Après la Coopé et ses 300/500 personnes... il y aura NAMUR... qui peut accueillir  au moins 7500 personnes...  Peut-être le concert qu'il ne faut pas râter dans cette tournée...  Murat  a souvent dit ces derniers temps qu'il aimerait bien jouer sa musique dans des salles plus importantes...  C'est une belle occasion... L'ayant vu à Cluses devant 3 à 5000 spectateurs, je vous encourage à faire l'expérience!          On peut souligner que Jean-Louis est la tête d'affiche de ce festival...  Un signe que l'amour des belges pour Jean-Louis est encore fort!

http://focus.levif.be/loisirs/musique/festivals-2012/general-elektriks-et-la-phaze-au-verdur-rock-2012/article-4000099468432.htm

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1773/Festivals/article/detail/1441578/2012/05/21/La-Phaze-et-General-Elektriks-au-Verdur-Rock-2012.dhtml

 

http://www.verdur-rock.be/

 

 

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour une fois, un peu de pub pour du privé... mais pour promouvoir l'alternance...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Repost0

Publié le 18 Mai 2012

 

 

Ah, quand même quelque chose à se mettre sous la dent... après ce concert, hier aux bains-douches, dont personne ne parlait...

 

http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/boischaut/2012/05/18/une-heure-trente-avec-jean-louis-murat-mais-pas-de-photo-1170368.html

 

Dommage de se "fixer" sur les photos... et ne pas souligner au contraire la séance de dédicaces... et surtout le contenu du concert qui a semble-t-il été apprécié :

 

"Jean-Louis Murat est un homme qui se fait rare sur scène. Hier après-midi, il était aux Bains-Douches pour reprendre les titres de son dernier album, Grand Lièvre, et quelques-unes de ses chansons plus anciennes. Un beau moment, mais sans images.

 

La petite fille au gilet rose n’a pas bougé d’un cil. Pendant une heure trente, dans une salle baignée dans l’obscurité, elle est restée, sans faire un geste, accoudée au pied de la scène des Bains-Douches. Face à elle, à deux mètres à peine, Jean-Louis Murat et ses trois musiciens étaient là.

Les images resteront
dans les têtes

Quelle image la fillette gardera-t-elle du concert?? Sans doute pas les photos parues dans la presse, ni celles qui auraient pu être faites par les spectateurs. Il n’y en a pas. C’est un choix de l’artiste. On peut se dire que c’est dommage. Qu’elle aurait pu garder en mémoire des attitudes, des gestes, une ambiance qu’elle ne reverra peut-être jamais – Jean-Louis Murat est un chanteur rare sur les scènes. La fillette ne pourra pas non plus garder les clichés pris lors de la dédicace de l’artiste qui a suivi le concert : l’interdiction était tout aussi nette.

Peut-être conservera-t-elle en mémoire, à défaut d’avoir des photos, les histoires de prés, de champs et de bruyères. De coqs, de chevaux et de chiens. Des chansons qui témoignent du lien à la terre et au monde paysan du chanteur.

Murmures, cris
et chuchotements

Sans doute la petite fille se souviendra-t-elle des mélodies envoûtantes et des sons résolument rock, aussi. Des murmures, des chuchotements et des gémissements du chanteur. Et des yeux des fidèles de Murat, à ses côtés au premier rang.

On aurait aimé, pour elle et les autres – pour nous aussi – avoir une image sur laquelle s’appuyer. Pour se souvenir un peu mieux. Parce que l’après-midi avec Murat, c’était vraiment bien quand même. À part. Et rare.

 


Valérie Mazerolle"
 
Un autre article sur la journée :  http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/boischaut/2012/05/18/l-air-du-temps-un-chanteur-arboricole-des-fouteurs-de-joie-de-l-accordeon-rock-videos-1170951.html
Tom Poisson est il me semble "managé" par la même équipe que Florent Marchet..
-LE LIEN EN PLUS :
 
Inrocks spécial Clermont....
http://www.lesinrocks.com/2012/05/16/musique/clermont-ferrand-le-rock-y-coule-de-source-11260026/
Longtemps, c’est à Jean-Louis Murat qu’est revenu le mérite d’incarner la scène musicale d’Auvergne. Celui que l’on s’est plu à rebaptiser le crooner du 6-3 avait, plus que quiconque, braqué les projecteurs sur la région. Mais ça, comme il est coutume de le dire dans une publicité pour bigleux, c’était avant. Si Murat enchaîne depuis trente ans les chapitres d’une singulière histoire discographique, depuis quelques années, l’Auvergne égaye aussi les colonnes des magazines musicaux du nom de ses nouveaux représentants sonores. La liste impressionne : Cocoon, Cracbooms, Mustang, Zak Laughed, The Elderberries, Kaolin, Quidam, Subway, Mr Nô, Hill Valley et tous les émissaires du collectif Kütu Folk (The Delano Orchestra, Garciaphone et St. Augustine, pour n’en citer que quelques-uns). Un casting de péplum pour Clermont-Ferrand, une ville qui héberge en ses murs 150 000 habitants.
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Repost0

Publié le 13 Mai 2012

 

Ah, petite surprise ce soir du côté de Five'r, contributeur principal des mises en ligne...

 

- avec en premier lieu, une cover :

Si quelqu'un sait d'où ça vient, et qui chante, merci de donner l'info!

 

  
 
- et ensuite une belle séquence avec Murat et Huppert:
 
On doit apercevoir Stéphane Prin... qui nous parlait de la session ci-dessous:
 
 
Et pour conclure : Jean-Louis qui "inspire" des vidéastes avec polly jean:
 
... Bon, vous en voulez encore? En 2009, Jean-Louis n'était pas avare d'inédits... dont :
http://www.youtube.com/watch?v=hjRmHen-sRs     réalisation de Maldoror
 
 
 
 
 
LE LIEN EN PLUS :
 
CONCERT CE JEUDI à LIGNIERES!!
 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #vieilleries -archives-disques

Repost0

Publié le 9 Mai 2012

 

 

J'ai fait un peu de pub pour le blog sur la page  FB de Philippe Vechi après que celui-ci ait posté deux titres de Murat... et une personne a répondu après moi ceci: "à Philippe : merci pour ses instants Murat. Rdv sur mon site perso où je viens de consacrer mon nouvel album à ce dernier."

 

Je me suis bien sûr précipité...

 

Ce Monsieur s'appelle Yan Karlens, et se préoccupe autant de musique, que d'écriture et d'arts plastiques..

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yan_Karlens

On y apprend qu'il s'est inspiré précédemment du muratien Olivier Adam...

 

Il s'agit d'un véritable album... de 16 reprises!  Entièrement écoutable sur le site perso de Yan. 

http://www.yankarlens.com/musique/MP3/murat-le-quaire/murat-le-quaire.htm

Il est possible de se le procurer en adressant un mail...à l'adresse suivante: yanhkl@yahoo.fr  pour 16 euros (frais d'envoi inclus).

 

J'ai juste survolé un peu l'ensemble pour l'instant...  Les préférences du chanteur semble se tourner vers les titres les plus rocks de Jean-Louis... La voix est intéressante, et les orchestrations respectueuses, malgré quelques surprises : et le désert avance... par exemple. 

 

  

 

 

LE LIEN EN PLUS :

 

Il y a un bon paquet d'années Jean-Louis Murat alertait le monde entier sur un fléau... Et rien n'a changé!

 

rappel de la vidéo: 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 8 Mai 2012

3e article (il me semble)  pour vous faire partager mes balades, photos que j'accompagne de citations muratiennes... Vous pouvez retrouver l'ensemble de la balade dans l'album photos "my land 2"... Merci à Murattextes.

____________________________________________________________________________________ 

 

 

 

 

le vent sur la neige, l'eau sur le rocher sur le bitume, dans la plume, le papier comme le sanglier, les deux lièvres tu cours l'aventure

SAM 6199

                                                                                                          Reste de neige le 7 mai...

 

 

Cigales et fourmis. En belles dames. Voilà à l'entame. Petit Bertzo

 SAM 6209

 

 

ce n'est que l'ombre l'ombre de ma blessure pourtant vois comme je te désire moi

SAM 6241

 

Ami, si tu tombes, un ami sort de l'ombre à ta place. Demain du sang noir sèchera au grand soleil, sur les routes

 SAM 6239

 

 

 

 

Viens à la source comme on se boit. Comme on se donne. Homme, on m'a fait homme et je pense à Youni de velours

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ces sources intarissables,. Où la nature puise la force et les feux,. En d'autres sources transmuables,. Tous les principes limoneux

 SAM 6104

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, chers frissons, voilà le sommet

 SAM 6214

 

 

 

 

 Il n'y a pas de chaussure qui ne trouve pied, à sa taille

SAM_6208.JPG

 

 

 

moi peu à peu je m'accoutume
à mon faux-col et mes souliers

 SAM 6223

 

 

 

 

 

 

et les quatorze sommets maudits sur mon territoire sacré sous le règne du froid nos gars se mesurent à toi dans la peine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

Ma destinée est jonchée de paysages verts. Depuis que j'ai quitté l'ennui de mon désert

SAM 6219 

 

 SAM 6221

 

Fracas de ridelles, collision d'échelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un lac pareil. Tout à moi.SAM 6217

 

 

 

 

Qui passe la frontière des dents. Déchets rougeâtres lumières bleues

SAM 6201

                                                                                                                       Ma dent de la rancune : La Dent du chat...

 

 

 

Et puis tordue avec des bonds d'épileptique

SAM 6246

 

 

 

 

 

 

SAM 6206Mieux qu'un nuage qui se disperse.

Que le babouin aux yeux bleus.

Que le vertige en Mercedes

Dans la matrice des cieux.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #montagne - rando et photos

Repost0

Publié le 1 Mai 2012

 

 

Billard à trois bandes après l'article de Grand Seigneur? C'est en tout cas signé par S.D., concernée (comprenne qui pourra...)...  Que Murat se fasse tacler... pas de réel souci... mais il mériterait qu'on le fasse de manière plus consistante (un peu de fond!)... Reprendre des phrases qui sont de toute évidence du "foutage de gueule aux journalistes", c'est un peu vain... notamment sur les femmes de gauche...  En effet, comment ne pas penser au parcours commun  (toujours en cours)   avec Marie A.,  dont l'engagement à gauche est connu (j'en ai parlé à deux occasions récemment)? Murat ne pense pas un mot de ses propos je pense. On me parlait également d'une attachée de presse qui a travaillé avec Murat... et est loin de le détester pour autant... (bon, là, j'avoue, ça m'a étonné!!).  

Et puis, et puis... dire que "GRAND LIEVRE" n'est pas un grand cru... ça se discute...   On devrait avant tout regretter qu'un tel artiste... et ce n'est pas le seul qui connait des difficultés... ait un tel insuccès...  Enfin, soit... Vous savez que je me range parmis ceux qui pensent que les sorties verbales de Murat lui ont fait du tord... mais à quel degré, on ne le saura jamais... Ce que l'on sait, c'est qu'avec ou non, le soutien de la presse musicale et des critiques (comme sur le Cours ordinaire des choses), les résultats des ventes sont les mêmes... Moi, ça me désespérerait d'être journaliste musical...

(ps : je suis d'humeur à la polémique!)

SAM 6140 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Repost0

Publié le 25 Avril 2012

 

 

Dans la très longue série de "Dominique A parle de Murat", voici  l'épisode 6 - une resucée-...

                                 Retrouvez les autres épisodes grâce au  "blog à la demande" gratuitement ci dessous)... 

L'épisode d'aujourd'hui est un huis clos  dans le Télérama sorti ce jour N°3250 où de nombreux personnages se croisent et en évoquent de bien nombreux autres...   Le prétexte : le printemps de Bourges... et l'énigme un peu faiblard : évoquer en 3 mots chaque décennie des 60 dernières années de la chanson française (enfin, c'est déjà plus original qu'un dossier "la nouvelle chanson française")... L'affiche est pourtant intéressante : Greco, Françoise Hardy, Leforestier,  Daniel Darc, Biolay, et donc Dominique A...

 

Pas un seul pour citer Manset...Biolay allant jusqu'à citer Charlélie Couture et Thomas Fersen...

Concernant Murat, Dominique A pour la décennie 90 :

"Vers la fin des années 80, les alternos tiraient tout vers le bas. Je me suis construit contre cet esprit simili-populo, cette foire du slip démago, sans propos musical. Du coup, CHEYENNE AUTUMN, de Murat a été capital. Il ramenait vers une certaine poésie, des arrangements désuets... JE me suis lancé et d'autres sont apparus en même temps, Katerine, Miossec, Vanot, Boogaerts....  Godard a dit : "je ne peux pas faire de bons films si d'autres n'en font pas." Moi, c'est pareil avec les disques...

 

Les propos sont différents entre l'édition papier (avec un article composé d'extraits des interviews) et cette retranscription de l'interview "complète" de Dominique... où il n'est pas question de Murat....: 

http://www.telerama.fr/musique/la-vie-en-musique-de-dominique-a,80736.php

 

A noter que Dominique A ne fait pas que de parler de Murat... Dans le dernier MAGIC!, une question sur Manset a bien amusé les fans. Dominique raconte que Manset lui avait demandé des invit pour voir un concert... et que ce dernier est parti avant la fin...

 

 

Blog à la demande: le soap opéra "Dominique A parle de Murat" :

 

www.surjeanlouismurat.com/article-dominique-a-imite-murat-84712561.html

http://www.surjeanlouismurat.com/article-dominique-a---encore---a-propos-de-murat-et-de-manset-99042385.html

http://www.surjeanlouismurat.com/article-chroniques-grand-lievre-97076905.html

http://www.surjeanlouismurat.com/article-dom-a-et-jean-sablon--41030449.html

http://www.surjeanlouismurat.com/article-liens-du-matin-pas-de-chagrin-46975011.html

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo-sept 2011-août 2012

Repost0